Comment atteindre ses objectifs? La méthode P.A.F

Atteindre ses objectifs

Lorsqu'il s'agit de s'organiser, les objectifs rejoignent rapidement la discussion. 

Demandez à une personne comment atteindre ses objectifs. Elle vous dira probablement :

  1. ​Pensez-y très fort
  2. Voyez grand
  3. Soyez inspiré

Et si vous avez de la chance et que vous côtoyez une personne qui doit définir des objectifs au travail ou qui a lu des livres sur le développement personnel, elle vous dire « il faut que ton objectif soit S.M.A.R.T »

 

Pourtant, des objectifs S.M.A.R.T ne permet pas en soi d’atteindre ​ses objectifs

 

Il arrive même que l’obnubilation d’un objectif amène à de terribles conséquences…

Donc avant de vous expliquer le modèle P.A.F, il est important que vous compreniez l’utilité des objectifs. Cette étape anodine pour beaucoup est essentielle, car elle renforce la motivation à suivre un programme de mise en place d’objectif. Et d'ailleurs...


​C'est qu'il manque dans trop d'école. On pense à tord que les enfants souhaitent de plein gré être là... qu'ils comprennent l'importance d'être là... et pourtant ce n'est pas cas. C'est pour moi très important de donner envie, avant d'expliquer comment faire. Car l'implémentation n'en sera que plus facile.


Le 25 mai 1961, le président des États-Unis d’Amérique John F. Kennedy annonça un objectif: L’Amérique va poser en toute sécurité un homme sur la lune d’ici la fin de la décennie.


Beaucoup pensèrent que cet objectif était simplement impossible à réaliser… mais le 20 juillet 1969, Neil Armstrong posa un pied sur la surface de la lune (vidéo)


Et les objectifs ne sont pas que pour les leaders ou les politiciens, mais composent nos vies quotidiennes.

 

Le musicien qui s’entraîne pour son concert. Le blogueur qui rédige un article.

 

Le sportif qui pratique chaque jour en vue des Jeux olympiques. Un étudiant qui relit ses cours en vue de ses examens. Dans tous les cas, un objectif est mis en place de manière plus ou moins consciente afin d’entraîner le créateur de l’objectif vers celui-ci.


Cela semble évident. Mais la manière de mettre en place l’objectif influence grandement l’atteinte de celui-ci.


Vous vous dites qu’on peut réussir sans objectif ? La suite va particulièrement vous plaire…

 

Pourquoi prendre le temps de définir votre objectif? Deux avantages issus de la recherche

 

1. La mise en place correcte d’un objectif augmente la motivation du créateur.

 

La motivation et les objectifs sont couramment liés ensemble. Il suffit de passer en revue différentes définitions de la motivation dans divers dictionnaires pour s’en apercevoir. Prenons une définition que j’ai trouvée sur le site CNTRL:


>>PSYCHOL. Ensemble des facteurs dynamiques qui orientent l'action d'un individu vers un but donné, qui déterminent sa conduite et provoquent chez lui un comportement donné ou modifient le schéma de son comportement présent.<<<


Mais évidemment, pour qu’un objectif puisse avoir son effet motivant sur son créateur, celui-ci doit (entre autres) être spécifique. D’ailleurs, plusieurs expériences ont démontré qu’un résultat spécifique à atteindre était plus motivant qu’une formule du genre « faite de votre mieux ». Pour plus d’information à ce sujet cliquez-ici (anglais)


Beaucoup de personnes comprennent l’intérêt des objectifs, mais très peu réalisent l’exercice. Pourquoi ? Pour ma part je pense qu’au moment où l’on a l’enthousiasme de changer et de faire les efforts pour atteindre ses objectifs, on sous-estime l’importance bien définir cet objectif, de ralentir au moment où la motivation est la plus élevée. Peut-être que cela vous est déjà arrivé… mais vous vous dites « c’est bon, j’ai l’énergie et la motivation pour soulever des montagnes, je ne vais pas m’attarder sur un programme ennuyeux de définition des objectifs.»


