​​​​31 activités chronophages à éliminer pour gagner du temps

activités chronophages

Dans cet article, vous êtes dans la peau d'un tueur à gage.
Votre job? Identifier chaque activité chronophage et l'exterminer...

Méthodiquement.
Avec sang froid.
Sans broncher.

(Je vous laisse choisir vos outils de travail).

Et je vous aide en listant 31 activités voleuses de temps. 

Cela vous permettra d'avoir plus de temps pour vos projets, vos proches, vos passions. Vous serrez cette personne qui semble créer du temps en claquant des doigts.

Cette personne inspirante et sereine. Vous pouvez finir vos journées plus tôt et arrêter de vous défoncer au travail.

Ce sera rageant pour les autres, mais bon... c'est pas votre business.

Alors évidemment, certaines activités chronophages seront plus difficiles à supprimer que d'autres... (j'imagine que les tueurs à gage vous diront la même chose... lorsqu'ils parlent de leurs victimes).

Je ne dis pas que ce sera toujours facile, mais tout devient plus facile quand on comprend ce qui suit: il est plus intéressant de soustraire les bonnes activités afin de "gagner du temps".

  • Naturellement, vous ne pouvez pas gagner du temps.
  • Mais vous pouvez éviter d'en perdre sur des conneries.

Maintenant je dois vous avouer ceci... cet article a été écrit grâce aux discussions que j'ai volées dans les cafés de Genève, Berlin, Londres ou encore Neuchâtel.

Chaque fois que j'entendais une personne dire "je n'ai pas le temps" alors, je tendais l'oreille, je prenais mon smartphone, ouvrait workflowy et je me mettais à prendre des notes des activités chronophages qui m'étaient confiées, inconsciemment.

Dans la suite de cet article, vous découvrirez 31 activités chronophages qui vous permettront d'obtenir dès aujourd'hui plus de temps pour ce qui compte vraiment pour vous. 

Le problème de la gestion du temps à l'américaine

Lorsqu'on s'intéresse aux activités chronophages et probablement aux méthodes pour avoir plus de temps au quotidien... on tombe rapidement sur des gourous du développement personnel qui veulent vous faire faire PLUS (je vais taire leurs noms.)

Et je dois l'admettre... si vous ne me connaissez pas, je ressemble fortement à ce genre de type (de l'extérieur).

C'est probablement ce que vous êtes en train de vous dire....
Quel culot ce barbu! Jte jure...

Néanmoins j'essaie toujours de faire prendre conscience au lecteur intransigeant (que vous êtes), qu'il faut utiliser la voie négative.

La voie négative, c'est quoi ça?

C'est un concept popularisé par Nassim Nicholas Taleb et qui pourrait se résumer en une phrase: l'addition par la soustraction.

Prenons l'exemple du jeûne intermittent, cette activité qui consiste à manger MOINS (à sauter un repas par jour) et dont les bienfaits sont de plus en plus prouvés et validés par la science.

Le jeûne intermittent n'est pas très populaire, car les industries du sucre et de la pharmaceutique n'ont pas de fric à se faire sur cette pratique.

Qui est assez-vous fou pour promouvoir la suppression du premier repas de la journée? QUI?! Il faut que la populace s'engraisse avec nos céréales enrobées de miel synthétique (ou de croissant) jusqu'au point d'être diabétique et obèse. Voilà ce qu'on veut en tant que bon capitaliste!

Ensuite (la deuxième industrie) fournis les médicaments pour permettre à la populace de continuer à manger des croissants sans mourir trop rapidement.

C'est un marché juteux.

Maintenant il faut ouvrir les yeux: 

  • Cesser de fumer est plus efficace que de faire du sport.
  • Supprimer un repas est plus efficace que de faire du sport.

Vous voyez le truc?

Ainsi les pros l'ont bien compris et Charlie Munger le résume bien en une phrase:

It's remarkable how much long-term advantage people like us have gotten by trying to be consistently not stupid, instead of trying to be very intelligent." - Charlie Munger  (C'est remarquable de voir sur le long terme, l'avantage qu'on obtient en essayant constamment de ne pas faire de conneries, au lieu d'essayer d'être très intelligent).

Ma recommandation: dans votre vie, quand vous n'avez pas assez de temps, quand vous n'avez pas assez d'argent, quand vous n'avez pas assez d'énergie, quand vous n'êtes pas assez productif, cherchez avant tout à supprimer avant d'ajouter.

