7

Se lever tôt le matin (sans réveil): 15 techniques étranges


Dans les lignes qui suivent, vous découvrirez les 15 techniques non-conformistes pour se lever tôt le matin (sans réveil). 

Comment? Pas possible? Ah ok, c'est ce que l'on va voir.


Pour info, j’ai commencé à me lever plus tôt pour bosser sur mes projets en 2014.

Maintenant, avant de vous parler des problèmes que les gens rencontrent régulièrement lorsqu'ils souhaitent se lever plus tôt… plongeons dans les raisons qui poussent les gens (qui vous poussent?) à vouloir avancer l’heure du réveil:


Les bénéfices de se lever tôt


Se lever tôt le matin, c’est synonyme de…


1. De se donner le temps pour se réveiller et se projeter dans la journée à venir (plutôt que d’enfiler une chemise, boire un café en courant après le train)

2. D’avoir un moment dans la journée, généralement avec peu d’imprévus, pour avancer sur ces projets (plutôt que de donner vos meilleures heures sur les objectifs de quelqu’un d’autre en espérant avoir suffisamment d’énergie le soir venu pour… finalement regarder une série netflix)


Et donc il existe des techniques étonnantes pour réussir à se lever tôt (sans ressembler à un zombie toute la journée), mais avant cela, examinez le problème que la majorité des gens rencontrent lorsqu’ils essaient de se lever plus tôt:


Problème N°1 - Réduction des heures de sommeil


Les gens veulent tout. Le beurre, l’argent du beurre et la laitière par la même occasion. En somme, ils veulent avancer l’heure du réveil sans avancer l’heure du coucher. Le corps dispose donc de moins de temps pour se régénérer et vous vous sentez fatigué.

Ainsi, cette approche est utile au début... mais elle doit s'insérer dans une démarche plus globale (plus sur ce sujet un peu plus loin)...

Hors, en manque de sommeil, il est plus difficile de tenir ses engagements. Rapidement vous vous surprenez à snoozer et à revenir sur vos anciennes pratiques (ne plus vous lever tôt). L'autre problème que vous connaissez probablement: 


Problème N°2 - Le réveil sonne, mais le lit reste irrésistible (en comparaison à la journée qui nous attend).


Qui n’est jamais resté au lit alors que le réveil avait sonné? La solution comme vous l’imaginez… supprimer le réveil. Mais avant de ranger votre réveil au bruit affreux (ou de l’offrir à votre tante) : 


La fausse solution (sans cesse partagée):


Définition d’une fausse solution

Action mise en place pour traiter un problème, mais qui ne résout pas le problème ou pire, action qui augmente les conséquences négatives du problème.


Ainsi, parfois on passe des années à mettre en place de fausses solutions sans que le problème soit réglé.


Et dans le cas du réveil matinal, la fausse solution consiste à simplement mettre le réveil plus tôt. On pourrait parler des heures des raisons qui font que cela ne suffit pas, mais je citerais 2 éléments:


1. Aucune réflexion sur les risques de ne pas se lever plus tôt. Quel est le prix de rester ainsi? Et ces risques doivent être mentalement prêts à être utilisés lors du réveil


2. Le sommeil diminue (en général) alors qu’il y a une réflexion à mener sur les tâches quotidiennes afin de préserver la quantité du sommeil 


Beaucoup de problèmes sont en fait des conséquences d’un problème plus profond, qui se trouve ailleurs. Ici en l’occurrence, le problème se trouve au niveau de l’heure du coucher et des activités à réaliser dans la journée. 


Pour pouvoir avancer l’heure du coucher, il est primordial d'augmenter la fatigue de la journée et de réduire les activités à réaliser le soir. Donc, mise en pause de certaines tâches, délégation, déplacement, automatisation et pour le moment je m’arrête ici.














Je plaisante. Voyons à présent les solutions « clés en main » pour pouvoir se lever tôt sans réveil.


