Voici comment créer un planning de travail réaliste en 10 étapes.

Frustré de voir vos objectifs faire du surplace... alors que vos semaines défilent à la vitesse de la lumière (ou presque) ?

Vous vous demandez pourquoi votre planning hebdomadaire qui se trouve 3 mois dans le futur est toujours vide... et pourquoi votre planning hebdomadaire de la semaine en cours est plein a craquer ?

Est-ce que vous voulez moins réagir aux urgences et passer plus de temps sur ce qui va améliorer votre futur ?

Vous vous êtes documenté sur la gestion du temps... et vous vous demandez comment faire un planning de travail ?

Et vous êtes au bon endroit.

Créer un planning de travail

C'est quoi un planning de travail ?

Un planning de travail présente au même endroit l'attribution du temps sur une période donnée (planning quotidien, hebdomadaire, mensuel). 

Différence entre plan d'action et planning de travail 

Un plan d'action concerne un projet en particulier. Les jalons, les sous-objectifs, les indicateurs à mesurer, le périmètre du projet, etc.

Sur un planning de travail, vous pouvez avoir du temps attribué à différents plans d'actions, donc différents projets qui se déroulent en parallèle (sans oublier d'autres éléments importants qui ne figurent rarement sur un planning de travail...)

Lire l'article : 10 étapes pour créer un plan d'action réaliste 

Pourquoi créer un planning de travail hebdomadaire ?

Avoir un planning quotidien (ou une to-do liste FERMÉE) est un bon début.

Mais si c'est la seule chose que vous utilisez pour vous organiser, alors vous êtes comme ce piéton qui se déplace dans les rues bondées d'une ville inconnue en utilisant des jumelles pour se diriger...

Vous vous faites balloter par les individus qui vous bousculent, vous êtes déstabilisé et vous ne contrôlez pas votre trajectoire.

Si vous utilisez un planning mensuel, alors vous êtes en train de vous diriger avec une boussole.

C'est mieux que rien.

Mais ce serait bien plus facile de vous diriger avec une carte (ou un GPS sur votre smartphone).

Le planning de travail hebdomadaire vient combler cet espace entre la temporalité des mois (objectifs moyens termes) et les tâches quotidiennes (actions à court terme).

C'est le planning que je préfère.

Car c'est celui qui me donne le plus de contrôle sur ma vie. Vous serez étonné de voir tout ce que vous pouvez accomplir quand vous planifiez sérieusement vos semaines et que vous agissez avec sérieux.

Voici comment créer un planning de travail hebdomadaire en 5 étapes : 

1. Prenez votre agenda et planifiez votre revue hebdomadaire.

J'aime dire qu'en faisant sérieusement une revue hebdomadaire, vous ne pouvez pas ne pas progresser.

Cela dure une heure. Cette heure vous permet d'économiser une quantité importante de maux de têtes et d'urgences.

Assurez-vous d'avoir cette revue hebdomadaire toujours au même jour / à la même heure. Évitez d'avoir ce moment "sacré" au milieu de votre semaine de travail.

Ma revue hebdomadaire se trouve le vendredi vers 17h.

Je vous montre ce que je fais lors de ces revues un peu plus loin dans cet article.

Pour le moment, sélectionnez un moment hebdomadaire récurrent durant lequel vous créer votre planning hebdomadaire de la semaine à venir.

2. Calculez le temps nécessaire à vos besoins élémentaires

Vous et moi on a un point en commun : on s'intéresse à l'organisation et la productivité.

Un autre point commun ? On a un corps.

Ce corps a besoin de ressources pour fonctionner de manière optimale.
Commencez par inscrire vos besoins quotidiens. Voici les miens :

  •  8 heures de sommeil
  • 2 heures pour manger (et préparer à manger)
  • 1 heure pour se déplacer / faire du sport
  • 2 heures pour profiter de la vie (car rien ne vous garantit d'atteindre vos objectifs)
  • 2 heures de tâches d'entretien (vous nettoyer, nettoyer votre appartement).

À ce stade pas besoin d'être plus précis

Si je mentionne cela avant vos tâches, rendez-vous, objectifs, c'est que souvent, ce qui vient perturber notre planning hebdomadaire, ce sont toutes ces choses auxquelles on ne pense pas.

Après tout, si vous ne dormez pas suffisamment, vous ferez plus d'erreurs. Des erreurs qui nécessitent du temps et de l'énergie à être justifiées et réparées.