C’est ce que j’appelle « le syndrome Bolution » (le syndrome des bonnes résolutions que l’on prend en groupe, à Nouvel An, éméché et qui durent en général… quelques semaines pour 88% des gens selon une étude réalisée par Wiseman).


Ce syndrome est directement issu du biais cognitif nommé biais d’optimiste irréaliste, qui consiste à croire que les échecs et événements négatifs ont moins de chance de nous toucher que les autres… 

Optimiste réaliste et échecs consécutifs

 

2. La mise en place correcte d’un objectif augmente la probabilité de réussite.

 

Beaucoup de recherches (dans différents champs) mettent en avant cet aspect. Une expérience menée par Morisano, Hirsh, Peterson, Pihl, et Shore en 2010 a permis à un groupe d’étudiant de participer à un programme définition des objectifs. Après une période de quatre mois, le groupe ayant complété le programme de définition des objectifs était 30% plus performant que le groupe n’ayant pas suivi le programme.


Encore une fois avec l’expérience de Wiseman, sur les 3000 volontaires souhaitent arrêter de fumer, perdre du poids ou encore se remettre au sport, les groupes d’hommes et femmes ayant suivi un programme spécifique ont sensiblement augmenté leur chance de réussite…

étude et recherche sur l'atteinte des objectifs

 

Maintenant que vous connaissez les bénéfices à suivre un programme de définition des objectifs, passons à la mise en place.

 

La solution pour atteindre vos objectifs? Le modèle P.A.F.

 

Le modèle P.A.F représente une boucle vous permettant de savoir par où commencer lorsque vous souhaitez atteindre vos objectifs.
Les 3 étapes sont les suivantes:

 

1. Plan action

 

Le plan d’action représente la stratégie. C’est à cette étape que vous allez définir votre objectif (en utilisant le modèle SMART ou un autre). C’est là que vous ferez des choix.


C’est là que vous regarderez dans votre boule de cristal pour tenter d’anticiper les problèmes.


C’est là que vous anticiperez tout ce à quoi vous devrez dire non.


C’est là que vous découperez l’ascension de votre montagne en des étapes qui ne vous paralysent pas.


C’est là que vous allez chercher à donner du SENS à votre objectif, car un objectif qui fait sens va augmenter l’adhésion du créateur à celui-ci.


Pour Mihaly Csikszentmihalyi (la raison pour laquelle je ne fais pas de podcast de cet article…) le sens d’un objectif dépend de 3 éléments:

 

1.1 Le projet de vie.

 

C’est-à-dire un projet qui canalise l’attention et l’énergie du sujet au quotidien.

Un projet qui allume un feu intérieur.

Grinta, feu intérieur, Gniak, Mojo ​

Un «  Pour obtenir quoi ? » clair.


Par exemple, j’ai créé l’Organisologie pour permettre aux gens d’être plus performants et sereins au quotidien. De réussir à atteindre leur projet plus rapidement et plus facilement. Mais également pour cesser de vendre mon temps et éviter de mettre mes œufs dans le même panier.


Ainsi il est plus facile de dire non, et persévérer face aux résistances internes et externes. Car dès que vous vous élevez en cherchant à faire différemment, des gens n'auront qu'une envie: que vous vous plantiez. Pour ceux qui ont déjà fumé, remémorez-vous la fois vous avez décidé d'arrêter: les fumeurs ne vous ont jamais proposés autant de cigarettes.


Répondre à la question « quel est le sens de la vie ? » peut paraître à première vue compliqué, mais une réponse simple existe: «  Le sens de la vie est celui que nous lui donnons. Il provient d’un projet de vie unifié.»


Pour Simon Sinek, trouver le feu intérieur ne se fait pas en regardant devant soi, mais en regardant derrière et en trouvant le point commun entre toutes les activités qui nous donnaient de la joie et un bien-être profond.


