LogSeq : test, présentation et mon avis

Il y a plus d'un an, Logseq est entré dans mon radar. Logseq est une application "sécurisée" pour stocker vos notes, idées, citations, listes et même suivre vos projets.

En ce sens, il est en concurrence directe avec Obsidian. Car comme ce dernier, Logseq vous permet de visualiser les connexions entre vos notes et de stocker vos informations sur votre ordinateur.

J'ai considéré l'idée de passer de Workflowy à Logseq, mais cette idée s'est dissipée en testant plusieurs semaines ce logiciel.

Mais pourquoi ? Et quels sont les attributs de Logseq ? Et à qui vais-je recommander ce logiciel ? Je vous explique tout.

L'ADN de Logseq

Logseq est un logiciel open source qui est apparu en juillet 2020 sur Github. Le terme désigne la séquence de log (journal ou bûche en anglais), en référence à la séquence des entrées dans le journal (qui est l'élément central du logiciel).

Logseq a été influencé par les logiciels suivant : Roamresearch, Workflowy, Tiddlywiki et Org Mode. Sans surprise, Logseq est équipée d'une belle palette de fonctionnalités. En voici quelques unes.

Les fonctionnalités LogSeq

Vous constaterez que je ne parle plus de forces / faiblesses dans les test de mes outils. Parce qu'une force pour Madame et une faiblesse pour Monsieur.

Exemple : le côté minimaliste de Workflowy est à mon sens une force, mais pour celui qui aime personnaliser son logiciel, ce sera une faiblesse. Force et faiblesse sont liées aux besoins et préférences de l'utilisateur.

Voici les attributs de Logseq

Un éditeur de texte sous stéroïdes

Logseq supporte le format Markdown. Ce format de texte très répandu permet de mettre en forme votre texte en utilisant des caractères spéciaux. Par exemple, si j'écris **gras** le / les mots entre les astérixes sera automatiquement formaté en "gras".

Markdown est largement adopté et facile à utiliser ; même Google Docs étend sa prise en charge de Markdown.

Les fichiers texte Markdown, reconnaissables à l'extension de fichier ".md", sont stockés à l'emplacement de votre choix (par exemple, un dossier sur votre bureau).

Cela va à l'encontre de la tendance des applications modernes de prise de notes et de gestion de l'information telles que Workflowy, Notion et Evernote, qui hébergent vos informations dans leurs propres serveurs.

Grâce au format Markdown, vous pouvez prendre vos notes et les utiliser plus facilement dans un autre logiciel également compatible avec ce format.

Un outliner pour structurer vos idées

Un outliner (idéateur en français) est un logiciel qui vous permet de structurer vos idées comme une carte mentale textuelle.

J'utilise ici coggle.it

Le problème : la carte mentale est vite limitée en termes de place. Alors qu'un idéateur / outliner est sans fin. En cliquant sur n'importe quelle point, celui-ci redevient le niveau 0 relatif du moment.

Les outliners vous permettent de réduire la charge d'information en affichant / masquant certaines informations de votre choix. Pour cela, il suffit d'ouvrir / fermer un point en question.

La fonctionnalité de zoom (qui consiste à entrer dans un point pour voir son contenu) vous permet de vous concentrer plus facilement sur une information, un groupe d'information).

Un connecteur d'idées

Là où Logseq brille, c'est dans sa capacité à créer des liens entre les informations. Les liens bidirectionnels de Logseq vous permettent de créer des liens à double sens au niveau des pages et des blocs.

Pour comprendre les liens bidirectionnels, commençons par les liens unidirectionnels.

Les liens unidirectionnels sont comme des flèches qui pointent vers un endroit, mais la cible ne sait pas qu’elle est pointée.

Sur Internet, les liens sont unidirectionnels. Si vous cliquez sur ce lien, la vidéo en question n'affiche pas les liens qui pointent sur elle.

Vous vous rendez sur la nouvelle page, mais vous ne pouvez pas voir la page d’où vous venez et naviguez entre les différentes pages qui pointent vers celle-ci est difficile.