Faites le compte du temps quotidien à votre disposition : 24 heures - 17 heures = 7 heures X 5 jours = 35 heures.

Répartissez ce temps dans vos semaines.

Comment créer un planning de travail

3. Listez les échéances de vos tâches, objectifs, projets et les rendez-vous

La troisième étape est de sélectionner les échéances à venir ( les deadlines de vos tâches, objectifs, projets). Pensez aux documents à rendre, les devis à envoyer à un client, etc.

Listez les tâches récurrentes, quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles et annuelles.

Pensez également aux activités auxquelles on ne pense pas souvent, mais qui prennent beaucoup de temps, comme répondre à vos e-mails ou numériser votre paperasse.

À côté de chaque élément, listez le temps nécessaire à réaliser la tâche.

Si vous rencontrez des problèmes à estimer la durée, demandez à une personne qui a plus d'expérience que vous, tentez de trouver l'information sur le Net puis utilisez le triangle QCD.

Si une tâche nécessite plus de 3 heures à être réalisée, je vous recommande de la diviser ou alors d'utiliser une check-liste.

Publier un nouvel article nécessite plus que 3 heures de travail. Je peux alors diviser cette tâche en trois.

  • Écrire l'article (y compris recherches)
  • Éditer l'article
  • Mettre en forme et publier l'article.

4. Répartissez vos tâches, objectifs, projets et rendez-vous dans votre emploi du temps.

À ce stade, vous avez une idée plus concrète et réaliste du temps réel à votre disposition.

Si vous pensez que vous avez trop à faire pour le temps à disposition, vous avez certainement raison.

Il faut donc retourner au triangle QCD pour :

  • baisser la qualité de ce qui est attendu de votre part,
  • repousser les échéances
  • ou ajouter des ressources (payez une personne pour le faire, investir dans un logiciel qui va vous aider à travailler plus vite, acheter une formation sur la productivité et j'en passe).

Vous l'avez compris, un planning n'est pas gravé dans le marbre.

Dès sa conception vous devrez déplacer, réduire, agrandir des blocs de temps.

Créer un planning de travail

Je laisse du temps libre certains après-midi pour les imprévus.

5. Huits conseils pour bien créer votre planning de travail

1. Un seul planning

Je vous recommande surtout au début, d'utiliser qu'un seul planning. Évitez d'avoir un planning pour votre vie perso et un planning pour votre vie pro.

Si gérer un planning est déjà compliqué, imaginez deux plannings.

2. Comptez large.

Dans vos semaines, évitez les blocs de 30 minutes.

Même si votre rendez-vous doit durer 30 minutes, comptez une heure.

Si vous avez bien géré votre rendez-vous et que celui-ci ne s'est pas transformé en réunionite, vous pourrez utiliser ce temps pour prendre de l'avance sur votre emploi du temps.

3. Le matin pour le futur, l'après-midi pour aujourd'hui

Les premières heures de votre journée sont décisives. Ne les gaspillez pas sur des tâches urgentes ou sur les réseaux sociaux.

Utilisez ce temps à faire ce qui fonctionne et vous aide à améliorer votre futur.

Pourquoi ?

Au cours d'une journée, plus le temps passe plus il est difficile de résister aux gratifications immédiates et à prendre de bonnes décisions. J'en parle dans mon livre.

Si vous devez absolument consulter vos e-mails le matin, faites-le 10 minutes en traitant ce qui est absolument nécessaire.

4. Placez des points de repère stables

L'organisation est un équilibre dynamique. Tout bouge autour de vous, mais la définition d'un équilibre dynamique est claire : un élément est stable.

Dans vos semaines, assurez-vous d'avoir des points de repère.

  • Revue hebdomadaire / quotidienne au même moment.
  • Réveil à la même heure (y compris les week-ends, si possible).
  • Sport avec des amis 3 fois par semaine.
  • Etc.

5. Insérez et utilisez les limites libératrices

Les effets positifs / négatifs sont souvent une question de dosage. Tomber d'une chaise n'aura pas les mêmes effets que de tomber du cinquième étage.

Pour vos comportements c'est la même chose : sortir tous les soirs jusqu'à 2 heures du mat n'aura pas les mêmes effets que de sortir 1 fois le samedi soir jusqu'à 2 heures du mat.

Une séance de sport n'aura pas les mêmes effets que 3 séances de sport hebdomadaires.

Les limites fonctionnent ainsi: si vous faites trop de quelque chose qui réduit l'efficacité de votre système, alors vous allez vous imposer une limite maximum. Si vous ne faites pas assez de quelque chose, vous allez vous imposer une limite minimum.