Moins, mais mieux.

Ceci dit, entrons dans le vif du sujet.

Pour ceux qui n'aiment pas lire... j'ai fait une vidéo 😉

Chronophage, définition

chronophage définition

Le mot chronophage provient du grec chronos (temps) et phage (manger). Concrètement, il s'agit d'activités, de personnes ou de comportements qui sont gourmands en "temps". 

Pour rappel, l'argent se gagne et se perd.
Le temps s'écoule à jamais.

Maintenant... il y a deux types d'origine pour vos tâches chronophages:

Chronophage interne

Le fait de se comparer aux autres est une activité chronophage d'origine interne.

Chronophage externe

Le fait d'être constamment dérangé par ses clients (au téléphone) est une activité chronophage externe.

En théorie c'est bien de faire la différence entre les deux... en pratique on s'en fout (car on pourrait discuter des heures de la réelle origine d'une activité chronophage externe: est-ce que j'aime que mes clients me dérangent au téléphone?)

Une activité chronophage est subjective

Vous ne pouvez pas dire à une personne: Facebook est une activité chronophage. C'est peut-être son métier. Vous ne pouvez pas dire à une personne "tester des applications est une activité chronophage", c'est peut-être un testeur d'application. Vous ne pouvez pas dire qu'observez les gens passer dans la rue est chronophage... le type est peut-être en train de comprendre la routine de sa cible.

Ainsi je vous CONJURE de toujours évaluer vos activités en fonction de votre contexte et évidemment... comme toujours... de l'objectif que vous visez.

À présent je vais passer chaque activité chronophage que je vous recommande de supprimer si vous voulez gagner du temps.

Il y a en 31 au total. Si vous pensez que j'en ai oublié... alors laissez moi un message.

Conseil: profitez de la vie, l'idée n'est pas de devenir un robot et de vous flageller (mentalement) si vous voyez que vous perdez du temps sur des activités plaisantes. C'est aussi dans la paresse, l'inutilité et le fun que l'on se ressource. 

Par contre, si vous dites souvent "je n'ai pas le temps" en pratiquant les activités chronophages qui arrivent... alors, demandez-vous: qu'est-ce que je peux arrêter de faire maintenant pour avoir plus de temps?

31 activités chronophages à cesser de faire (si vous dites souvent "je n'ai pas le temps"). 

1. Agir à l'encontre de vos intérêts

Demain est souvent le jour le plus chargé de la semaine. - Proverbe espagnol

L’acrasie signifie agir à l’encontre de son meilleur jugement.

Cette tendance humaine empêche certaines personnes d'obtenir les résultats qu'elles méritent. Imaginez: vous avez une bonne idée de business et vous savez qu'une exécution de qualité est déterminante (vous êtes déjà plus avancé que le 95% des gens qui croient uniquement en l'idée salvatrice).

Vous définissez un plan d'action, un rétroplanning... et au moment d'agir, vous vous retrouvez à travailler sur des tâches qui devraient être supprimées. 

Votre "vous" futur sait ce qu'il doit faire pour réussir, mais c'est votre "vous" présent qui influence vos comportements. Cette guerre est bien connue des procrastinateurs.

Si vous êtes dans cette situation, ne tombez pas dans le piège de vouloir lire tous les articles pour arrêter de procrastiner... car vous ne faites rien d'autre que de continuer à procrastiner en ayant bonne conscience.

Définissez une limite à votre recherche d'information et externalisez les conséquences de l'inaction.

2. Sous-estimer votre paperasse

Nous sommes capables de défier les lois de la pesanteur, mais, quelquefois, nous nous trouvons submergés par la paperasse. - Wernher von Braun 

Combien de temps passez-vous à chercher un courrier, à chercher une facture? Est-ce que le document est dans un classeur, sur le cloud ou dans mon disque dur externe?

Dans un système bureaucratique comme le nôtre, avoir une structure claire de classement vous économisera beaucoup de temps. 

Entre nous, je déteste classer, archiver et c'est pour cette raison que je me suis simplifié la vie en numérisant mes documents.

Je ne reçois presque plus de courrier.

