9

Agir plus facilement: Mon Moleskine en Porte-monnaie

Dans les minutes qui suivent, je vais vous parler d’une expérience que j’ai réalisée récemment.

Il y a quelque temps, j’ai cessé d’utiliser mon porte-monnaie et je l’ai remplacé par un cahier Moleskine format A6.

Alors peut-être que vous vous demandez quel est le lien avec ce que vous allez découvrir… mais vous verrez que c’est très logique.


Êtes-vous (vous aussi) concerné par ce constat ?


Nous savons que certaines activités sont importantes à réaliser.

Nous savons que l’exécution est la clé et qu’une maison ne se construira jamais en élaborant uniquement des plans parfaits.

Il faut qu’un maçon pose des briques. Il faut que quelqu’un exécute les plans.

Plusieurs raisons peuvent être à la base de l’inaction, mais l’une d’elles (et rarement mentionnés dans les livres) est l’oubli.

Souvent on avance le manque de confiance en soi, la procrastination, la surcharge de travail.

Mais l’oubli arrive (très) souvent :

– Penser aux fois où vous avez oublié de prendre un sac pour vos commissions : c’est une fois que vous arrivez vers la caisse que cela vous revient à l’esprit.

– Pensez aux fois où vous avez oublié de fermer votre porte à clé… et une fois au travail vous y pensez.

– Pensez aux fois où vous vous êtes dit : ce matin, je mets en place une routine matinale pour bien commencer ma journée (et vous avez raison, car c’est très efficace les routines matinales)

– Pensez aux fois où vous souhaitez prendre plus de pauses et vous recentrer pour gérer la tension de la journée.

Et vous arrivez à la fin de la journée en vous disant « Merde ! J’ai complètement oublié de [le choix de votre situation]. »


Voici un autre problème lorsque l’on souhaite agir et persévérer:


Il s’agit de la paresse.

– Vous savez que vous devriez écrire, mais votre ordinateur est rangé dans son sac…

– Vous savez que vous devriez planifier votre journée dans votre agenda, mais celui-ci est sur votre bureau…

– Vous savez que vous devriez faire du sport, mais vos chaussures de courses sont à la cave…

– Vous savez que vous devriez [action de votre choix], mais l’effort pour commencer parait trop grand.

Et vous donnez une raison suffisante à votre rebelle pour ne pas agir.

(Votre rebelle est cette petite voix qui ne veut pas faire de concession sur le présent, pour éventuellement un futur d’une meilleure qualité. J’en parle dans mon livre qui sort le 13 septembre en librairie.)

Et j’avais ce problème pour mettre en place mes routines:

– soit j’oubliais complètement d’agir face à une pensée qui m’occupait l’esprit,

– soit j’y pensais, mais l’effort pour me mettre en mouvement était trop grand.

Des jours, passer à l’action (par exemple faire ma session de sport) était facile (surtout au début).

Mais je basais mon système sur ces jours-là, je basais mes plans sur les journées TOP alors qu’à présent, je base mes systèmes sur les jours où j’ai le moins d’énergie et de motivation. Sur les journées DOWN.

Depuis les résultats sont au rendez-vous même si je dois l’admettre, certains jours Netflix fait la peau à ma productivité.


Et la majorité des experts ne parlent pas de l’oubli.



Ils avancent la procrastination, la surcharge de travail, le manque de planification.

Alors que j’oubliais de planifier ma journée, de la même manière qu’avant d’utiliser l’Agenda BLOC, j’oubliais de réaliser des actions importantes comme:

  • prendre soin de ma santé.
  • continuer d’apprendre.
  • prendre contact avec mon réseau.
  • investir du temps sur les activités me permettant d’en avoir plus de temps libre à ma disposition dans le futur.

Et je me suis donc posé la question suivante : comment me souvenir d’agir ?


  • Comment créer des systèmes que je ne peux pas ignorer ?
  • Comment créer des systèmes irrésistibles? Des systèmes qui nécessitent un minimum de volonté (car ce n’est pas une ressource fiable) et qui m’entraînent dans leur jeu.

J’ai donc lu trois ouvrages que je vous recommande :

1. Impossible to Ignore de Carmen Simon

2. The check-list manifesto de Atul Gawande

3. Comment réussir à échouer de Paul Watzlawick

Ces lectures m’ont apporté énormément sur la compréhension de notre fonctionnement et sur ma manière de concevoir des systèmes.

Mais voici deux points que je souhaite partager avec vous dans cet article :

1. Plus le déclencheur est visible, plus vous passerez à l’action.

2. Plus l’espace entre le moment où vous pensez à l’action (provoqué par un éventuel déclencheur) et le moment où vous pouvez commencer l’action est court, et plus vous passerez à l’action.

N’avez-vous jamais été subitement tenté de faire quelque chose (comme manger du chocolat) alors que vous vous étiez juré de réduire ce quelque chose ?

Je prends ce cas du chocolat, parce que j’adore le chocolat (bien que je n’en mange presque plus). Lorsque je vais chez mes parents, il m’arrive parfois d’ouvrir une armoire et voir du chocolat. Quand la distance est trop courte (par exemple la plaque de chocolat tombe sur mes pieds et me dit « mange-moi Julien, juste un bout ») il m’arrive de craquer et d’avaler la plaque entière. Ensuite, je me jure de ne plus recommencer… mais ce n’est pas très efficace.