Solution: casser les codes en cherchant des possibilités plus originales.


Un mot sur la démarche: l’organisation est souvent associée à une thématique ennuyeuse et tuant la créativité. J’ai volontairement ajouté l’aspect du FUN dans la définition de l’Organisologie pour tordre le cou à l’idée répandue que la créativité meurt face à l’organisation.

Et à mes yeux, la créativité est amplifiée par une bonne organisation. La majorité des top performer ont des routines en place. À ce sujet le livre "Daily Rituals" vous donne un bel aperçu des différentes routines des artistes connus.


Certes les routines changent d’un individu à l’autre, mais la routine permet de réduire les prises de décisions afin de conserver de l’énergie pour les tâches à haute valeur ajoutée: la créativité, la pratique délibérée, la stratégie, etc. Ce n'est pas tout:


En écrivant cet article, je me suis dit qu’il devait y avoir des techniques originales pour se lever sans réveil auxquelles je ne pensais pas. J’ai ainsi posé la question aux organisologues sur la page Facebook privée.


Évidemment que ces premières techniques sont plus anecdotiques que pertinentes, mais la démarche reste valide pour stimuler la créativité et trouver des chemins insoupçonnés.


D’une manière plus générale, je vous invite vraiment à cesser de vous demander « est-ce possible de faire ceci ou cela? », mais de vous demander « comment faire ceci ou cela »? Dans le deuxième cas, vos neurones sont stimulés. 

Découvrez maintenant ces techniques originales:


Les 6 techniques les plus originales (car l’Organisologie, c’est aussi du fun) pour se lever tôt sans réveil


1. Acheter un chat

Chat et réveil matinal


Je me souviens de mon chat Moustique. Siamois qui louchait et avait la particularité d’aimer venir me réveiller en bavant le matin. Un chat a également des besoins de base (comme manger) et celui-ci commencera à miauler dès qu'il aura faim.

Bien plus efficace qu’un réveil, mais par contre… pas très fiable. C’est un chat.


2. Faites des enfants


Le coût d’un enfant s’élève à 23'000 CHF, c’est cher pour un réveil. Mais par contre vous pouvez aussi à terme déléguer certaines tâches ménagères à vos enfants… et un enfant vous empêche de trop réfléchir à votre vie. C’est pratique aussi.


3. Acheter un coq


Tellement évident que je n’y ai pas pensé. Merci à Marie Wilson de m’avoir rappelé les bases. Fiabilité élevée et je crois qu’un coq n’est pas très onéreux à l’entretien. Il faut juste se renseigner si un chat et un coq sont capables de cohabiter ensemble.

Prix d'un coq? Environ 15 euros.

Par contre, les coqs ont souvent tendance à chanter à 3h du matin selon Grégory (un autre lecteur). Si vous avez des infos sur le sujet je suis preneur...

J'envisage d'élever des coqs afin de remplacer les réveils en plastique, qui se laissent faire lorsqu'on repousse la première alarme. Est-ce que vous achèteriez un coq pour remplacer votre réveil?

4. Demander à votre collègue de vous appeler si vous ne lui avez pas écrit à telle heure


Technique plutôt efficace si votre collègue veut votre bien. Sans cela c’est votre RH ou votre boss qui risque de vous appeler et ce n’est pas le top.

Surtout que l’une des compétences les plus importantes en entreprise, c’est la fiabilité: arriver à l’heure, arriver tous les jours, rendre un travail dans les temps, assurer un suivi. J’en ai beaucoup parlé récemment dans mon podcast AAA ainsi que dans la formation « Reprendre le contrôle de votre boîte email (en 2018) d’ici la fin de la journée ».

Et cela fonctionne également avec votre conjoint ou votre colocataire.

5. Pensez Domotique


Marie et Jeremy m’ont fait penser qu’il était possible de préparer une cafetière italienne le soir avant d’aller au lit et d’automatiquement allumer la plaque à une certaine heure.

