30 jours de Microdosing de psilocybine : mon expérience

Le 1 mars 2021, j'ai avalé ma première microdose de psilocybine.

Pour certains, le microdosing permet d'être productif, calme et résoudre des problèmes de concentration.

Mais est-ce le cas ?

Mon expérience de microdosing a duré 30 jours.

Microdosing

Je partage dans les lignes qui suivent mes découvertes, mes réflexions et mes conseils avec vous.

Libre à vous de vous faire une idée sur le sujet du microdosing et de croiser vos sources.

Cet article n'est pas une invitation au microdosing ni à la consommation de psilocybine, mais un retour d'expérience... comme je l'ai fait pour d'autres sujets :

L'histoire du microdosing en bref

Albert Hoffman (chimiste suisse inventeur du LSD) a suggéré que la prise de 10 à 20 microgrammes de LSD pouvait avoir un effet positif sur la santé mentale et le fonctionnement physique.

Albert Hofmann a pris des microdoses pendant quelques décennies.

Albert-Hofmann

Lorsqu'il prenait des microdoses, il se promenait dans la forêt, où cela l'aidait à penser plus clairement. Il a eu 102 ans, et à l'âge de cent ans, il donnait encore de longues conférences.

C'est lui qui a introduit le concept de microdosage et il a toujours dit que le microdosage devait faire l'objet de recherches scientifiques.

James Fadiman (écrivain américain, connu pour ses recherches sur le microdosing des psychédéliques) a ensuite développé un protocole en se basant sur les retours de centaines de participants.

Novembre 2015, le magazine Rolling Stone publie un article sur le microdosing. Depuis, des milliers de testeurs se retrouvent sur Reddit ou Facebook pour partager leurs expériences.

C'est quoi le microdosing ?

Le microdosing consiste à ingérer entre un vingtième et un dixième d'une dose hallucinogène.  Le but n'est pas d'avoir des hallucinations mais plutôt de ressentir les effets suivants : 

  • Plus d'énergie,
  • Meilleure créativité,
  • Plus de clarté mentale, 
  • Meilleure capacité à résoudre des problèmes,
  • Meilleure conscience de soi,
  • Meilleure humeur,
  • Plus centré sur le présent,
  • Plus de tolérance envers les autres.

Pour des raisons légales et pratiques (c'est plus facile de microdoser des truffes contenant de la psilocybine qu'un buvard de LSD) j'ai décidé de tester la psilocybine.

Les risques du microdosing

Avant de partir sur les risques du microdosing, le graphe ci-dessous nous rappelle la dangerosité attribuée aux drogues présentent dans notre société.

les dangers des drogues

Source  en fin d'article

Pour les risques en lien avec le microdosing... le docteur James Fadiman et Sophia Korb ont reçu plus de 1850 rapports d'expériences de microdosage provenant de 59 pays.

Seules 75 personnes au total ont déclaré ne pas avoir eu d'expérience positive lors du microdosage.

Alors les sceptiques diront qu'on est moins susceptible de transmettre un rapport de notre expérience si celle-ci n'a pas été concluante ou négative... soit !

Voici les effets négatifs attribués au microdosing :

  • Cela peut augmenter l'anxiété. C'est pourquoi les personnes anxieuses (névrotiques) sont plus susceptibles de ne pas bénéficier du microdosage.
  • Les personnes paranoïaques peuvent ressentir davantage de paranoïa et de suspicion pendant le microdosage.
  • Les champignons magiques peuvent provoquer de légers troubles gastriques et des nausées chez les personnes sensibles (c'est dégueulasse).
  • Fatigue. Principalement lors du microdosage de psilocybine. L'un le vit comme un inconvénient, l'autre non et prend la microdose avant d'aller se coucher (protocole Nightcap).
  • Certains hommes daltoniens ont signalé de légères hallucinations ou post-imagination, et ont arrêté leur cycle de microdosage.
  • Les personnes diagnostiquées comme souffrant de troubles bipolaires ont indiqué qu'elles bénéficiaient de microdoses pendant leur phase dépressive, mais qu'elles les déconseillaient pendant une phase maniaque.La psilocybine peut provoquer des maux de tête chez certaines personnes.
  • Acouphènes : Les gens signalent que leurs acouphènes (bourdonnements d'oreilles) ont empiré pendant le microdosage, qu'ils n'ont pas cessé ou qu'ils sont restés les mêmes.

Quels désagréments ai-je ressentis lors de mon expérience de microdosing ?

Les deux premières fois où j'ai pris des microdoses, en fin de journée j'avais mal à la tête.