3. Manquer d'organisation personnelle

La raison d'être d'une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires. - Peter Drucker

La majorité des personnes prolifiques que je connais ont toutes un système d'organisation qui leur dit exactement quoi créer et quand le diffuser.

Il ne se retrouve jamais devant une page blanche.

Pour ma part mon système n'est pas parfait, mais le rendre parfait est utopique et ne vaut pas le coût en ressources que je devrais investir.

Il n'y a rien de pire que de se pointer le matin devant un ordinateur sans savoir exactement sur quoi travailler. C'est le meilleur moyen de consulter vos emails, vos réseaux sociaux et inévitablement tomber dans les priorités des autres.

4. Vouloir être parfait

arrêter d'être parfait
La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. - Antoine de Saint-Exupéry

Le perfectionnisme est la disposition à ne tolérer aucune imperfection. Le truc c'est que la perfection se loge dans l'oeil de l'observateur. Il suffit de vous balader sur internet et de lire les commentaires des articles et vidéos pour réaliser... qu'une critique en dit bien plus sur le critiqueur que sur l'objet de la critique. 

J'ai réalisé plusieurs interviews de managers, dirigeants et entrepreneurs. À la fin de chaque interview, je demande toujours "OK, qu'est-ce que vous avez cessé de faire et qui vous a permis d'avancer plus rapidement?". 

Souvent, la même réponse ressortait: cesser d'être perfectionniste.

Ce n'est pas facile, cela s'apprend, et j'ai créé une série d'articles sur le sujet que vous retrouverez ici.

Souvenez-vous: c'est grâce à la quantité de vos efforts que vous pourrez améliorer la qualité de vos résultats. Ce n'est pas en réfléchissant plus longtemps.

5. Chercher l'outil parfait

Pour illustrer le concept de l'outil parfait, voici un email que j'ai envoyé en décembre 2019 à mes lecteurs:

Christophe Colomb sans sa boussole (et sa carte), ça aurait été (clairement) moins glorieux.

Oui les outils sont importants.

Mais les outils ne servent à rien si ceux-ci ne sont pas utilisés dans le cadre d'un système et d'une stratégie.

Ma carte et ma boussole ne me servent à rien si je n'ai pas une direction à viser, un but hypothétique à atteindre.

Et les gens surévaluent les outils. C'est comme si Christophe passait sa vie à choisir la couleur de sa boussole et la fourre pour sa carte. Franchement, on s'en fout non?

Christophe pourrait faire le malin au port: "Hey, tu as vu ma boussole dorée?.... 

Waouh, de la folie... en plus, la flèche de la boussole est argentée....... 

Grave....  et tu as vu la fourre de ma carte? Du vrai poil de cul de mammouth..... 

Waaaaaaouh, tu me prends dans ton bateau?!......... 

Le truc, c'est que je ne sais pas vraiment ce que je fous ici."

Et j'ai l'impression qu'on a un peu le même genre de discussion à présent.

Sauf que la machine à café a remplacé le port.

Sauf que l'iPad, la montre connectée, le smartphone et les applications ont remplacé la boussole.

Mais on n'est pas plus avancé sur la direction.

Le truc... c'est que le système a envie que vous achetiez des boussoles (et que vous en offriez aux autres... attention, c'est bientôt Noël).

Bon parce que les directions, ça ne se vend pas très bien.

Pourtant tout commence avec des questions désagréables, mais utiles.

Qu'est-ce que je veux faire de ma vie?

À quoi ressemble une journée idéale?

Est-ce que gagner 10'000€ / mois en me tuant au travail est ce que je veux?

Quand est-ce que je serai satisfait avec mon corps, mes relations, mes compétences?

Ça aussi c'est important.

Le truc... c'est qu'il est facile de se poser ces questions.

Mais ce n'est pas simple d'y répondre.

L'astuce, ce n'est pas d'être sûr d'avoir la bonne réponse.

L'astuce, c'est d'avoir une réponse.

Car comme disait Nietsche, la vie a le sens qu'on lui donne.

Passez moins de temps à installer et paramétrer vos applications.

Pour ma part j'utilise Workflowy, une application qui fait moins, mais mieux et j'ai pris le temps de correctement configurer mon smartphone.

6. Dire oui (quand on pense non)

Un homme en colère est un homme qui n'a pas su dire non et éprouve, en plus, le remords de ne pas l'avoir fait. - Tahar Ben Jelloun

Ne pas réussir à dire non est chronophage.

