Le modèle (scientifique) D.R.O.P
pour réaliser votre objectif

Méthode DROP pour réaliser ses buts

Vous avez des trucs (importants) à accomplir, mais vous n'y parvenez pas?

  • C'est difficile d'aller à la gym après une journée de boulot éreintante.
  • C'est difficile d'ouvrir ces cours du soir lorsque des amis nous proposent d'aller manger ensemble.
  • C'est difficile de se mettre à écrire un article de blog sans savoir si quelqu'un le lit (et encore moins... laissera une trace de son passage).
  • C'est difficile de se mettre au travail lorsqu'on ne voit pas rapidement le fruit de nos efforts.

Si cela vous cause, alors il y a un modèle (scientifiquement prouvé) qui permet non seulement de faciliter un changement, mais également de booster votre motivation.

Est-ce encore cet acronyme SMART que l'on entend partout?


Non.

Je ne vais pas vous parler de l'acronyme SMART car j'ai déjà creusé le sujet ici. Et comme je le dis, le problème avec le modèle SMART c'est qu'il ne nous incite pas à réfléchir aux sacrifices et aux obstacles qui se dresseront sur notre route.

Et c'est le bon moment de vous présenter le Modèle D.R.O.P

Le modèle D.R.O.P signifie

  • D = Désir
  • R = Résultat
  • O = Obstacle
  • P = Plan
Méthode DROP pour réaliser ses buts

Je me suis permis (tu m'étonnes, c'est mon blog après tout) de traduire ce concept de l'anglais. En anglais, le concept s'intitule WOOP (Wish, Outcome, Obstacle, Plan).

Mais DROP c'est également un bon moyen mnémotechnique. Bon cela signifie (en anglais) "Laisser tomber".

Je pourrais jouer des heures avec les mots en disant DROP SMART and achieve your goal. Ou... DROP everything but not your goal. Bon... on s'en fout.

Est-ce que cette méthode fonctionne pour atteindre ses objectifs?

Oui.

Un test mené sur des individus souhaitant se bouger un peu plus a été mené par une équipe de chercheurs. Voici les résultats.

Atteindre ses objectifs

L'image provient de cet article, qui m'a aussi beaucoup inspiré dans son contenu 😉

Quelle est la validité scientifique derrière ce concept?


Je vais y venir, tout en vous présentant le modèle.

Étape 1 - Désir

La première étape consiste à désirer. Mais si vous vous arrêtez là, vous n'irez pas loin. Des gens avec des bonnes idées, des bonnes intentions et en un mot, de jolis désirs, j'en rencontre beaucoup.

Et pourquoi désirer un résultat n'amène pas de motivation? Parce que votre cerveau émotionnel ne fait pas de différence entre la réalité et l'imaginaire. Ainsi il pense déjà avoir atteint le résultat. Si si... je trouvais aussi cela étrange. Mais attendez de voir ce qui vient.

Si cela ne fonctionne pas, pourquoi les gens le font? Parce qu'on se sent bien à désirer.

Dans le livre "Rethinking Positive Thinking - Inside the new science of motivation", Gabriele Oettingen explique bien l'idée:

Rêver d'un futur positif semble nous protéger de la tristesse sur le court terme, mais promeut celle-ci sur le long terme. Cela coïncide avec un pic de plaisir immédiat, mais qui augmente les probabilités de déprimer.

Elle donne des exemples concrets dans son bouquin (pour ceux qui sont intéressés par le sujet)

Donc simplement désirer n'est pas l'idéal comme vous pouvez vous l'imaginer. Il faut désirer ET... passer à l'étape N°2

Étape 2 - Résultat

L'étape N°1 consistait à générer une intention.

  • Je veux perdre du poids. 
  • Je veux gagner plus d'argent. 
  • Je veux être cool.
  • Je veux être heureux.
  • Je veux arrêter de fumer.
  • Je veux devenir un nomade digital.
  • Je veux sentir bon de la bouche

Bref. C'est sympa, mais il est intéressant de préciser l'intention.

Je veux perdre du poids -> d'ici la date X, je veux perdre 4 kilos.

C'est les fondamentaux, mais c'est important de spécifier un désir (en termes de quantité et de temporalité). Pourquoi?

  • Comment saurez-vous à quoi dire non et à quoi dire oui si vous n'êtes pas spécifique?
  • Comment saurez-vous si vous progresser vers votre objectif si celui-ci est "Je veux être cool"? 
  • Comment saurez-vous quand faire sauter le champagne pour célébrer votre réussite si vous voulez gagner plus d'argent?