L’idée est de rendre irrésistible une action que vous souhaitez implémenter dans votre vie.


C’est pour cette raison que j’utilise un calepin Moleskine comme porte-monnaie. Car je voulais me souvenir d’exécuter trois habitudes :

  1. Celle de noter toutes les idées d’articles qui me passent par la tête
  2. Écrire quotidiennement dans mon cahier afin de déceler les problèmes et tentatives de solution récurrents
  3. Ne pas oublier ma routine matinale

Je me suis donc posé la question suivante : « comment ne plus oublier mon calepin Moleskine à la maison ou dans mon sac ? »

Et après quelques réflexions, je me suis dit que j’allais transformer mon moleskine en porte-monnaie (qui est l’objet auquel je pense en sortant de chez moi, car c’est difficile de passer une journée sans carte de crédit / ID / quelques billets).


Une pochette permet de glisser les cartes les plus importantes ainsi que quelques billets.

À présent, j’ai toujours mon calepin avec moi, j’ai viré un objet inutile et vous allez me dire : mais tu mets où ta monnaie ?

C’est simple : dans ma poche, que je vide dans une boite en rentrant chaque soir chez moi. Après une année, je vous dirais combien d’argent j’ai économisé avec cette astuce… cliquez ici pour ne pas passer à côté de l’information.

Mais si l’idée vous dit… vous pouvez évidemment prendre une poche à monnaie de cet type qui a une autre utilité (suivant le lieu où vous habitez…)


Vous vous dites peut-être « c’est con comme astuce, je n’ai pas besoin / envie de remplacer mon porte-monnaie par un calepin. »

Et vous avez totalement raison de penser ainsi, ce n’est pas l’information à retenir de cet article.

C’était simplement un exemple qui doit illustrer ceci: créez votre système irrésistible .


Passer à l’action plus souvent et plus facilement: à prendre avec


1. On peut oublier de faire des activités très importantes simplement parce que l’on n’a pas de déclencheur pour nous rappeler de le faire. Il ne faut pas chercher midi à 14h.

Des déclencheurs, il en existe beaucoup et ils sont personnels.

Il faut uniquement coller les signes qui vous rappellent d’agir (vos déclencheurs) sur ceux des routines / habitudes qui ne changent pas en fonction de la période de l’année, des jours de la semaine.

En général, les meilleurs déclencheurs sont basés sur des besoins de base :

  • Se brosser les dents,
  • Aller aux toilettes,
  • S’habiller,
  • Prendre son smartphone, ses clés, etc.
  • Le réveil (car si vous ne vous réveillez pas -> vous êtes mort)

 Et pas sur des routines qui semblent stables (mais qui ne le sont pas) comme :

  • Le moment où vous faites préparer votre café (buvez-vous toujours un café? Avez-vous toujours une machine à café à disposition)
  • Le moment où vous arrivez au travail
  • Et tout ce qui vous semble peu fiable.

2. Vos envies d’actions peuvent rester dans vos pensées parce que l’effort à réaliser entre le moment où vous y pensez et le moment où vous commencer est trop important.

C’est pour cette raison que je suis le programme simple & Sinister : j’ai mes kettlebells à l’entrée de mon appartement, je m’entraîne pied nu et dans ma cour. J’ai donc très peu de résistance / d’excuses à fournir à mon rebelle.

Imaginez si pour aller courir, je dois:

– Chercher mes chaussures à la cave

– Faire 30 minutes de voiture

Je pars avec un sacré malus.


Que faire si vous souhaitez utiliser un déclencheur technologique ?


Je vous propose d’utiliser l’application Google Keep. Elle vous permet de programmer des déclencheurs en fonction du moment et du lieu.

Si vous devez penser à quelque chose lorsque vous rendez visite à vos parents (comme parler du sujet des anniversaires de l’année) alors Google Keep vous enverra une notification lorsqu’il remarque que vous êtes à l’adresse indiquée.


Est-ce que cette méthode fonctionne pour réduire les comportements indésirables ?


Tout à fait.

Par exemple, si vous souhaitez réduire le temps passé sur vos réseaux sociaux, vous pouvez :

– Supprimer les notifications (suppression du déclencheur)

– Supprimer les applications (augmentation de l’espace)

– Mettre votre avion en mode smartphone (suppression du déclencheur)

– Planquez votre smartphone dans un tiroir / un sac à dos (augmentation de la distance + suppression du déclencheur visuel)

– Quelles autres astuces vous traversent l’esprit?

Si vous souhaitez mettre en place et favoriser des actions basées sur des systèmes, alors répondez aux trois questions suivantes :

1. Normalement, qu’est-ce qui me fait penser de passer à l’action ?

2. Comment puis-je rendre ce déclencheur plus visible dans ma vie ?

3. Comment réduire la taille de l’espace se situant entre le début de mon action et le déclencheur ?

Merci pour votre attention.

J.

Donnez votre avis en 1 clic 🙂
Click Here to Leave a Comment Below 9 comments