Le bruit du café qui monte ainsi que l’odeur du café pourrait être un stimulant suffisamment fort pour vous extirper des bras de morphée et vous donner envie de quitter le lit (si vous ne le faites pas, le joint de la cafetière brûle et votre café sera froid).


6. Trouvez un/e conjoint/e matinal/e


Si vous êtes célibataire au moment où vous me lisez, trouvez une personne qui se lève tôt, c'est l'idéal 😀



Naturellement, il existe probablement d’autres techniques et je vous invite à les partager dans les commentaires…


Mais ce n’est pas tout, car le but de cet article était évidemment de traiter du réveil plus tôt sans inlassablement répéter les mêmes conneries que l’on peut lire sur le 99% des blogs, à savoir:


1. Mettre le réveil plus tôt (qui vous le savez à présent, est la fausse solution car incomplète)


Les 9 techniques réalistes pour se lever plus tôt sans réveil


Nous y voilà! J’espère que vous êtes toujours avec moi et que vous êtes prêt à prendre des notes! 


#1 Quel est le prix à payer de continuer ainsi?


Nous imaginons toujours les bénéfices d’un changement futur alors que nous sommes résistants à tout changement. Pour changer, il faut que la situation actuelle devienne insoutenable, rien qu’en y pensant.


Ainsi, pour ajouter de la pression dans le système que vous êtes, une technique consiste à s’imaginer les désavantages de continuer ainsi.


Prenez le temps de réfléchir à cette question:


>>> Qu’est-ce que je vais perdre en continuant à me lever comme je le fais maintenant? <<<


L’exercice est d’amplifier et visualiser la situation qui dégénère.


Je me suis prêté au jeu, et voici mes réponses:


1. Mes projets n’avanceront pas comme je le souhaite

2. Je serai stressé à force de courir après le temps


Ce sont les deux désavantages que j’ai trouvés en 20 secondes en me demandant quel serait le prix à payer de me lever à la dernière minute et d’être en flux tendu jusqu’au moment où je pose mon cul sur la chaise de mon bureau.


Tant que vous galérez à cet exercice, je vous déconseille d’aller plus loin. Je vous déconseille de changer. Pourquoi? Parce que l'idée n'a pas encore suffisamment mûrie.


Cet exercice peut être réalisé pour tout type de changement. Ensuite: 


#2. Rembourser votre dette du sommeil


Je recommande d’éviter de vous lever plus tôt si vous avez une dette du sommeil. La dette du sommeil implique un manque de sommeil qui perdure. Vous pouvez faire un saut dans une clinique du sommeil pour résoudre le cas… 


Plus simplement, vous pouvez réellement vous ressourcer durant quelques semaines en prenant 2-3-4 semaines durant lesquelles vous tentez de retrouver votre rythme naturel (et non celui dicté par la société).

Il s’agit peut-être de dormir de 1h du matin à 9h du matin.
Ou de 21h30 à 5h30.
Ou de 23h à 7h.


Peu importe tant que ce rythme colle à votre rythme naturel. L’idée ensuite est d’organiser vos journées pour que vos activités s’adaptent à votre rythme et pas l’inverse.


Cela va prendre du temps, croyez-moi. Si vous êtes un couche-tard et que votre entreprise vous demande d’être au travail à 7h du matin, je vous recommande vivement de trouver une entreprise qui accepte les heures flexibles. Sur le long terme, c’est bien mieux pour vous et votre entreprise. 


#3. Définir pourquoi vous souhaitez vous lever plus tôt (et vous souvenir de la réponse du point 1)

Les raisons de se lever tôt le matin


S’imaginer les bénéfices d’une pratique n’est pas inutile, mais vient après avoir pensé aux désavantages du statu quo. Ou si votre levier de motivation est de type "désir". Si vous vous demandez de quoi je parle, continuez votre lecture, je parle un peu plus bas des 2 leviers motivationnels.


