13

Arrêter de boire du Café (pour Retrouver les effets de la caféine): Le Défi


Buvez-vous du café ? Si oui, cet article va vous permettre de redécouvrir les effets que la caféine provoquait en vous dans vos débuts de buveur de café.


Car si vous êtes comme moi, votre consommation tourne entre 2 et 5 cafés par jour. Et à partir de ce seuil, les récepteurs d’adénosines se multiplient pour lutter contre les effets de ce breuvage noir.


Si vous vous dites « De quoi il parle Julien avec ces récepteurs d’adénomachin ? » alors je vous invite vivement à lire l’article sur les effets de la caféine avant de continuer votre lecture.


Le problème avec le café :


Il en faut toujours plus pour retrouver les effets des débuts (comme l’amour en fait). Mais ce n’est pas les seuls problèmes (si vous avez lu l’article cité plus haut, vous savez à présent de quoi je parle). Néanmoins, dans cet article, je me concentrerais sur l’aspect de l’accoutumance, qui nous incite à toujours en boire plus.


Je suis un drogué au café (comme passablement de monde sur cette planète). Et ma consommation oscille entre 3 et 4 tasses par jour. Cette tendance est à la hausse depuis quelques années.


Que fait notre cerveau contre la caféine ?

Effet sevrage café


Face à la caféine, le cerveau créer des récepteurs d’adénosine qui ont comme mission de bloquer les effets de la caféine. Cela explique que pour retrouver les effets procurés par une tasse de café, il faut deux tasses de café après quelque temps. Puis trois tasses. Et ainsi de suite.


En créant des capteurs d’adénosine, le cerveau utilise de l’énergie et se fatigue. Ce qui annule les effets initiaux cherchés par la prise de ce breuvage noir. Comme beaucoup de drogues, après quelque temps de consommation, il faut rapidement continuer d’en consommer pour retrouver un état normal.


Pour le café, très rapidement, il nous manque de l’énergie lorsque nous n’en buvons pas. Alors qu’un non-buveur de café se trouve au même niveau d’énergie qu’un buveur de café sous caféine. C'est con hein? 


Ainsi, un buveur de café aura approximativement le même niveau d’énergie qu’un non-buveur de café quand il sera sous café, mais il aura moins d’énergie (qu’un non-buveur de café) lorsque les effets du café se seront dissipés. 

Réfléchissez à ce dernier paragraphe (ou relisez-le une ou deux fois). 


Ce n’est pas tout : l’énergie, l’humeur et la performance vont dégringoler chez le buveur de café (dès 2-3 tasses par jour).


La croyance fréquente liée au café (et paradoxale) est la suivante:


>>> Boire du café va me donner de l’énergie et augmenter mes performances <<<

Plus d'énergie avec le café


Et c’est vrai. Mais uniquement pour le buveur de café occasionnel.


Sur le court terme, le café donne un bon boost d’énergie, c’est certain. Sur le long terme, il n’y a pas de meilleures performances entre les buveurs de café et les non-buveurs de café.


Pourquoi des millions continuent-ils à boire du café?


Car comme vous venez de le découvrir, la caféine est efficace au début, puis progressivement, elle nous force à en consommer toujours plus pour continuer à avoir le même niveau d’énergie qu’un non-buveur de café. Et ce n’est que le début, car…


Selon une étude menée par Cooper, Heron, & Heward en 2007, ce phénomène a le « doux nom » de Withdrawal reversal. Les effets efficaces d’un traitement disparaissent progressivement et entretiennent les problèmes qu’ils devaient résoudre.


Pas mal de drogues fonctionnent sur ce schéma.


arrêter le café
  • L’alcool doit rendre social, mais petit à petit isole.
  • La cigarette permet de gérer le stress, mais petit à petit l’absence de celle-ci nous rend nerveux.


Mais peut-être que maintenant vous allez vous demander comment retrouver les effets que vous obteniez en buvant vos premiers cafés ?


En fait c’est simple, je ne sais pas.


Voilà.


Passez une bonne journée.

Merci pour votre attention.

Julien l'Organisologue




















Vous pensiez vraiment que j’allais vous laisser ainsi ? On continue !


Vous avez 2 options pour retrouver les effets initiaux de la caféine (éloignez les enfants):


  1. Vous vous mettez à la cocaïne
  2. Vous faites un petit sevrage « caféine ».


Là où les plus impatients vont choisir l’option une (si si, dans le monde professionnel cela arrive plus souvent qu’imaginé), je vous propose de choisir l’option deux.