Je répète encore et encore le même message et je serai heureux de passer ma vie entière à le faire (vous verrez je ne me lasse pas, et je suis plutôt bien parti), il est important d'être spécifique dans ce que vous souhaitez obtenir.

Par exemple, en écrivant mon premier livre, j'ai développé un système qui me permet d'augmenter mes chances de réussite. Voici le système en live (le système SCOREUR).

Sur le tableau supérieur, le trait bleu signifie les étapes que j'ai planifié de réaliser. En rouge ce que j'ai fait.

Sur le tableau inférieur, le trait bleu signifie les actions quotidiennes que j'ai choisi de faire et en rouge ce que je fais.

Ce système est clairement pour les personnes qui n'ont pas le choix et qui veulent propulser leur résultat. 

Système scoreur retour


Est-ce que cela ce système me garanti le succès? Non évidemment. Car comme dirait Clint Eastwood, si vous voulez des garanties dans la vie, achetez un grille-pain. Tellement juste.

Cette année vous pouvez voir que je galère à respecter ma planification. Mais est-ce que cela veut dire que j'ai abandonné? Non, le tableau m'indiquait que si je continuais ainsi j'allais être en retard. Et j'ai eu des opportunités que je ne pouvais pas prévoir lorsque j'ai défini mes objectifs en début d'année.

Mais comme vous pouvez le voir, j'ai repris mon rythme et je pense que je vais tout de même avoir un bon résultat le 31 juillet.

En résumé, je vais encore citer Sénèque: il n'y a nul de vents favorables pour celui qui ne sait où il va.

Étapes N°3 - ObstacleS

La vie est une succession de problèmes. Plus vite vous comprendrez cela, et mieux vous vous porterez.

Et par rapport aux problèmes qui vous tombent sur le coin de la gueule, vous avez deux attitudes à adopter: vous plaindre et mourir.

Ou... voir des opportunités pour progresser et apprendre. Vous savez dans quel camp je me trouve, n'est-ce pas?

L'idée est de choisir les problèmes que l'on souhaite gérer. Pour ma part en 2018 en quittant mon job j'ai décidé d'avoir les problèmes suivants:

  • Insécurité financière (pour quelque temps du moins)
  • Solitude (le fait de voyager seul) et donc je devais activement chercher des gens avec qui sortir plutôt que d'accepter par défaut mes collègues.

Quand j'étais chef de projet, les problèmes que je voulais avoir étaient:

  • les dilemmes décisionnels que je devais prendre entre des tâches urgentes et brûlantes. 
  • le manque de ressources.

Il n'y a pas de bonnes réponses, mais il faut avoir une réponse. Parce que si vous ne décidez pas des problèmes que vous souhaitez résoudre, alors votre entourage les choisira pour vous. Et si vous pensez qu'un ami mérite de se faire secouer les neurones avec les lignes que vous êtes en train de lire, partagez maintenant cet article.

Imaginer les obstacles, Gabriele Oettingen appelle cela "le contraste mental".

L'idée est de vous projeter dans le futur (si possible avec des personnes qui sont passées par là) et de penser aux obstacles qui surgiront sur votre route.

Je veux faire perdre du poids pour être plus attirant (désir) -> d'ici la date du X je veux perdre 4 kilos (Résultat) -> Des jours je n'aurai pas l'énergie et j'aurai envie de rester sur mon canapé, je n'aurai pas de temps pour aller au fitness, j'aurai des courbatures, je ne verrai pas les résultats (Obstacles).

Ce qui est intéressant, c'est que cet exercice motive certaines personnes et démotive d'autres personnes. Mais c'est une bonne chose.

Pourquoi? Parce que si le simple fait d'imaginer des obstacles vous démotive, imaginez lorsque vous serez face à eux. Et donc si le simple fait d'imaginer des obstacles vous démotive, alors c'est que ce n'est pas ENCORE le bon objectif. 

Je parle beaucoup de souffrance, mais je pense qu'il est déterminant d'apprendre à agir au bon moment (traduisez, quand la souffrance ne devient plus tenable).

Bon et ce n'est pas nouveau, les stoïques en parlaient déjà (ils s'imaginaient mourir, ils s'imaginaient perdre ce qu'ils avaient... ils s'imaginaient des scénarios catastrophes et leur réponse à ces événements. En plus de contenir l'adaptation hédonique, cela permettait de prendre de meilleures décisions.)