Pas immédiatement (en général, on n'arrive pas à dire non, car on a peur des discussions et des conséquences), mais sur le moyen et long terme. 

Premièrement, les gens vous voient comme la bonne pâte à qui ont peu tout demander. Ils vous respecteront de moins en moins et chercheront à vous faire faire de plus en plus de tâches.

Deuxièmement, vous glisserez dans la théorie de l'engagement qui consiste à ne pas réussir à se désengager d'un comportement. Plus vous direz oui à tout, et moins il sera facile de dire non.

Apprenez à dire non en comprenant que cela nécessite de faire un troc entre votre popularité sur le court terme pour du respect sur le long terme.

Conseil: avant chaque décision, prenez un moment pour réfléchir et dites "merci pour ta proposition / demande, laisse-moi réfléchir, je te donne un retour demain".

7. (Toujours) penser à la suite de la journée

Si vous ne savez pas quoi faire "ensuite", vous risquez de dévier sur des tâches inutiles ou éloignées de votre objectif du moment. 

C'est bien de prendre des pauses, de prendre des moments pour réfléchir, mais une fois la pause terminée, vous devez savoir sur quoi bosser.

Prenez un moment en fin de journée pour planifier votre lendemain. 

8. Repousser une décision connue

La pire décision de toutes est celle que l'on n'a pas prise. - Zig Ziglar

Le must. 

Je suis tombé tellement souvent dans ce piège...

Imaginez: vous savez que ce client n'est pas un bon payeur et qu'il faut vous en débarrasser au plus vite. Maintenant, vous tentez de rationaliser cette idée récurrente. Vous vous dites que vous vous trompez. Vous tentez de voir les bons côtés et les avantages.

Quelques mois plus tard, vous avez finalement raison. Ce client est un connard* et vous auriez dû agir depuis bien longtemps.

Cette histoire s'adapte facilement à tout type de relation insatisfaisante (un mauvais job, un mauvais couple, des mauvais potes, etc.).

Écoutez-vous plus souvent, et prenez des décisions selon un modèle. Je vous recommande ce modèle.

*On est tous le con de quelqu'un.

9. Regarder la TV / Youtube / Tv

La supériorité de la télévision sur la radio : vous n’entendez pas seulement les parasites, vous les voyez. - Anonyme 

167 minutes par jour, c'est en moyenne le temps que passe un français devant sa TV. Pour 170 minutes devant son smartphone. 

Temps passé devant la tv

Ça me parait extrême... mais peu importe les données exactes, si vous voulez créer, vous devez moins consommer.

Quand vous vous occupez l'esprit intentionnellement, vous vous empêchez de réfléchir à votre vie, vos décisions, vos valeurs, vos principes. Et surtout, vous êtes réceptif aux pubs des annonceurs.

Sans oublier le biais négatif des médias qui vous font déprimer.

10. Faire du multitasking (plusieurs tâches en même temps)

monotâche

Le multitasking est l'illusion de pouvoir faire plusieurs tâches en même temps.

Bien que cette compétence puisse être apprise, la plupart des gens qui pensent pouvoir faire plusieurs choses en même temps se trompent.

Ce qu'il se passe réellement, c'est un zigzag entre les différentes tâches. Ceci à un coût: plus d'erreurs, processus plus gourmand en énergie, et donc plus de temps à réaliser une certaine tâche. 

Il s'agit de la loi de Carlson “Un travail réalisé en continu prend moins de temps et d’énergie que lorsqu’il est réalisé en plusieurs fois”.

Sans oublier qu'on se sent moins bien en fin de journée quand on a bossé en mode "multitaches". 

11. Les ragots (en trop grande quantité)

Les grands esprits discutent des idées; les esprits moyens discutent des événements; les petits esprits discutent des gens - Henry Thomas Buckle 

Pendant que vous parlez des autres, vous n'avancez pas sur vos projets. 

En plus, vous leur faites de la pub.

12. Vouloir avoir raison

L'ego est un je d'enfant - Denys Lessard

Imaginez: une personne vous tient tête, vous savez que vous avez raison (ou que vous n'avez pas tort).