Commencer par le pourquoi

Un livre très intéressant sur le sens de la vie se nomme « Man’s searching for the meaning » de Viktor Frankl. Viktor a (sur)vécu à quatre camps de concentration justement parce qu’il avait un sens profond qui lui permettait d’endurer la situation inhumaine d’un camp. Je ne vais pas traduire son bouquin ici, donc lisez-le 😉


 

1.2. L’engagement

 

Milhay explique qu’un projet de vie unifiant les différents buts n’est pas suffisant, il faut encore être en mesure de s’engager dans celui-ci. C’est dans ce sens que je parle d’intention ferme, de persévérance et d‘engagement.


L’engagement, c’est prendre du plaisir dans l’action de réaliser une activité plutôt que le résultat escompté. En prenant du plaisir dans l’activité, en tirant des bénéfices de la réalisation de l’activité, l’impression de sacrifier du confort dans le présent diminue et la progression vers le but est plus rapide.


Prenez l’exemple de mon premier bouquin. J’ai sacrifié du temps pour un projet sur lequel je n’avais pas de garanties.


C’est le point commun des objectifs: ils provoquent un décalage entre le présent (dans lequel on a pas le résultat) et le futur (qui est incertain, comme tous les futurs…)​


Cette incertitude provoque chez certaines personnes une paralysie qui peut justement être réduite si l’activité en soi apporte du plaisir et d’autres avantages. Des systèmes peuvent être mis sur pied pour rester motivé. Pour le cas de mon bouquin, j’ai profité de l'expérience pour développer un système qui est à présent utilisé par d’autres personnes.

 

1.3 L’harmonie

 

Le dernier élément découle des deux autres. Lorsqu’une personne sait pour quoi elle fait quelque chose et qu’elle travaille pour obtenir ce quelque chose, ses sentiments, pensées et actions s’alignent. Et une paix intérieure s’installe.
Le doute, la peur et le regret ne vont pas ronger l’énergie du créateur de l’objectif.
La concentration est décuplée.

 

2. Action (passer à l')

 

​La valeur du succès réside dans sa réalisation - Einstein​


J’en parle beaucoup dans mon livre, mais l’exécution d’un objectif est déterminante. Jusqu’ici, tout ce que vous aurez fait, c’est établir un plan d’action. C’est important, mais insuffisant. Plus vite vous comprendrez cet aspect, et plus vite vous réussirez à trouver la réponse à la question de cet article « comment atteindre ses objectifs ».


Tel un architecte qui décide de créer une maison et qui y passe des heures et des heures afin de ne rien oublier. S’il reste dans ce processus cognitif, le plan aura beau être parfait, mais dans la réalité, rien n’aura été fait.


Il faut à un moment donné qu’un maçon pose la première brique. Qu’il exécute les plans.


Et ne vous leurrez pas: un maçon a besoin d’un plan pour pouvoir faire un travail de qualité. Ainsi il n’y aucun choix à faire entre la stratégie et l’exécution: il s’agit des deux faces d’une même pièce.


Si vous commencez à courir avant d’avoir réfléchi par où passer, vous risquez de perdre beaucoup de ressources sur le chemin. Si vous réfléchissez trop, vous ne commencerez jamais.


Telle la personne qui cherche à faire écrire le scénario d'un film et qui décide de prendre des cours, puis de lire des livres sur le sujet, et de prendre des leçons privés, puis de regarder des vidéos. Je pense que pour apprendre à faire un film, il faut faire un film et gérer les problèmes en cours de route.


Il y a donc un équilibre à trouver entre le plan et l’action.


Et le simple fait de passer à l’action va générer de l’énergie (avec évidemment des résistances) et ceci vous démarquera de tous ceux qui n’arrivent pas, à franchir ce cap.


Si vous avez déjà un solide plan et que vous rêvez de passer à l’action, alors voici les sujets que vous allez découvrir dans la suite de ce guide...


  1. Comment augmenter votre motivation (et les mythes de la motivation)
  2. Comment vaincre la procrastination et faciliter le passage à l’action
  3. Comment mettre en place des automatismes en place (des habitudes) qui réduisent la consommation de ressources lors de l’action


Cette partie du site est en création mais j'y viens... patience!

