Le Journaling : une pratique grisante pour mieux vous connaître

Si je vous dis que le journaling est l'une des pratiques les plus enrichissantes pour se connaître, il y a fort à parier que vous imaginiez un adolescent en train d'écrire les sentiments qu'il ressent pour une camarade de classe.

Mais les adolescents ne sont pas les seuls à pratiquer le journaling:

Comme vos pouvez le voir... Ils sont nombreux à avoir adopté cette pratique (et en voyant les bénéfices qui viennent, c'est normal!)

En commençant par Marc Aurèle, le célèbre empereur romain et stoïcien...

  • Albert Einstein...
  • Marie Curie...
  • Mark Twain..
  • Charle Darwin...
  • Thomas Edison...
  • Léonard de Vinci...

Dans cet article je partage avec vous ce que j'ai appris depuis que j'ai commencé le journaling en 2011.

Le journaling

C'est quoi le journaling?

Imaginez avoir terminé le rangement de votre maison. 

Comment vous sentez-vous? Vous vous sentez bien? Vous avez les idées claires? Vous avez envie d'entreprendre de nouveaux projets? D'inviter des amis?

Le journaling, c'est comme un rangement, mais pour vos pensées.

Quels sont les bénéfices du journaling régulier?

Si on en croit Richard Feynman ou Benjamin Franklin, vous devez externaliser vos idées pour devenir l'expert d'un sujet. De la même manière, si vous souhaitez devenir votre propre expert, c'est-à-dire apprendre à vous connaître et à vous voir avec un minimum de subjectivité, le journaling est une excellente approche.

Le journaling est une excellente manière d'en savoir plus sur l'angle mort de la fenêtre de Johari.

Sans oublier qu'il est... à mon avis... difficile de foirer volontairement sa vie en faisant du journaling. Cela ne nous protège pas du hasard malchanceux qui peut nous arriver à tous, mais il est difficile d'alimenter une dissonance cognitive en faisant du journaling.

Ryan Holiday souligne l'importance de l'autoévaluation dans son livre The Daily Stoic.

En voici un passage:

Par-dessus tout, il est nécessaire pour une personne d'avoir une vraie auto-évaluation, parce qu'il est commun de croire que nous pouvons faire plus que ce que nous pouvons réellement. - Sénèque

La plupart des gens résistent à l'idée d'une vraie auto-évaluation, probablement parce qu'ils ont peur que cela puisse signifier un déclassement de leurs croyances concernant leur personne et leurs compétences.

Mais comme la citation de Goethe le dit: c'est un grand échec de se percevoir supérieur à ce que l'on est.

Comment pouvez-vous avoir conscience de vous-mêmes si vous refusez de considérer vos faiblesses?

Ne craignez pas l'auto-évaluation parce que vous avez peur d'admettre des choses à propos de vous.

La deuxième partie de la citation de Goethe est aussi importante. Il affirme qu'il est tout autant dommageable de s'évaluer inférieurement à sa vraie valeur.

N'est-ce pas également commun d'être surpris de notre aisance à gérer un scénario redouté? De réussir à gérer son stress mieux qu'imaginé?

La façon dont nous sommes capables de mettre de côté le chagrin d’un être cher et de prendre soin des autres - même si nous pensions être anéantis si quelque chose arrivait à nos parents ou à un frère.

Nous sous-estimons nos compétences comme nous surestimons dangereusement celles-ci.
Cultivez la capacité de vous juger précisément et honnêtement. Regardez en vous afin de discerner ce que vous pouvez faire et ce qui doit être fait pour déverrouiller ce potentiel inexploité.

Mais ce n'est pas tout:

Selon le centre médical de l'université de Rochester, les 3 bénéfices du journaling sont les suivants:

(Sur le net, vous trouverez beaucoup d'autres bénéfices, mais j'ai préféré retenir ceux qui ont été prouvés.)

1. Avoir un moyen d'identifier les causes du stress ainsi que les symptômes associés avec la maladie. En écrivant, vous pouvez identifier des déclencheurs répétitifs que vous ne pourriez pas voir si vous n'écrivez pas.

2. Vous aider à prioriser vos problèmes (rien ne vous empêche de dessiner, 80% de la population sont des personnes visuelles qui y voient bien plus clair quand leur situation est posée à plat devant eux).

Le simple fait d'écrire ce qui vous tracasse vous aidera à calmer votre esprit et à percevoir des solutions qui seraient restées invisibles sans le journaling. Plutôt cool non?

3. Vous fournir un espace pour travailler sur vos pensées et vos comportements.

En étant régulier, vous pouvez voir votre humeur s'améliorer, votre stress se réduire et surtout... en apprendre beaucoup sur vous. Cela vous permettra de réévaluer si ce que vous faites au quotidien mérite autant d'effort... comme le dit encore Ryan Holiday dans son livre "The Daily Stoic"

C'est triste de considérer la quantité de temps que les gens dépensent durant une journée sur des choses qu'ils doivent faire. Pas forcément des obligations telles que le travail ou la famille, mais des obligations que nous acceptons inutilement par vanité ou par ignorance.

Considérez les choses que l'on fait pour impressionner des gens, ou les détours que l'on va prendre pour satisfaire un désir urgent.... ou les désirs que l'on ne questionne jamais.

Dans une de ses fameuses lettres, Sénèque observe combien de fois les gens puissants sont esclaves de leur argent, de leur position, de leurs maîtresses, et même à leurs esclaves.

Aucun esclavage n’est plus disgracieux que celui qui est auto-imposé.

Nous voyons l'esclavagisme tout le temps - une personne codépendante sans espoir qui soutient un ami dysfonctionnel, un patron qui micromanage ses employés et calcule le moindre centime.