Pour obtenir quoi est-ce que vous souhaitez vous lever? 


-

-

-


#4. Établissez un rythme qui varie peu entre le réveil de la semaine et du week-end 


Nous sommes nos habitudes. Et beaucoup de nos décisions sont prises automatiquement sans que nous en ayons conscience. L’un des points les plus importants pour réussir à vous lever tôt sans réveil est simplement de ne pas avoir de variation dans l’heure du réveil.


Ainsi l’heure du coucher peut varier et vous ressentirez uniquement de la fatigue les jours où vous êtes allé tard au lit. Mais cette fatigue vous permettra de vous endormir facilement le soir venu. Elle fait partie du processus.


L’erreur serait de se dire « parce que je suis fatigué, je dois rester au lit quand mon réveil sonne ». Pensez plutôt « parce que je suis fatigué, je vais mieux m’endormir ce soir et maintenir mon rythme si je me lève maintenant…. »


La difficulté concerne les personnes qui ont des horaires variables et qui aiment les activités nocturnes le week-end. Je fais partie de cette catégorie et je tente de concilier les deux en:


1. Choisissant les événements auxquelles je participe

2. Favorisant les événements de jour

3. Réduisant la durée des événements nocturnes (en commençant plus tôt et en finissant plus tôt).


Et vous me direz que je vais simplement sur la trentaine Ok ok c’est bon…


À ce stade il reste 5 techniques à découvrir, la suivante est à mes yeux une base que j’ai découverte lorsque j’ai tenté de dormir 4,5 heures par nuit et en faisant une sieste la journée (on appelle cela le sommeil polyphasique).


#5. Travaillez avec vos cycles du sommeil


J’en parlais dans le précédent article, mais connaître la durée de vos cycles du sommeil vous permet de:


1. Définir une heure type de sommeil (pour ma part 22h15 -> 5h15)

2. Définir votre réveil au bon moment si vous en avez besoin (il faut évidemment garder en tête que le réveil reste utile pour les situations importantes ou quand votre rythme est chamboulé)

Pour ma part:

  • 10 minutes pour m’endormir
  • 1h20 par cycle de sommeil

Si je veux me réveiller à 5h30 du matin… et qu’il est minuit, le calcul est le suivant:

  • 00h + 10 minutes = 00h10 
  • 00h10 + (4 X 80 minutes) = 5h30

Par contre si je vais au lit à 00h30, je ne mettrais pas mon réveil à 5h30, mais plutôt à 4h40. Car il est plus facile de se lever à la fin d'un cycle qu'en plein milieu d'un cycle de sommeil. Plus n'est pas forcément mieux lorsqu'il s'agit du sommeil.


#6. Rendez le fait de rester au lit insupportable


Deux types de motivation permettent de nous faire agir: la motivation par le désir et la motivation par la peur.


Hors, chacun est différent et est concerné par un type privilégié. Et chacun peut une fois fonctionner avec la motivation par le désir et un jour par la motivation par la peur.


Je sais que pour ma part il s’agit de la motivation par la peur. La peur de perdre de l’argent me motivera plus que le désir de gagner de l’argent. 


La peur de perdre une relation me motivera plus que l’envie de dire ce que je pense. 


Ce n'est pas bien ou mal en soit, l’important est de comprendre comment vous fonctionnez afin d’appuyer sur le bon levier pour vous faire agir. Beaucoup d’humains ont fonctionnent avec la peur. 


Et vous vous demandez peut-être comment faire fonctionner ce levier de la peur pour quitter le lit?


Attention, cette partie concerne ceux qui ont vraiment le plus de peine à quitter leur lit. Je n’ai jamais testé cette technique pour le réveil, mais pour avancer sur certains projets.


Il s’agit d’un contrat que vous allez prendre avec une personne de confiance. Par exemple, ce contrat pourrait prendre la forme suivant:


Moi Julien, je m’engage à me lever tous les matins à 6h et d’envoyer une photo de moi dans la rue avant 6h10 à (Nom de la personne de contact).