Vous pouvez soit: prouver à la personne que vous avez raison (demandez-lui son meilleur argument et démontez-le) ou alors... vous pouvez simplement dire "Ah oui, tu as probablement raison"

Ceci est un acte généreux pour lui (il pense avoir raison), mais également pour vous (vous gagnez du temps). 

Si vous voulez pousser le bouchon plus loin (à vos risques et périls) vous pouvez dire "tu as raison, de ton propre point de vue". Mahatma Gandhi serait fier de vous (bordel).

13. Vouloir changer les autres

Vous pouvez détecter les personnes qui veulent changer les autres en remettant constamment la faute sur les autres. 

"C'est à lui de changer, c'est lui qui devrait faire un effort".

Ces personnes qui espèrent voir changer les autres s'épuisent pour rien. Les gens ne changent pas sur demande. 

Si vous êtes dans une relation insatisfaisante, ce sera plus facile de vous séparer de cette personne et retrouver une personne plus satisfaisante. Enfin... tout dépend de votre état physique, mais on s'entend.

Face à une relation difficile, vous pouvez:

  1. Accepter la situation (en lâchant prise et en acceptant)
  2. Changer la situation en changeant vos comportements
  3. Quitter la situation (en acceptant le prix à payer).

Le piège serait de vouloir changer la personne en faisant des incantations au fond de votre jardin ou en lisant le secret (cela ne fonctionne pas) 

14. Se plaindre

On peut toujours se plaindre, mais le mal ne passe pas.  - Proverbe français

Le monde se fout de vos problèmes. J'ai mes problèmes, vos amis ont leur problème, chacun mène son propre combat.

Se plaindre est un acte gourmand en énergie et en temps. Tout le temps où vous vous plaignez, c'est du temps que vous pouvez investir pour améliorer la situation qui fait l'objet de la plainte.

Si vous êtes face à une personne qui se nourrit de l'attention qu'elle reçoit en se plaignant, cessez de la nourir (en arrêtant de la plaindre). La personne cessera de vous fréquenter.

Testez, c'est bluffant.

15. Se comparer aux autres

Il ne faut jamais se comparer aux autres. Le faire c'est s'insulter soi-même. - Bill Gates

Se comparer aux autres est une perte de temps. Pour plusieurs raisons:

  1. Vous voyez uniquement la partie "visible" des autres. Une personne peut vraiment être inspirante en public et être tourmentée en privé. 

  2. Vous n'avez pas reçu les mêmes cartes. Inutile de se comparer à un type qui a un business flamboyant. Il n'avait pas les mêmes cartes que vous (il est peut-être né riche après tout). 

Que faire pour combler ce besoin de comparaison?

Comparez-vous à qui vous étiez hier.

16. Vouloir faire de petites économies 

tâche chronophage: faire de petites économies

Par exemple, la mode chez les webentrepreneurs est de trouver le pays dans lequel ils payeront le moins de taxes. Honnêtement, avant de passer les 100'000 de bénéfice par année, concentrez-vous sur la création de valeur.

Pareil, je connais un type qui me parle des actions qu'il fait en allant acheter de la viande en France (plutôt qu'en suisse). Quel mauvais calcul: il y a le temps nécessaire à se déplacer, le coût de la voiture, les risques pris en conduisant, etc. 

Un autre exemple: j'ai commandé 3 fois le même bouquin sur amazon en pensant commander un livre Kindle. J'aurais pu renvoyer les livres... mais je préfère me dire "bah, ça fera des cadeaux".

Pour ma part, les économies réelles sont celles réalisées par des actions uniques. Par exemple, j'ai arrêté mon abonnement de smartphone en 2 minutes. Ou alors, j'ai créé un ordre permanent pour créer une épargne. 

17. Se sentir prêt pour agir 

Vouloir comprendre parfaitement un problème est la pire forme de la résistance.

Vous avez bonne conscience de ne pas agir. Durant tout ce temps, vous perdez du temps à chercher des informations qui peuvent peut-être vous aider, ou qui vous embrouilleront l'esprit. 

Évitez ce piège en vous rappelant qu'il est plus rapide d'apprendre à nager en sautant à l'eau (éventuellement avec un gilet de sauvetage) qu'en passant votre vie dans une bibliothèque à lire des livres sur la natation...

18. Laisser filer vos idées

C'est rageant de se souvenir d'avoir eu une bonne idée, mais rien d'autre. Vous êtes là "Cette idée était vraiment bonne... mais je ne me souviens plus de l'idée".