J'avais parfois l'esprit cotonneux l'après-midi, parfois un peu absent.

D'une manière générale, quand je prenais 1 gramme de truffe (1 gramme de truffe n'équivaut pas à 1 gramme de psilocybine) le soir je me sentais un peu déprimé.

Quand j'ai réduit à 0,5 gramme, la sensation de déprime en fin de journée a disparu mais les effets positifs (notamment l'attention prolongée) ont persisté et la différence était notable.

Où me suis-je procuré des microdoses de psilocybines ?

J'ai commandé sur ce site.

microdosing

Il existe d'autres sites.
Google est votre ami.

Et j'ai testé durant 30 jours le microdosing en suivant un protocole connu dans la communauté des microdoseurs.

Le protocole Fadiman 

Le point commun entre le café, l'alcool et la psilocybine ?

Ce sont des drogues.

Comme toute drogue, notre corps s'habitue et un phénomène d'accoutumance se met en place rapidement.

Une personne pour être ivre devra boire de plus en plus d'alcool, pour atteindre le même niveau d'ébriété... mais la gueule de bois sera de plus en plus douloureuse.

Le buveur de café devra boire de plus en plus de café pour ressentir le kick énergétique... mais il sera de plus en plus fatigué le matin sans son café.

Pour éviter le phénomène d'accoutumance du microdosing, je vous recommande de suivre le protocole Fadiman.

  • Jour n°1 : premier jour de microdosage (consommer une microdose)
  • Jour n°2 : jour de transition (ne pas consommer de microdose)
  • Jour n°3 : jour normal (ne pas consommer de microdose)
  • Jour n°4  : deuxième jour de microdosage (consommer une microdose)
  • Cycle : Continuez ce cycle pendant quatre à huit semaines
  • Reset : deux à quatre semaines de repos (zéro consommation)

Ce n'est pas le seul protocole, il en existe d'autres comme le protocole Night Cap basé sur le protocole de Fadiman.

L'idée est de consommer la microdose une heure avant d'aller au lit.

  • Nuit n°1 : première nuit de microdosage
  • Nuit n°2 : nuit de transition
  • Nuit n°3 : nuit normale
  • Nuit n°4 : deuxième nuit de microdosage
  • Cycle : Continuez ce cycle pendant quatre à huit semaines
  • Reset : deux à quatre semaines de repos

Ce qui est important : toujours laisser minimum un jour entre deux microdosing.

Idéalement le café devrait suivre le même principe 😉

Les effets du microdosing sur ma productivité

Honnêtement, ils sont difficiles à mesurer.

Vous trouverez des centaines de témoignages sur le net, mais la science est à la traîne, surtout au niveau du microdosing.

Avant de partager avec vous l'étude sérieuse que j'ai trouvée sur le sujet, je partage avec vous certains passages de mon journal de bord que j'ai tenu tout au long de l'expérimentation.

2 Mars 2021 aujourd'hui j'ai aussi pris ma seconde dose de microdosing. J'ai bien mâché malgré le fait que c'était dégueulasse. évidemment j'avais le ventre vide. Puis je me suis mis à bosser et j'ai senti une vague de chaleur agréable m'envahir. La musique était cool, j'avais de la créativité. Je me sens bien. J'étais bien focus (et je le suis toujours en écrivant ces mots). Placebo ou non? Peu importe, tant que cela fonctionne. On verra avec la durée.


4 marsBouah le microdosing c'est vraiment intéressant! je suis en mode ultrafocus avec un sacré son dans les oreilles. Je ne vois pas passer le temps et une tâche qui ne semble pas vraiment intéressante devient fascinante.


8 mars - Je fais les dessins avec mon ipad, j'envoie le tout à Clément et ensuite je prends ma microdose... Les effets étaient agréables. Me balader dans les rues ensoleillées était vraiment agréable.

 

12 mars - J'ai également pris une microdose. Bonne sensation après 3 jours de pause (durant lesquels j'ai fait mon jeune). J'ai bien mâché. Le goût est toujours autant immonde, mais l'effet de tunnel dure environ 3 heures. Ensuite cela s'estompe, mais une connexion (sensation de chaleur) demeure.


24 mars - (...) ensuite je prends un demi-gramme de microdosing, j'ai décidé de réduire, car les effets (positifs et négatifs) étaient trop importants... le matin j'étais trop dedans, et l'après-midi / soir j'étais trop déprimé. On verra si cela change quelque chose... mais ce qui est certain c'est que j'écris très très vite sous microdosing... il est 1041, je ressors d'une session d'écriture intense qui a duré 2h30... super créatif. J'ai terminé un article sur la prise de note... et un article + script vidéo sur la douche froide je voulais uniquement faire celui sur la douche froide, mais j'étais "inspiré" et booom.