Chaque fois que je ferais cela, (Nom de la personne de contact), me redonnera 20.-.

Chaque matin où je n’arrive pas à réaliser mon défi, (Nom de la personne de contact) pourra conserver les 20.- quotidien.

(PS En commentant cet article, vous pourrez télécharger le contrat "extrême" à imprimer pour se réveiller tôt).


Et si votre type de motivation est celui du désir?

Alors dans ce cas, repensez aux éléments cités dans la technique N°3, où pensez à une activité qui vous plait de réaliser le matin.


Pour ma part il s’agit de faire de la kettlebell, de boire du café ou encore de lire la page du jour du livre « the daily stoic ».


Trouver des micros récompenses pour vous lever facilement. Pour ma part le café fonctionne très bien. 


#7. Négociez des horaires flexibles


La peur de ne pas réussir à se réveiller pour vous faire passer des nuits affreuses si vous êtes du genre bileux. Chercher à négocier des horaires flexibles au travail afin de pouvoir adapter votre rythme personnel au travail et pas l’inverse.


Tout le monde y gagne et pas uniquement vous. Vous serez mieux dans vos pompes et votre productivité augmentera si vous vous respectez. Votre employeur grimpera dans votre estime s’il vous permet de moduler les heures du travail en fonction de votre personnalité


Certes pas tous les jobs vous permettront de venir à l’heure de votre choix. Je pense à ceux qui travaillent en équipe dans la production ou qui doivent assurer une présence (secrétariat, veille, gardien).


Et là encore, je vous propose de réfléchir à la situation de la manière suivante: 


«Comment vais-je réussir à travailler en respectant mes rythmes circadiens » plutôt que « vais-je trouver un travailler qui me permet de respecter mes rythmes »?


Vous savez pourquoi n’est-ce pas ? 😉


#8. Évitez les rendez-vous le matin


Continuez à réduire la pression de devoir bien dormir en supprimant les rendez-vous matinaux autant que possible. Comme j’en parle dans mon livre 2h chrono, vos heures les plus productives se trouvent après votre réveil (peu importe que vous soyez du matin ou du soir). Protégez-les et offrez-vous le moyen d’avancer rapidement.


Supprimez les rendez-vous le matin et commencez à planifier des périodes dans votre agenda durant lesquelles vous êtes en rendez-vous avec vous.


#9. Pratiquez la sieste pour rattraper votre sommeil


J’ai écrit un article invité sur la sieste que vous pourrez découvrir ici

La pratique de la sieste vous permettra de vous lever plus facilement le matin. Pourquoi? Parce que même s’il me manque des heures, je sais que je pourrais rattraper une partie de celle-ci durant la pause de midi.


Je n’ai pas besoin d’attendre le soir. Cela me permet également d’arriver à mes rendez-vous en forme (car ceux-ci se trouvent après ma deuxième période de repos).


Ce que vous expérimenterez en cherchant à supprimer le réveil de votre vie.

se lever tôt ressentis


1. Une période d’adaptation

Lorsque je suis passé du modèle d’alimentation suivant (et connu):

  • Petit déjeuner: gros repas
  • Déjeuner: repas
  • Souper: repas léger

au modèle de la warrior diet suivant:

  • Ne pas manger durant la journée et manger un unique gros repas le soir…

Mon corps a d’abord lutté contre cela (et c’est normal):

Ainsi, je dormais mal, j’avais tellement d’énergie que je n’arrivais pas bien à la canaliser et cela m’a déstabilisé. Attendez-vous à des résistances mentales et physiques lorsque vous changez vos pratiques. Des résistances internes et parfois des résistances externes (votre conjoint qui ne comprend pas pourquoi vous vous levez plus tôt). 