Anecdote: je pense à ma mort plusieurs fois par semaine, cela m'aide à kiffer mon quotidien et me rappeler que notre temps est compté.

Cela m'aide aussi à pratiquer ce que Ashley Montague disait "L'idée est de mourir jeune le plus tard possible".

Bon, j'espère que vous êtes toujours avec moi, car je suis chaud! Voyons l'étape N°4

Étape N°4 - Plan

L'idée n'est pas de rejoindre les fans du livre "le secret" en pensant positivement et en espérant secrètement que l'univers leur apportera une réponse. L'univers s'en fout de nous. C'est à nous de nous adapter à la réalité. Et pas l'inverse.

Donc une fois que vous êtes à cette étape, il est important de créer un plan. J'en parle beaucoup dans la formation SCOREUR, mais pour faire simple.

Qui fait Quoi d'ici Quand ?

Cela vous donne une liste de tâches à "prioriser". Puis de garder à l'esprit qu'on est de très mauvais planificateurs (il y a un biais cognitif qui s'intitule "The planning Fallacy" ou encore "le biais de l'optimisme" qui font de nous de très mauvais planificateurs).

Je recommande d'établir un plan d'action lorsqu'il s'agit d'atteindre un résultat lointain et ensuite... d'implémenter les intentions d'agir sur vos comportements.

Une implémentation d'intention en deux mots.


De nombreuses études ont démontré qu'on augmentait drastiquement les probabilités d'agir lorsqu'on ajoutait des situations dans nos intentions d'agir. C'est un peu comme un ordre que l'on donne à notre subconscient. 

Mais cela ressemble à quoi une implémentation d'intention?

  • Quand j'ouvrirais ma boîte email, si celle-ci est surchargée, alors je prendrais 3 grandes inspirations.
  • Quand je rentrerai à la maison, si je suis fatigué, je ne me poserai pas sur mon canapé et je partirai directement au sport.
  • Quand je terminerai mon premier café, j'allumerai mon ordinateur et écriait 1000 mots.

Quelle est l'efficacité des implémentations d'intentions?

Une étude (disponible ici) observa des gens qui souhaitaient faire du sport de manière régulière. La moitié des participants ont reçu le devoir de planifier les jours d'entraînement en suivant le modèle QUAND / ALORS -> "Quand ce sera le lundi, mardi ou jeudi, alors j'irai m'entraîner à la gym."

Les résultats? Plusieurs semaines plus tard, 91% des gens qui ont utilisé l'implémentation d'intention continuent de s'entrainer... contre 39% des gens qui n'ont pas utilisé l'implémentation d'intention.

D.R.O.P en résumé 

Pour augmenter les probabilités d'atteindre un résultat, suivez les étapes suivantes:

  1. Le désir est important s'il est accompagné des étapes suivantes. Autrement il n’amène rien de bon sur le long terme (sauf pour les auteurs du livre le secret).
  2. Le résultat doit être spécifique.
  3. Il est important de songer aux obstacles qui surgiront sur le chemin et accepter les problèmes qui vont avec.
  4. Le plan doit être réaliste et des implémentations d'intentions doivent être mises en place sur les comportements importants (les actions clés).

Que pensez-vous du modèle DROP? Prêt à le mettre en pratique?

Faites-le-moi savoir via les commentaires 🙂

Julien

PS Pour aller plus loin dans la gestion des objectifs, cliquez ici.

  • John dit :

    Salut!!

    Merci pour ton article et la méthode drop. Ta manière d’expliquer est pertinente et drôle parfois… (-:

    A+

  • Charroin dit :

    Bonjour, méthode très intéressante je vais la mettre en pratique. Merci

  • Nath dit :

    Merci pour l’explication claire et pour le style direct et drôle ! Ça change des articles formatés qu’on voit un peu partout.

  • mimi mim dit :

    Bonjour,

    Quand je pense que j’appliquais cette méthode sans même savoir que c’était une méthode scientifique ! En tout cas, un grand merci pour cet article, j’apprend toujours plein de choses avec vos articles 🙂

  • Julien dit :

    Génial Mimi 🙂 Cool que mes articles te parlent 🙂

  • Julien dit :

    Grave!

  • >
    2 Partages
    Partagez2
    Tweetez
    Partagez