Apprenez à libérer votre esprit des idées et des tâches à réaliser qui apparaissent au fil de votre journée. 

Utilisez un calepin ou une application de prise de notes. 

19. Lire la presse

Si la presse n'existait pas, il faudrait ne pas l'inventer. - Honoré de Balzac

L'information n'est pas de la connaissance.

Moins vous lisez et moins vous douterez de vos idées, de vos projets et plus vous pourrez vous trouvez. L'information importante viendra à vous à travers les gens qui vous entourent. 

Si vous devez lire un journal, assurez-vous que celui-ci soit payant et souvenez-vous de Scott Adams qui dit: 

  • Le business modèle des médias est de montrer ce qui ne va pas
  • Le biais dans les médias est une règle, pas une exception

20. Continuer de faire ce qui n'a pas fonctionné jusqu'ici...

La folie, c'est se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent. - Célèbre citation d'Einstein. 

Maintenant, comment savoir si vous tournez en boucle?

En approche systémique, on dit que le comportement dysfonctionnel nourrit le problème. Souvent le fait d'arrêter de se comporter d'une certaine manière permet au problème de changer... 

21. Lire des livres qui sont plus récents que 5 ans

Laissez le temps trier les livres pour vous. 

La nouveauté n'est pas synonyme d'efficacité. Un livre qui a 1000 ans à plus de chance de vivre 1000 ans de plus, qu'un livre qui a 1 année. Pareil avec la technologie: privilégiez ce qui existe depuis le plus longtemps.

Un autre exemple? Le blog VS les réseaux sociaux.

23. Shopping

Si vous lisez ceci, alors cet avertissement est pour vous. Chaque mot que vous lisez de ce texte inutile est une autre seconde perdue dans votre vie. N'avez-vous rien d'autre à faire ? Votre vie est-elle si vide que, honnêtement, vous ne puissiez penser à une meilleure manière de passer ces moments ?Où êtes-vous si impressionné par l'autorité que vous donnez votre respect et vouez votre foi à tous ceux qui s'en réclament ? Lisez-vous tout ce que vous êtes supposés lire ? Pensez-vous tout ce que vous êtes supposés penser ? Achetez-vous ce que l'on vous dit d'acheter ? Sortez de votre appartement. Allez à la rencontre du sexe opposé. Arrêtez le shopping excessif et la masturbation. Quittez votre travail. Commencez à vous battre. Prouvez que vous êtes en vie. Si vous ne revendiquez pas votre humanité, vous deviendrez une statistique. Vous êtes prévenu... - Tyler Durden, Fight club

Si vous faites des courses, assurez-vous de regrouper vos achats (tout comme la cuisine, cuisinez une fois pour créer les repas principaux de la semaine).

Et réfléchissez sur cette phrase: "je suis trop pauvre pour acheter bon marché"

24. Croire ce qui disent les gens

Qui croit facilement est trompé de même. - Proverbe français

Les gens racontent des trucs, mais rares sont ceux qui pratiquent ce qu'ils prêchent. 

  • Combien de blogueurs vous expliquent comment créer un business alors qu'ils vivent dans la cave de leurs parents, sans avoir un seul business?
  • Combien "d'experts en productivité" ne font rien d'autre que d'écrire et se blanchir les dents en attendant la retraite?

Il est plus facile de l'ouvrir que de l'agir. Basez vos comportements et décisions en vous basant uniquement sur ce que font les gens. 

Partez du principe qu'ils vont honorer leur engagement, mais préparez-vous à revenir sur ce principe à tout moment. 

Pareil de votre côté, faites attention aux promesses que vous prenez. Vous pouvez mourir demain. Faites du mieux pour tenir vos engagements, mais ne promettez pas. Il y aura moins de déçus. 

25. Demander conseil aux mauvaises personnes

Ne demande pas conseil à un homme qui a la peau du front aussi lisse qu'un miroir ; cet homme peut avoir la faculté de réfléchir, mais il n'en a pas l'habitude. - Proverbe oriental

Si une personne n'a pas reproduit 2-3 fois ce que vous souhaitez faire en sachant l'expliquer, n'écoutez pas cette personne. Ce n'est pas moi qui le dis, c'est Ray Dalio.