Peu importe que ce soit de vous lever plus tôt, de supprimer la viande de vos assiettes ou d’arrêter l’alcool. Cela fait partie du jeu.


2. "Je vais essayer de me lever plus tôt 30 jours et ensuite je déciderai si je continue."


Tout dépend de votre fonctionnement, votre estime et vos ressources. Certaines personnes sont dans les extrêmes (c’est mon cas) et commenceront quelque chose si elles ressentent cela comme un défi. 

  • Arrêter de fumer du jour au lendemain sans aide
  • Commencer Freeletics du jour au lendemain
  • Créer un podcast du jour au lendemain
  • Changer d’alimentation du jour au lendemain
  • Avancer le réveil d’une heure trente (du jour au lendemain) et ensuite aller 

D’autres auront besoin d’y aller de manière progressive

  • Aller au lit 15 minutes avant
  • Puis 30 minutes avant
  • Etc.. 

Trouvez votre mode de fonctionnement et expérimentez.

3. Jouez avec la fatigue


(mais évitez de le faire au volant...)

Plutôt que de fuir la fatigue lorsque vous allez avancer l’heure de votre réveil, voyez celle-ci comme un point de passage incontournable.


Si vous allez simplement au lit plus tôt, au début vous n’arriverez pas à vous endormir. Alors, mettez le réveil plus tôt (les premiers temps) et quittez coûte que coûte le lit le matin. Cette fatigue inhabituelle vous permettra d’aller au lit plus tôt le soir venu… et à force votre rythme du coucher / réveil se sera décalé dans vos 24 heures. Pour terminer: 


4. Des retours en arrière


Se lever plus tôt est un problème de riche.
Si c’est votre seul problème, vous n’avez pas de problème.


Relativisez votre situation et souvenez-vous que la souffrance humaine fait partie de notre condition. Souvenez-vous que les imprévus et les difficultés peuvent nous faire plier et changer nos habitudes.


Développez votre anti-fragilité et acceptez de ne plus vous lever tôt le matin durant certaines périodes difficiles de votre vie.


C’est aussi en cessant une pratique saine qui était devenue automatique que vous vous rendrez à nouveau compte des bénéfices que celles-ci vous apportaient.


Quand je mange un kebab à 5h du matin après une soirée arrosée, je me souviens pourquoi je tends à avoir un style de vie plus sain, le lendemain lorsque je me réveille. 


Ce sont ces retours en arrière qui donnent de la valeur à mes pratiques actuelles.


Acceptez-les et revenez ensuite sur vos engagements.


Conclusion:


Nous sommes arrivés à la fin d’une série d’articles qui avait pour objectif d’aborder la routine matinale d’une manière un peu décalée. 


Vous avez d’abord pu découvrir le témoignage touchant de Marcel qui le dit « je n’arrive pas à me lever le matin »


Puis vous avez découvert mes 14 pratiques actuelles que je mets en place avant de me pointer au travail


Et vous venez de découvrir comment réussir à vivre sans réveil (tout en travaillant). C’est un idéal et il est évident que j’ai encore un réveil. 


Vous avez découvert qu’il est important de:


  1. Visualiser le prix à payer de ne pas changer
  2. D’acheter un coq
  3. De commencer petit ou extrême (tout dépend de votre fonctionnement)
  4. D’avoir un rythme qui ne varie pas entre la semaine et le week-end
  5. De toujours vous lever à la même heure en acceptant la fatigue comme une étape du changement de rythme


Dites-moi ce que vous avez pensé de cet article ou les techniques que vous mettez en place pour vous réveiller sans réveil.


Vous avez tout en main pour réaliser vos objectifs de manière délibérée.


Merci pour votre attention.