Avec la fonctionnalité des liens bidirectionnels, lorsque vous créez un lien, un rétrolien (backlink en anglais sur la capture d’écran ci-dessous) est automatiquement créé.

La cible du lien sait qu’elle est pointée et d’où vient le lien. Ainsi vous pouvez facilement voir les informations « connectées » à l’information actuelle.

Sur un logiciel qui n’intègre pas la fonctionnalité des liens bidirectionnels, les liens existeraient peut-être, mais je ne pourrais pas le savoir, car ceux-ci ne s’afficheraient pas (vu qu’ils sont unidirectionnels).

Les rétroliens sont utiles pour les écrivains, chercheurs et journalistes qui veulent créer des connexions entre leurs notes, mais aussi pour les chefs de projet et les managers (par exemple, en créant depuis la réunion du jour, un lien vers une personne, afin de constituer un historique lié à cette personne).

Astuce : Logseq vous montre les occurrences non connectées. Dans certains cas, cela peut être pratique.

Le graphe view pour voir vos idées (ou perdre du temps)

Je me suis longtemps demandé si la vue en graphe était une fonctionnalité marketing ou une fonctionnalité de travail. J’ai la réponse : les deux. Vous êtes probablement déjà tombé sur une vidéo d’un Youtubeur qui expose ses notes connectées. Ce marketing est un coup de génie de la part d'Obsidian / Roam / Logseq.

Mais la représentation graphique a aussi des avantages : vous pouvez identifier en un seul regard les notes qui ont le plus de connexions, ce qui vous permet de cibler vos centres d’intérêt du moment.

Vous pouvez aussi accéder à vos notes en cliquant sur le point de votre choix. Là où cela devient intéressant, c’est qu’il est possible de filtrer vos notes en recherchant les mots-clés qui les lient, les liens qu’elles ont entre elles et même les liens de deuxième niveau. Ainsi, vous voyez plus facilement les connexions entre différentes idées.

Comme souvent, c’est le dosage qui fait la différence entre le bien et le mal. Vous pouvez passer plus de temps à regarder vos notes qu’à créer du contenu ou améliorer votre quotidien.

Un autre aspect mérite d’être souligné : les connexions qui s’affichent dans votre vue en graphe ne représentent qu’une infime partie des liens que vous pouvez établir en vous servant de votre cerveau.

La note journalière (qui est le point de départ au démarrage de Logseq)

Je vois la note journalière comme la place de travail dans Logseq. Grâce aux liens bidirectionnels, vous pouvez générer de l'information située ailleurs, mais également connecter de l'information à d'autres pages / blocs.

Fondamentalement, vous pouvez rester dans votre journal et générer/gérer vos données depuis là.

Par exemple, vous pouvez ouvrir, dans la barre latérale gauche, une information qui se trouve ailleurs dans votre application, et vous mettre à travailler celle-ci. Vous êtes toujours dans votre journal.

Travail et annotation de vos PDF

Une fonctionnalité intéressante est la lecture et l'annotation de vos PDF. Une fois chargé, Logseq ouvre votre PDF et vous pouvez souligner les passages intéressants. Ceux-ci viennent dans votre logiciel avec le numéro de la page pour facilement les retrouver. Vous pouvez, de là, générer des pages et utiliser cette information à votre guise.

La répétition espacée

En inscrivant le mot-clé #card, le bloc apparaîtra dans le tableau de répétition espacée. Pratique.

Le canevas

Canevas est une fonctionnalité qui va plaire aux plus visuels. Elle permet de prendre des notes sur une page blanche et de les relier entre elles avec des lignes. Cette fonctionnalité donne une dimension de carte mentale (mindmap) à vos notes afin de mieux comprendre leurs relations. Et plutôt que de repartir à zéro, vous pouvez faire apparaître des notes qui se trouvent déjà dans votre cerveau numérique pour les compléter des propos d’un conférencier ou auteur d’un livre. Les cartes que vous créez dans votre canevas peuvent être transformées en notes. Les lignes que vous créez entre elles sont des liens qui apparaîtront dans votre vue en graphe.