Il n'y a rien de pire que suivre les conseils d'une personne qui n'a jamais fait ce que vous souhaitez faire.

26. Donner votre avis

À moins qu’on ne te les demande, n'offre jamais selle ni conseil. - Proverbe indien

Pareil, économisez du temps en évitant de donner des conseils théoriques (le prof en innovation qui n'a jamais innové, ou le conseiller en entreprise qui est salarié). 

D'une manière générale, ne donnez pas votre avis, sauf si on vous le demande. Et si on vous le demande, assurez-vous que vous soyez compétent. Sinon dites que vous n'êtes pas compétent.

27. Payer ses factures manuellement

J'ai un pote qui continue d'aller à la banque pour payer ses factures, une à une. En plus de payer de l'argent pour continuer de recevoir des factures papier, il paie de son temps en se déplaçant à la banque pour payer ses factures. 

Prenez une demi-journée pour configurer votre virement permanent. Une fois ceci fait, jetez un oeil une fois par mois pour voir si vous avez reçu d'autres factures électroniques.

28. Faire le travail de quelqu’un d’autre

Si vous coachez des gens, assurez-vous de ne pas faire le travail de la personne que vous aidez. C'est un exemple. Si vous êtes un manager, assurez-vous de ne pas faire le travail de votre salarié.

29. Écrire de longs emails

E-mail : Courrier devenu électronique, mais pas plus intéressant pour autant.” 

Si vous écrivez beaucoup d'emails, alors entraînez-vous à synthétiser votre pensée et à prendre le téléphone en cas de besoin.

30. Participer aux réunionites

perdre son temps en réunion
Une réunion sert à décider de l’ordre du jour de la réunion suivante. - Jean-Loup Chiflet 

Si vous participez (ou organiser) des réunions, aidez-vous: lisez cet article qui vous expliquera comment éviter les réunionites.

31. Gérer plusieurs projets en parallèle

Il ne faut pas courir deux lièvres à la fois - Proverbe français

Chaque projet nécessite des ressources mentales, financières, temporelles. Plus vous avez de projets et moins vous avancerez rapidement sur un projet. En tant qu'indépendant, c'est très risqué.

Inscrivez vos idées de business et projets dans une liste intitulée "idées de trucs à faire quand je m'ennuierais".

Conseil pour arrêter une activité chronophage: mesurer plutôt que changer.

Howard Rachlin propose un hack intéressant pour surmonter de changer de comportement.

Quand vous souhaitez changer un comportement, concentrez-vous à réduire la variation dans les quantités du comportement (plutôt que de réduire le comportement). Les fumeurs à qui ont demandaient de fumer le même nombre de cigarettes chaque jour (en notant le nombre de cigarettes qu'ils fumaient) ont graduellement réduit leur consommation(bien qu'on leur ait demandé de ne pas réduire).

Le secret? Mesurer les activités chronophages en inscrivant dans un endroit visible (votre agenda) les quantités de celles-ci.

Mesurer plutôt qu'arrêter

Le temps passé sur Netflix, Facebook, Instagram, le temps passé à payer des factures. Le temps passé a regardé la TV.

Pensez-vous qu'il existe d'autres activités chronophages qui méritent d'être exterminées avec sang froid?

Oui?

Alors partagez-les avec nous 🙂

Julien

Sources: 

Images (hitman) modifiées par moi (julien)

Pngs trouvés ici:

- http://pluspng.com/hitman-png-9920.html
- https://i.dlpng.com/static/png/1552502-hitman-free-png-image-hitman-png-985_795_preview.png

  • Salut Julien,

    super article, il est clair que supprimer des trucs est une façon de faire qu’on ne voit pas assez souvent. On pousse trop au « toujours plus ». à « gagner du temps », être plus productif pour faire encore plus.
    Alors qu’on peut l’utiliser pour mettre des zones tampons dans l’agenda, se ressourcer, laisser la place à l’imprévu, etc.

    « toujours évaluer vos activités en fonction de votre contexte et évidemment… comme toujours… de l’objectif que vous visez  »

    Clairement… mais trop souvent oublié là aussi.

    Point 2 : il peut être très intéressant de prendre du temps pour en dépenser moins par la suite. Comme de créer et tester des systèmes d’organisation, par exemple de paperasse.