Julien 


  • Claire Bruneau dit :

    1. Je garde mon réveil et je mets un vibreur pour me réveiller, assez doux par ailleurs; je déteste la brusquerie et j’adore la phase entre sommeil et réveil où des pensées trouvent une voie vers ma conscience: je ne pense pas à ma journée de travail à ce moment mais c’est une question ou des questions que je vais traiter par écrit en buvant mon café du matin.
    2. Le soir, au moment de régler mon réveil sur telle heure, je me fais confiance pour me réveiller avant qu’il ne sonne, ce qui se passe dans + de 90% des cas: comme un accord silencieux passé avec mon mental qui serait relais de mon inconscient.
    3. J’ai un rythme de travail qui ne me convient pas du tout. Je dois être devant mes classes à 8h chaque matin. Donc je me lève à 5h30 dans le meilleur des cas ou à 5h45 pour me laisser 1h pleine pour écrire et réfléchir. Mes programmations sont prêtes de la veille. Tout est prêt pour que une fois mon heure passée, je sois en mode automatique avant de quitter mon appartement.
    4. Il est clair que le temps que je ne prends pas pour moi le matin est perdu à jamais car le soir, je suis épuisée. Je suis prof certes, mais je passe mes journées au lycée où beaucoup d’énergie est dépensée activement et sans aucun sens (journée gruyère, pas de lieux de repli, tout est ouvert à tous et les collègues sont bruyants= je ne suis pas dans un environnement qui me convient, c’est plus que certain). Donc je te rejoins sur les déclarations d’intention: ok, je le ferai ce soir; prouvé et archiprouvé, ça n’a pas lieu. Donc pas de projections inutiles (et néfastes = parce que l’on s’en veut de s’être « promis qc » que l’on ne tient pas; donc dépense supplémentaire d’énergie et brouillage de l’esprit).
    5. Je modifie ma conception et mes représentations sur les habitudes que j’ai longtemps chargées d’un jugement de valeur négatif: j’ai besoin de rituels ou d’actes plutôt automatiques que je désire toujours vivre avec plaisir plutôt que de vivre sur du seul ressenti. Mais je fais aussi beaucoup d’entorse, ça aussi c’est nécessaire.
    6. Le week-end je me lève plus tard mais quand même tôt pour profiter du matin: moment de la journée que je préfère. 3rituel » d’écriture parce que devenu nécessaire.

  • Marine Katze dit :

    Salut Julien,

    C’est l’évidence d’avancer l’heure du coucher si on souhaite se réveiller plus tôt, mais c pas pour autant qu’on le fait. Parce que « on a plein de trucs à faire » et que le soir, on fait pas la même chose que le matin.

    Le tout est de savoir Pourquoi/pour quoi on veut ça, de tester aussi.

    Sinon je me suis bien marrée en lisant les techniques fun pour se réveiller plus tôt « J’envisage d’élever des coqs afin de remplacer les réveils en plastique, qui se laissent faire lorsqu’on repousse la première alarme » ^^.

    « Peu importe tant que ce rythme colle à votre rythme naturel. L’idée ensuite est d’organiser vos journées pour que vos activités s’adaptent à votre rythme et pas l’inverse. »

    Dans l’idéal oui. Quand tu as un job et que tu n’es pas maitre de tes horaires, c’est plus compliqué. On peut oui toujours changé de job, essayé de négocier, mais c’est pas évident selon le métier.

    « #4. Établissez un rythme qui varie peu entre le réveil de la semaine et du week-end »

    Clairement, ça fonctionne ! J’ai mis ça en place depuis la lecture du livre du Dr. Michael Breus « The Power of When » (« Quand ? » en français) : il invite à ce qu’il y ait maximum 2h entre l’heure du lever de la semaine (quand on travaille, pas quand on est en congés^^) et du week-end, et le moins de temps possible le mieux. Même si on s’est couché tard la veille (ou très tôt le matin). Ça évite d’avoir la tête dans les choux le lundi, si on dort bien à côté de ça et qu’on s’endort assez rapidement (ce n’est pas le cas de tout le monde).