Si vous passez trop de temps en soirée, alors instaurez un nombre limite de sorties par semaine. Par exemple, deux fois.

  • Si vous êtes un sadomaso du travail et que vous ne comptez plus vos heures supplémentaires, déterminez une limite maximum d'heures par semaine (par exemple, 45 heures).
  • Si vous ne dormez pas assez (je vous plains), instaurer une limite minimum de sommeil à avoir tous les jours.
  • Si vous ne faites pas assez de sport, définissez dans votre agenda, un nombre minimum d'entraînements.

Les limites sont personnelles. Si vous ne connaissez pas vos limites, je vous recommande de faire du journaling. C'est prouvé : cela vous aide à mieux vous connaître.

6. Évitez les semaines jumelles

Il y a évidemment des points communs dans vos semaines, mais chaque semaine est unique. Le planning mensuelle est là pour vous le rappeler. Il y a des anniversaires à célébrer, des maternités à visiter, des vacances pour déconnecter.

Faites attention en utilisant les fonctionnalités "tâches récurrentes". Pour ma part je préfère inscrire les tâches récurrentes dans une check-liste que je parcours lors de ma revue hebdomdaire.

Ainsi j'évite les plannings hebdomadaires / mensuels bâteaux qui sont générés automatiquement et que je ne suis pas. 

7. Pratiquez l'instransigeance bienveillante

J'en parle dans l'article sur la méthode du timeboxing. L'idée est de respecter vos blocs de travail comme si c'était un rendez-vous avec votre idole.

Au début, cela provoquera un inconfort temporaire... qui vous incitera à mieux planifier et mieux travailler.

8. Testez

Votre planning hebdomadaire n'est pas gravé dans le marbre. Acceptez que certaines semaines se dérouleront différemment que prévu.

Si vous n'avez pas l'habitude de planifier vos semaines, je vous recommande de commencer en utilisant un logiciel (comme Google Agenda). Cela vous permet de faire des modifications rapidement.

Personnellement j'utilise Workflowy car j'ai mon planning annuel, mensuel, hebdomadaire et quotidien au même endroit... sans être innondé d'informations.

Comment tenir votre planning de travail ?

1. La première heure est critique

Je sais, je le répète, parce que c'est très important. Je vois une différence importante les journées où je commence par me connecter à What's app / Youtube / Gmail... et les journées où ce moment arrive vers midi.

Plus vous repoussez votre première dose de dopamine, plus il est facile de rester concentré sur des tâches peu stimulantes (mais importantes).

C'est une hypothèse, mais je pense que votre smartphone est un ennemi à votre planning hebdomadaire.

2. 20% de réflexion / 80% d'action

Lorsque vous avez terminé votre planning hebdomadaire, vous allez tout faire pour respecter celui-ci.

Vous pouvez faire quelques retouches en fin de journée, et évidemment, si un grand imprévu survient, vous n'avez pas d'autres options que de vous adapter à celui-ci.

Mais souvent on fracasse notre planning hebdomadaire parce qu'on ne se sent pas motivé à faire quelque chose.

Et on oublie que la motivation vient souvent en faisant une activité.

En commençant cet article, je n'étais pas ultra motivé d'écrire, mais l'introduction m'a fait marrer et je me suis pris au jeu. 

Pour les procrastinateurs, j'ai écrit un article sur le sujet ici... mais retenez cette règle : Si vous n'êtes pas motivé à faire quelque chose, faites-les 3 minutes et décidez ensuite si vous continuez ou non.

3. La méthode Pomodoro

J'ai eu un appel avec Francesco Cirillo (le fondateur de la méthode Pomodoro) pour lui demander de m'expliquer la méthode Pomodoro.

Parce que même après avoir lu son livre, je ne comprenais pas pourquoi je devais me limiter à des périodes de 25 minutes de travail intense.

On a pas mal discuté et j'ai enfin compris que l'idée est de former le cerveau à travailler d'une certaine manière. Le but avec un peu de pratique est de rentrer dans le FLOW (période de concentration intense) et de permettre au cerveau de traiter les informations et réévaluer la meilleure tâche à réaliser... lors des pauses.

J'écris cet article sous pomodoro (je suis à ma troisième période de 25 minutes) et mes matinées sont rythmées sur la méthode pomodoro.