 

3. Feedback rapide et visible



Boucle de rétroaction ​

Un thérapeute a un grand problème pour devenir bon: il ne sait pas exactement si ses actions qui permettent à son client d’aller mieux.


En règle général les clients passent plusieurs jours, voir plusieurs semaines, sans revoir le thérapeute.


Durant cette période, beaucoup d’influences agissent sur le client du thérapeute, lui permettant d’aller mieux ou moins bien.


En revanche, un tireur peu rapidement devenir bon, car l’information entre ce qu’il fait et ce qu’il souhaitait faire est obtenue très rapidement. De plus, il est seul avec un objet relativement simple (une arme) à pouvoir influencer sur le résultat (les trous dans la cible).


La notion de feedback est très importante pour que vous puissiez progresser rapidement vers votre objectif.


Plus le feed-back est long à obtenir, et moins vous aurez d’influence à corriger le tir afin d’atteindre votre objectif dans les temps.


C’est pour cette raison que vous devez mettre en place un système vous permettant d’obtenir ce feed-back, de raccourcir le temps d’obtention et d’augmenter la visibilité de celui-ci.


Si vous n’êtes pas convaincu par l’importance du feed-back, imaginez-vous marcher dans la rue sans pouvoir percevoir les conséquences de vos actes.


Vous n’avez pas la vue et ne pouvez donc pas corriger en temps réel votre déplacement: vous foncez dans les gens.


Vous n’entendez pas et ne pouvez pas entendre la voiture qui vient vers vous: vous vous faites renverser.


Imaginez devoir jouer au bowling et ne pas voir les quilles tomber… premièrement: vous ne saurez pas si vous faites juste, deuxièmement, ce n’est pas motivant.

 

Le feed-back rapide et visible a donc plusieurs utilités:

 

1. Vous permettre de corriger vos actions (car lorsque vous établissez le plan, vous ne savez pas si vos estimations s’avéreront correctes: seule la pratique vous le dira).

2. Vous motiver (c’est motivant de se savoir gagner… et savoir que l’on perd, mais en ayant la possibilité de corriger le tir est tout autant motivant).


J’espère vous avoir convaincu sur la nécessité d’intégrer dans votre démarche d’atteinte d’objectif la notion de feed-back. L’idée peut paraître compliquée, mais en pratique le but est d’avoir un système SIMPLE à utiliser.

 

Conclusion :

 

Les gens sont conscients de l’importance des objectifs dans la vie. Tout comme ils sont conscients que fumer c’est mal et qu’il est important de bien s’alimenter. Pourtant, il y a toujours beaucoup de fumeurs et nous sommes nombreux à avoir une alimentation qui peut être améliorée.


Avec les objectifs, c’est pareil : nous savons que c’est important, mais il est rare de s’attarder sur un programme d’objectif.


Et pourtant, les moyens investis dans divers engagements peuvent être élevés :

  • ​Les abonnements de fitness
  • Les coachs pour lancer une entreprise
  • Les médicaments
  • Les cours pour apprendre une nouvelle langue
  • Les logiciels et applications pour faire plus rapidement et plus facilement quelque chose…

Mais très peu de moyens sont investis sur un programme d’objectif. Ceux qui le font vont pourtant réussir à atteindre leurs buts et être plus motivés sur le chemin. Comme le démontrent plusieurs études citées dans le contenu de l’article.


À présent, si vous souhaitez ​atteindre un objectif qui vous tient à cœur, penser à l’acronyme P.A.F

Merci pour votre attention, celle-ci est précieuse.

J~

Allez plus loin dans l'atteinte de votre objectif: 

Si le sujet vous intéresse, découvrez comment créer votre plan d'action en 8 étapes ou apprenez à passer à l'action plus facilement (en découvrant le concept de l'acrasie)

Comment atteindre ses objectifs? La méthode P.A.F
4.9 (98.89%) 18 vote[s]
Click Here to Leave a Comment Below 1 comments