    J’ai remarqué sinon que si je demande à mon cerveau (oui c’est bizarre mais j’ai lu ça quelque part et ça coûtait pas grand-chose donc j’ai testé^^) de me réveiller à une certaine heure, il avait tendance à le faire.

    Sinon moi dès que le réveil sonne, je m’étire en me passant très vite mentalement ce que je compte faire dans ma journée ; je me dis que je vais passer une excellente journée et je me lève direct (je dis « direct » parce que ça prend que quelques secondes les trucs précités). Je n’ai jamais mis « snooze ».

    Excellente soirée !

  • Super intéressant comme article ! Pour ma part, j’ai majoritairement encore besoin de mon réveil pour me réveiller. Mais, je commence doucement à me réveiller quelques minutes avant qu’il sonne. Au niveau de la motivation pour me lever, je me fixe chaque dimanche mes objectifs quotidien de la semaine. Donc, chaque soir je vérifie ce que je dois faire le lendemain et ça me motive énormément. Après quelques étirements dans mon lit, je me lève, petit déjeune en ne faisant rien d’autre, et ensuite je me mets à mes projets.

    Je garde cette routine tous les jours de la semaine. Le weekend, je me lève un peu plus tard (mais pas trop), pour ne pas être trop décalée la semaine qui suivante.

    Dans tous les cas, me lever tôt à totalement changer la vision que j’avais de l’accomplissement. Parce que j’ai enfin le temps et l’énergie de faire des choses pour moi qui ont de l’importance.

  • Julien dit :

    Hello @claire-bruneau ! Merci d’avoir pris le temps pour partager ton message!

    Ton point 2 m’interpelle car j’y ai pensé. Comment as-tu mis cela en place?

    J’ai tenté de faire un podcast chaque soir et j’ai tenu 26 jours. C’était vraiment difficile: événements sociaux, envie de faire autre chose, autre énergie. J’ai arrêté. Mais belle expérience.

    Connais-tu le livre « Assumer mon autorité et motiver sa classe » de Claire Lavédrine? C’est un livre à lire.

    Peux-être que tu connais déjà?
    Que fais-tu pour avoir un travail avec des heures qui te conviennent mieux?

    Julien

  • Julien dit :

    Merci pour la citation du livre. Inscrit dans ma liste @marine-katze !

    J’essaie depuis que tu m’as dit ça de réduire le décalage à maximum 2 heures. C’est intéressant en effet !

    Je fais du tri dans mes livres et j’ai parcouru les points clés d’un livre sur le sommeil, il dit « plus vous avez des problèmes de sommeil, moins vous devez resté au lit ». Je trouve ça énorme.

    A+

  • Julien dit :

    Salut @sophie-grenat la rebelle!

    Cool ton blog 😉

    C’est marrant mon frère (qui vivait avec moi durant plusieurs années…. le pauvre) me voyait me lever tous les matins et ne comprenait pas trop le truc. Puis avec le temps, il réalisait que je réalisais pas mal. Et il s’y est mis. Il va tous les matins se baigner au lac (été comme hiver) et il m’a dit l’autre jour « c’est génial que de commencer ses journées par prendre soin de soi ».

    Je crois que c’est ça le gros avantage de commencer par soi: on se remet au centre de sa vie.

    Merci pour ton retour @sophie-grenat

    Et belle continuation à toi.

    J~

  • Marine Katze dit :

    Salut @julien,

    avec plaisir pour le livre 🙂

     » « plus vous avez des problèmes de sommeil, moins vous devez resté au lit ». Je trouve ça énorme.  »

    Clair.
    Je trouve ça difficile cela dit en pratique mais depuis la lecture du bouquin, je m’améliore.
    ça doit sans doute rejoindre ce que le Dr. dit dans le livre d’ailleurs, que de dormir bien plus le week-end en se levant bien plus tard, ça ne résout pas le souci qui est qu’on ne dort pas assez le reste de la semaine…

    @+

  • >
    8 Partages
    Partagez8
    Tweetez
    Partagez