    Se rappeler de ce que disait Léonard (de Vinci) : la simplicité est la sophistication extrême.
    Je me demande très souvent comment je pourrai simplifier ceci ou cela. Souvent avant de dormir. Parfois une idée surgit le lendemain, parfois non, mais lorsque c’est le cas, je teste et la simplification peut vraiment alléger le quotidien (mental, temps, etc.).

    Point 6 : même quand on a passé des années à dire « oui » alors qu’on pensait « non », on peut quand même se mettre à dire « non ». Comme je le dis et le répète aux gens qui « testent » : c’est normal de rencontrer de la résistance. Quand on dit « oui », on facilite la vie de l’autre. C’est normal qu’il veuille que sa vie continue d’être facilitée, qu’il trouve ça chiant qu’on dise « non » maintenant, ça perturbe son truc… mais ce n’est pas pour autant qu’on doit dire « oui ». Bien faire comprendre que ça n’a rien à voir avec l’autre, mais avec soi : on dit « non » à ce que l’autre demande (et non à l’autre lui-même) pour dire oui à nous-même.

    Ce qui est marrant quand on prend le temps de réfléchir à si on va dire « oui » ou « non », les gens n’ont pas l’habitude, et ça peut arriver que durant le temps qu’on réfléchissent, ils deviennent moins exigeants… voire disent « laisse tomber, je vais me débrouiller ».

    Point 8. Les décisions difficiles, les actions chiantes qu’on redoute, si possible, mieux vaut les prendre/faire rapidement en début de journée. Car on a plus de volonté et ensuite, bah c’est fait, ça fait plus stresser, n’encombre plus le cerveau.

    Point 15. Non mais tellement, ça fait des années qu’on en parle d’ailleurs. Et c’est le meilleur moyen de progresser, de s’améliorer.

    Point 18. Grâce à toi, j’ai très souvent un outil pour noter. On croit qu’on va se rappeler mais non. C’est dommage et assez rapide de noter finalement.

    Point 23. Tu évoques la cuisine : j’ai pris le temps de me faire un menu sur 4 semaines, y’a des trucs qui reviennent plus ou moins souvent, je me donne des options pour le week-end. Et ce menu est en rotation, donc dès que j’ai fini la semaine 4, je repars sur mon menu semaine 1, puis 2, etc.
    Que de temps gagné ! (et de pris de choux) Ce qui ne m’empêche pas de modifier le menu au besoin (ex : réduction de viande/poisson ces derniers mois).

    Point 27. Essentiel d’automatiser au maximum le paiement des factures… mais aussi les économies/placements (= se payer en premier).

    Parmi les activités chronophages, y’a les trucs qu’on peut réduire.
    Comme pour les e-mails, avoir une période de temps donnée durant laquelle on les regarde. De telle heure à telle heure. Et les regarder le plus tard possible pour la première fois dans la journée.
    Car sinon, ça bouffe du temps de faire des allées-venues, de se prendre le choux durant des heures (voire ça gâche la journée) parce que dès le matin au réveil on a lu un e-mail (qui n’était pas important finalement, mais qui fait chier).

    Belle nouvelle année organisée à toi 😉
    @+

    PS : je sais pas si c’est réglé le souci de recevoir un mail quand on a une réponse au commentaire posté, on verra ^^

  • Voici une liste de ce que j’ai appelé les Voleurs de temps (personnels et professionnels):

    – Transports en commun
    – Ménage
    – Courses
    – Priorités ou objectifs confus
    – Tâches administratives
    – Perfectionnisme
    – Manque d’ordre
    – Appels trop longs
    – Incapacité à déléguer
    – Résistance au changement
    – Incapacité à dire NON
    – Indécision
    – Fatigue et baisse de forme
    – Anxiété / stress
    – Manque d’organisation

    Je les ai affichés pendant des mois sur mon bureau et mon réfrigérateur afin de les avoir constamment en tête et les éliminer les uns après les autres. Chaque fois que j’avais l’impression de manquer de temps, je regardais la liste et je me demandais quel Voleur de temps en était responsable.

    La résistance au changement et l’incapacité à dire non me donnent encore du fil à retordre. Mais dans l’ensemble, j’ai gagné énormément de temps.

    Merci pour cet article qui donne d’autres pistes à explorer !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >
    30 Partages
    Partagez30
    Tweetez
    Partagez