Les innombrables causes, événements et rencontres auxquels nous sommes trop occupés pour y assister, mais que nous acceptons quand même.

Faites l'inventaire de vos obligations de temps à autre. Combien d'entre elles sont auto-infligées? Combien d'entre elles sont vraiment nécessaires?
Êtes-vous autant libre qu'imaginé?

Comment démarrer le journaling aujourd'hui?

1. Écrivez chaque jour, soit au début de votre journée, soit à la fin.

Comme j'en parle dans mon livre 2h chrono pour mieux s'organiser, plus la journée avance, plus les imprévus augmentent et moins vous avez d'énergie. En fin de journée, ce que l'on s'était juré de faire tombe à l'eau. 

Vous pouvez assembler de bonnes pratiques lors de votre routine matinale, par exemple en faisant de la cohérence cardiaque suivie du journaling. Si votre rythme circadien fait que vous avez plus d'énergie le soir... vous pouvez intégrer cette pratique dans votre routine du soir (lors de la procédure de clôture). C'est mon cas.

(Si vous voulez développer votre autodiscipline, cliquez ici.)

Et si vous n'avez pas 10 minutes pour vous chaque matin? Changez de vie.

2. Allez-y simplement et sans pression

Personne ne juge. Votre pratique va changer.

Personnellement il n’y a pas mal de fois où je me demande ce que je vais bien pouvoir écrire... donc pour m'aider, j'utilise des questions pour me lancer...

Il y a quelques années, je répondais à 3 questions:

  • Ce que j'ai fait aujourd'hui
  • Ce que j'ai appris aujourd'hui
  • Ce que je ferais mieux demain.

Ma pratique évolue... aujourd'hui je me suis plus inspiré de la pratique stoïque

  • Ce que j'ai fait aujourd’hui
  • Ce que j'appris (minimum 1 chose)
  • Comment ma vie pourrait être pire?
  • Quel a été le défi du jour?
  • Ce que je veux accomplir demain
  • Autres pensées

Vous pouvez télécharger le modèle ici.

Le plus important? Au début de votre pratique, ne visez rien d'autre que la régularité et écrivez uniquement pour vous-mêmes. Personne ne doit avoir accès à votre journal de bord.

Même pas votre mère.

Journaling papier ou numérique?

Le plus important est la pratique. Peu importe ce que les gens recommandent, concentrez-vous sur ce qui fait sens pour vous. Évitez de suivre une pratique parce qu'elle semble fonctionner pour les autres.

Si vous vous sentez à l'aise avec le papier, alors commencez avec le papier. Si c'est le numérique, c'est le numérique.

Ma recommandation?

Faites en sorte que vous ne soyez pas dérangé lors de votre journaling, et centralisez vos pensées au même endroit. Pour ma part j'ai testé les deux: 

Durant des années, je tenais mon journal dans des calepins moleskine A6.

Journaling papier

Depuis 2018, je fais mon journaling dans mon cerveau numérique (Workflowy). Quelques fois par année je passe en revue ce que j'ai écrit et je regarde comment j'ai évolué. Cela vous permettra de voir certaines redondances si importantes au précieux déclic.

Journaling numérique

Parfois je suis choqué de voir que certains problèmes n'ont pas été traités. Cela facilite le démarrage du changement.

Bullet journal ou non?

Beaucoup de personnes vont se mettre à faire du journaling après s'être organisé avec le bullet journal. D'autres feront l'inverse: après avoir fait du journaling, ils testeront le bullet journal...
Pour être honnête, je n'utilise plus le bullet journal, mais je fais tout dans mon cerveau numérique.

L'avantage pour moi d'utiliser le cerveau numérique pour faire mon journaling?

Parfois en écrivant je pense à des choses que je veux faire dans le futur, je peux directement créer une note... j'ai une idée d'un article, ou une idée en lien avec une autre information, je peux créer des connexions tout en restant dans mon journaling.

Journaling numérique

En rouge: un lien que je fais pointer dans mon suivi des douches froides.

Journaling numérique

Je peux également, lorsque je suis entrain d'écrire, directement inscrire les idées qui me viennent et les envoyer au bon endroit (par exemple une tâche future dans mon agenda, à la bonne date).

Voici une vidéo qui vous montre les possibilités du Journaling numérique:

Ainsi je grandis avec mon journal.

Julien

  • Bonjour Julien!

    Merci pour cet article! Une de mes difficultés est justement le journaling…
    Je le prévois en fin de journée et finalement non parce que je n’ai plus l’énergie ou j’ai trop prévu dans ma journée (je suis arrivée sur cet article via celui du biais de l’optimisme qui tombe à pic aussi parce qu’hier encore je me disais qu’il me fallait alléger mes tâches, je ne peux pas toutes les faire dans le temps imparti, comme quoi! Lorsque notre manière de faire s’accorde avec un besoin de l’univers, alors celui-ci contribue intensément à son accomplissement 🙂 )
    Donc, je n’arrivais pas à tenir mon journal et étais peut-être trop succincte dans mes écrits. Le fait de voir tes exemples m’aide beaucoup! Alors un grand merci.
    Et j’en profite pour me replonger dans le cerveau numérique pour voir comment faire ces liens!
    Coralie

  • Salut Coralie!

    Content que l’article te parle! Je crois que le journaling doit surtout être une pratique régulière sans prise de tête. j’ai des phases où j’écris plus que d’autres. Par exemple le mois passé, j’ai écrit dans mon journal 22 fois. Donc y’a encore de la progression, et c’est tant mieux!

    Les liens apportent de bonnes possibilités. J’en parlerais en détail dans la V4.0 qui sortira à la rentrée 2021…

    À très vite 🙂

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    liste organisation
    >