4. La méthode Ivy Lee en fin de journée

Le concept d'Ivy Lee est simple: chaque soir avant de terminer la journée de travail, vous définissez les 6 tâches dans leur ordre d'importance à réaliser le jour d'après dès le réveil.

Au réveil, vous n'avez pas à vous demander quoi faire. Vous commencez à travailler dans l'ordre sur ces tâches et vous ne vous arrêtez pas.

Si vous êtes dérangé, vous faites au mieux pour gérer l'imprévu et vous revenez au plus vite sur la tâche.

Si en fin de journée vous n'avez pas réussi à terminer toutes les tâches. Vous reportez les tâches non terminées dans la liste du jour d'après.

Lorsque j'accompagne des personnes à mieux s'organiser, cet exercice arrive rapidement. Pourquoi?

Simple d'apparence, il incite la personne à: 

1. Placer des priorités (et donc se demander ce qui est important). Si vous avez des problèmes avec les priorités, je vous recommande cet article ou encore comprendre la différence entre l'urgence et l'importance (matrice d'eisenhower)

2. Visualiser le temps que prendra une tâche et ainsi au fil des jours, améliorer son estimation.

Ce qui est important : lorsque vous replanifiez une tâche que vous n'avez pas réalisée (cela arrive à tout le monde), ne la replanifiez pas au lendemain (si possible). Protégez votre planning et essayez de reporter la tâche à la semaine suivante.

Cette pratique vous incitera à agir avant les échéances et vous aide à maintenir votre planning hebdomadaire en place.

5. Faites une revue hebdomadaire de votre planning

L'idée de la revue hebdomadaire est de faire le point sur ce qui s'est passé.

Le philosophe, psychologue et éducateur Américain John Dewey "Nous n'apprenons pas de notre expérience, mais nous apprenons de notre réflexion sur notre expérience". 

J'utilise ce modèle de revue hebdomadaire :  

1. Mettre à jour le niveau d'avancement des objectifs de la semaine

2. Répondre aux questions suivantes :

  • Ce que je voulais réaliser cette semaine
  • Ce que j'ai réalisé cette semaine
  • Les obstacles que j'ai rencontrés.
  • Ce que je vais faire la semaine suivante en termes d'objectif ( 3 éléments)
  • 3 choses qui se sont bien passées cette semaine.
  • 3 choses que je pourrais mieux faire la semaine suivante.

3. Planifier 1 action unique que je peux faire pour traiter un problème récurrent

C'est lors de ce moment que je prends le temps de planifier la semaine suivante et de jeter un oeil à la semaine d'après.

Comment gérer les imprévus dans votre emploi du temps?

Parce que le monde est impermanent, vous aurez forcément des imprévus qui viendront déstabiliser votre planning de travail. 

Dans ce cas, souvenez-vous que c'est la situation qui dicte vos décisions... et pas votre planning de travail. La situation change ? Votre planning s'adapte.

Naturellement, si vous passez votre temps à modifier votre emploi du temps vous n'avancez pas sur vos tâches.

Donc... si vous n'avez pas l'habitude de vous organiser avec un planning de travail OU si votre quotidien est imprévisible (vos projets du moment ont un niveau d'incertitude important ou votre environnement est incertain) je vous recommande de garder des marges de sécurité dans vos journées.

C'est à dire des moments durant lesquels vous n'avez rien planifié.

Créer un planning de travail et s'y tenir c'est une compétence 

Créer et tenir un planning hebdomadaire s'apprend.

Si vous devez retenir qu'un seul élément de cet article c'est celui-ci : faites une revue hebdomadaire, toutes les semaines au même moment, afin de passer en revue les points que je partage dans mon modèle.

Cette simple habitude vous fera entrer dans un cercle vertueux.

Vous vous surprendrez d'être de plus en plus réaliste dans vos plannings et de tenir ceux-ci avec de plus en plus de facilité.

Sans vous en rendre compte, vous rentrerez dans l'amélioration continue.

Julien

PS : 

1. Merci d'avoir lu mon article. Cet article m'a demandé des heures de travail entre les recherches, l'écriture et la mise en forme. Vous m'aiderez à le faire connaître en prenant 3 secondes à le partager à votre entourage.

Merci d'avance !

2. Rejoignez la newsletter lue par plus de 20'000 personnes et accédez à des conseils et expériences non partagées sur le blog. Cliquez ici pour vous inscrire.

3. Copiez ce lien :

https://organisologie.com/comment-creer-planning-travail/

...et envoyez-le à un ami ambitieux ou curieux.

5/5 - (8 votes)
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>