De belles possibilités de personnalisation

Contrairement à Workflowy (par exemple) vous pouvez personnaliser le format de vos dates, le langage de votre choix et les raccourcis que vous souhaitez utiliser.

La synchronisation de vos données sur vos différents appareils

Comme mentionné, si vous n'aimez pas déléguer la gestion de vos données à une entreprise, Logseq (tout comme Obsidian) va vous intéresser. Car vos fichiers se trouvent sur votre bureau (avec la grande responsabilité qui va avec). Mais vous pouvez toujours décider d'héberger vos informations à distance avec la fonctionnalité (bêta) sync, encryptée de bout à bout.

Des plugins à votre disposition

Plusieurs plugins permettent d'embellir ou d'ajouter de nouvelles fonctionnalités à Logseq. Par exemple, je génère ici mes calendriers mensuels avec le pluginblock calendar.

Logseq : solution à l'anxiété organisationnelle ? 

Ce n'est pas seulement le violon qui façonne le violoniste, nous sommes tous façonnés par les outils que nous nous entraînons à utiliser, et à cet égard, les langages de programmation ont une influence sournoise : ils façonnent nos habitudes de pensée. - Edsger W. Dijkstra

 Nous avons été habitués, via nos bibliothèques, puis nos ordinateurs à penser en classeurs / dossiers puis en feuille / fichiers. Le fait que ces outils nous ont habitués à avoir une information présente dans un lieu unique (un dossier) faisait sous-entendre qu'il existe une organisation idéale.

Cette organisation idéale et parfaite existe peut-être à un instant T, mais le problème avec l'information, c'est que les mots peuvent avoir des sens différents et plusieurs sens. Ces sens changent en fonction de notre expérience (et notre réflexion sur notre expérience). J'en parle dans mon prochain livre qui sort... bientôt.

Il n'est pas étonnant de voir la majorité des gens galérer à tenter de trouver une bonne structure pour leurs notes (par exemple). La bonne place d'une information dépend de son utilisation, et quand on prend une note, on ne sait pas à quoi elle va nous servir.

La réponse à Logseq est intéressante, mais pas des plus populaires : supprimer les fichiers / dossiers incite l'utilisateur persévérant à penser en réseau (via les liens) et à utiliser plus souvent la recherche (qui est puissante).

Je pense que Logseq permettra à une certaine partie de ses utilisateurs de se débarrasser de l'anxiété perpétuelle de "la bonne organisation". En tout cas en ce qui concerne la structure des fichiers.

Mais l'anxiété se déplacera ailleurs : sur les flux de travail (workflowy).

Décidément, je pense que la réponse à l'anxiété organisationnelle n'est pas à chercher du côté des outils, mais des croyances.

Mon expérience avec Logseq

J'ai testé le produit deux semaines à raison d'une à deux heures par jour. J'ai commencé par faire du journaling, et c'est de cette manière que je vous recommande de commencer à tester ce logiciel.

Cela vous aide à mettre en place une excellente pratique (le journaling) et de petit à petit découvrir les fonctionnalités de Logseq.

Si vous n'êtes pas familier avec l'utilisation de Logiciel de ce genre (Obsidian, Roam Research, etc) je vous déconseille de migrer d'un coup la totalité de votre système.

La courbe d'apprentissage est lente et c'est un excellent moyen de vous dégoûter de ce logiciel.

J'ai pris des notes dans Logseq en glissant / déposant des images. Ce qu'il faut retenir c'est que Logseq est là pour afficher vos données d'une certaine manière, mais tous vos notes, pdfs et images sont accessibles à tout moment dans le dossier.

Là où j'ai peiné, c'est lors de l'écriture / saisie de texte. Certains fonctionnements m'ennuyaient. Par exemple, quand mon curseur se trouve sur le titre d'un bloc / page, quand j'appuie sur Enter, mon curseur ne revient pas à la ligne en dessous...

Cela manque un peu de finition et quand on est habitué à la fluidité légendaire de Workflowy, cela devient irritant.