 

30 mars - Microdosing. 0,5 gramme qui m'aide à me plonger dans le travail en mode berserker. Après 30 jours de microdosing, je ressens toujours les effets positifs, mais je n'ai pas les effets négatifs. C'est intéressant. Après, est-ce que cela vaut la peine de continuer?

L'étude sur le microdosing

Dans l'étude "A systematic study of microdosing psychedelics " voici les effets courts termes constatés par les chercheurs.

étude sur le microdosing

Il y avait une augmentation significative par rapport à la ligne de base les jours de dosage pour toutes les mesures (créativité, concentration, bien-être, productivité, joie)

Cet effet ne s'est pas maintenu le jour suivant l'administration de la dose pour toutes les mesures.

Les scores de concentration et de productivité ont légèrement augmenté deux jours après le traitement et étaient significativement plus élevés que les scores de base.

Et les effets long terme plus long terme 

Ils ont constaté un effet principal du temps (c'est-à-dire le changement entre les scores de base et les scores après l'étude) pour un certain nombre de mesures.

étude sur le microdosing

Les participants ont signalé des améliorations significatives de leur humeur : plus précisément, la dépression et le stress ont diminué pendant la période d'étude, ce qui indique que les participants ont connu des améliorations de leur santé mentale après le microdosage.

Le vagabondage de l'esprit a diminué de manière significative au cours de la période d'étude ce qui indique que les participants étaient mieux à même de rester concentrés après le microdosage.

Le seul changement de personnalité indiqué par ces données était une légère augmentation du névrotisme indiquant que les participants avaient tendance à ressentir des émotions plus négatives après le microdosage (comme je l'ai ressentis personnellement).

Conseils si vous voulez essayer le microdosing.

  1. Testez d'autres approches pour être plus productif, serein, créatif ou le bénéfice que vous recherchez avec le microdosing.
  2. Restez dans la légalité. Dans beaucoup de pays, le microdosing est illégal. Pensez à vous rendre dans un pays où le microdosing est autorisé (aux Pays-Bas les truffes de psilocybine sont autorisées).
  3. Commencez avec un vingtième de dose, et si vous ne ressentez pas d'effets, passez à un dixième (lors de la prochaine dose, pas le jour même).
  4. Si vous suivez le protocole Fadiman, consommez votre microdose à jeun et mâchez bien.
  5. Restez patient et mettez-vous au travail afin de ne pas faire une fixette sur les effets (qui restent minimes).
  6. Tenez un journal de bord afin d'observer votre expérience.

Mon avis sur le microdosing

Le microdosing est populaire, car il nous fait miroiter la solution facile pour booster nos performances.

C'est une pratique intéressante qui intéresse de plus en plus de travailleurs en quête de sensLa science est encore un peu à la traîne... mais cela risque de changer.

Pour ma part, j'ai décidé de ne pas continuer le microdosing pour la simple raison que je n'aime pas être dépendant d'une substance pour être efficace. (Le café est l'exception qui confirme la règle).

Si vous avez des problèmes à être productif et serein, je vous invite plutôt (avant de tester le microdosing) de vous demander si votre job vous anime intérieurement... si la qualité de votre sommeil et de votre alimentation est au top... si vous faites du sport...

Testez sérieusement une méthode pour vous concentrer, comme la méthode pomodoro.

Ensuite, je vous invite à entraîner votre muscle attentionnel à faire une seule chose à la fois, au besoin en utilisant un logiciel pour bloquer les sites distrayants.

En bref : avant de succomber à l'appel du microdosing miracle, je vous recommande de bosser sur vos comportements et d'éviter de chercher les raccourcis.

Mais pour les plus curieux ou les plus ambitieux d'entre vous, le microdosing de psilocybine peut être une expérience enrichissante.

Julien

---

PS : 

1. Merci d'avoir lu mon retour d'expérience. Cet article m'a demandé des heures de travail et 30 jours de test. Vous m'aiderez en prenant 3 secondes à le partager à votre entourage.

Merci d'avance !

2. Rejoignez la newsletter lue par plus de 20'000 personnes et accédez à des conseils et expériences non partagées sur le blog. Cliquez ici pour vous inscrire.

3. Copiez ce lien : https://organisologie.com/microdosing-psilocybine/ et envoyez-le à un ami ambitieux ou curieux.

5/5 - (11 votes)
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>