Ce que vous pourrez faire avec Logseq

Logseq vous permettra de :

  • Capturer, traiter et utiliser l'information au quotidien
  • Préciser, élaborer, raffiner votre perspective sur un sujet
  • Créer des connexions entre vos notes et les afficher d'une manière graphique
  • Mémoriser de l'information
  • Gérer des listes, tâches et projets
  • Gérer votre agenda et vos objectifs
  • Annoter des PDFS
  • Faire du journaling
  • Gérer vos contacts et les associer à des rendez-vous

Ce qu'il me manque avec Logseq

La collaboration avec d'autres personnes, la capacité à partager de l'information rapidement. Un je ne sais quoi qui m'empêche de naviguer avec fluidité entre les informations. C'est probablement dû au manque de pratique ou la jeunesse du logiciel.

À qui est destiné ce produit / cette app?

Je recommande cette application aux :

  • créateurs / écrivains / étudiants
  • ceux qui sont très soucieux de leurs données (et qui pensent que nos ordinateurs n'enregistrent pas tout ce que l'on écrit)
  • ceux qui ont le temps de s'approprier une nouvelle manière de s'organiser

Quelques raccourcis Logseq utiles

Mac

  • cmd  shift  j = ouvre le journal dans la barre latérale
  • gj = aller vers le journal du jour
  • cmd k = ouvre la barre de recherche / créer une nouvelle page
  • cmd shift p = ouvre la palette de commande
  • / = ouvre le menu d'actions rapides
  • tt= change le thème (clair / sombre)
  • tl = ouvre ferme la barre latérale gauche
  • tr = ouvre ferme la barre latérale droite
  • ts = ouvre les paramètres
  • gs = ouvre les raccourcis clavier

Windows

  • alt  shift  j = ouvre le journal dans la barre latérale
  • gj = aller vers le journal du jour
  • ctrl k = ouvre la barre de recherche / créer une nouvelle page
  • ctrl shift p = ouvre la palette de commande
  • / = ouvre le menu d'actions rapides
  • tt= change le thème (clair / sombre)
  • tl = ouvre ferme la barre latérale gauche
  • tr = ouvre ferme la barre latérale droite
  • ts = ouvre les paramètres
  • gs = ouvre les raccourcis clavier

Pourquoi je ne vais pas utiliser cette application pour mon Cerveau Numérique ?

Sur le papier, Logseq a tout pour plaire. Il y a des fonctionnalités très intéressantes, une communauté, des plugins (que je n'ai pas mentionnés et que je vous laisse découvrir).

Une version mobile, la sécurité des données et j'en passe.

Mais aujourd'hui, Logseq reste dans mon radar pour les raisons suivantes :

1. Obisidan (une application aux fonctionnalités similaires) est bien plus populaire et vise un marché similaire

 Comment est-ce que Logseq va-t-il se démarquer année après année ? Je n'ai pas envie de migrer mes informations dans un logiciel qui peut cesser d'être mis à jour dans un an ou deux.

Vous me direz : avec le format .md cela ne pose pas de problème. Je vous dirais : cela pose moins de problèmes. Changer de système est toujours (très) couteux.

2. La fluidité n'est pas au rendez-vous

Pour le moment, je n'ai pas retrouvé l'aisance que j'ai sur Workflowy. Vous me direz : mais tu as utilisé Logseq QUE deux semaines. Oui, mais c'est suffisant pour réaliser que l'expérience design n'est pas si bien faite que sur Workflowy.
Je vais continuer de faire du journaling et peut-être que dans quelque temps, l'aisance viendra.

3. Le coût caché du changement est trop important

Pour le moment, mon système actuel est très intéressant et même si je n'ai pas les fonctionnalités proposées par Logseq, je ne pense pas avoir l'utilité de toutes ces fonctionnalités.

La soustraction avant l'addition.

Si vous êtes du genre à changer régulièrement d'application, je vous invite à lire ou relire cet article.

Julien

PS : J'ai fait une vidéo dans laquelle il vous sera plus facile de voir comment fonctionne Logseq. Elle se trouve ici.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Passez à la vitesse supérieure...

Développez de nouvelles compétences en démarrant une formation aujourd'hui même.
C'est encore gratuit.

>
Enregistrer
Telegram
WhatsApp
Partagez
Tweetez