Mais on ne va pas sauter du café à l’âne en un claquement de doigts. Car la caféine est une drogue et qu’en cas d’arrêt total, vous risquez d’expérimenter les effets suivants :


Les effets du sevrage au café :

Effets du sevrage de café


  1. Maux de tête
  2. Fatigue marquée ou somnolence
  3. Humeur dysphorique, irritabilité et humeur dépressive
  4. Difficulté à se concentrer
  5. Symptômes pseudogrippaux (nausées, raideurs).


Cela ne donne pas envie d’arrêter le café du jour au lendemain… juste ?


Ainsi, l’idée est de consommer le café afin d’en obtenir ses effets bénéfiques sans les effets négatifs. Un peu comme votre première tasse. La science démontre d’ailleurs que boire du café est bon pour la santé.


Le vrai défi: comment consommer du café pour n'obtenir que ses effets positifs?


L’idée est de réussir à consommer du café de manière non quotidienne, non régulière, après avoir supprimé les récepteurs d’adénosine.


Par exemple, après 4 semaines d’arrêt… vous pourrez reboire 1 café le dimanche, un autre le mercredi, 2 le vendredi, 1 le mardi.


Car au final, combien de fois dans une semaine avons-nous vraiment besoin de café ? Très peu. C’est souvent par réflexe ou par imitation (pression?) sociale que nous buvons du café.


Et pourquoi reprendre le café de manière non régulière et non quotidienne ?

Car cela empêche le cerveau de créer de nouveaux récepteurs d’adénosines (qui comme vous le savez, réduisent les effets de la caféine).


Maintenant vous vous dites peut-être: passez de (nombre de cafés que vous buvez) à zéro café ne se fera pas s’en peine. Et vous avez raison. C’est donc là que j’interviens.


Arrêter le café: Programme de sevrage au café sur 11 semaines.


Rendons à césar ce qui appartient à césar, ce programme provient de Gabriel Renaud.


Je ne l’ai jamais testé et c’est donc l’occasion de commencer ENSEMBLE (oui toi qui me lit, c’est de toi que je parle) pour se soutenir et renforcer ENSEMBLE notre discipline (qui est à mon avis le point commun entre ceux qui réussissent).


Mais on ne va pas passer de 4 cafés / jour à 0 café / jour. Ce serait comme passer de 200 km/h à 20 km/h en 3 secondes. Ça pique.


On va plutôt y aller progressivement.

Voici le programme à suivre.


Plan pour arrêter le café

Ce programme, je le commence ce lundi 30 juillet 2018. Peut-être que vous vous dites “Trop facile d’arrêter le café… j’arrête quand je veux” alors je pense que vous n’avez jamais vraiment essayé d’arrêter. C’est un peu comme le fumeur qui énonce “J’arrête quand je veux… mais je n’ai pas envie”. Et ce n'est pas tout car:


En 2017, j’avais tenté d’arrêter du jour au lendemain le café, pour une durée de 42 jours. J’ai lamentablement repris (en sueur) ma tasse de café un dimanche matin après 2 semaines.


Ainsi, si le défi vous plait et vous intrigue, voici le programme à suivre (on parlera des astuces pour faciliter le suivi un peu plus loin).


  • Semaine 1: 2-3 cafés par jour (17 cafés par semaine).
  • Semaine 2: 2 cafés par jour (14 cafés par semaine).
  • Semaine 3: 1-2 cafés par jour (10 cafés par semaine).
  • Semaine 4: 1 café par jour (7 cafés par semaine).
  • Semaine 5: 4 cafés dans la semaine.
  • Semaine 6: 2 cafés dans la semaine.

  • Semaine 7-10: Sevrage complet, pas de caféine (sous n’importe quelle forme, c’est à dire pas de thé, pas de guarana, pas de red bull. Tournez à l’eau pour ne pas vous emmêler les pinceaux).

  • Semaine 11: Vous pouvez recommencer la caféine, mais de manière irrégulière et non quotidienne.


Une fois désaccoutumé, la stratégie est de ne pas dépasser 14 jours passés à boire du café par mois. Et quand je parle de café, je veux dire un café voir deux au maximum. Avec chaque fois un jour minimum (sans café) entre une prise.

Encore un truc... Faites attention à la taille de vos cafés. Évitez de boire des tasses d’un litre…


Techniques pour tenir plus facilement.


1. Je vous invite à créer un tableau basé sur la méthode avancée “SYSTEME SCOREUR” qui vous permettra de voir les paliers à suivre. J’ai utilisé ce tableau pour écrire mon livre et suivre les progrès de ma certification de kettlebell (entre autres).


Voici une vidéo qui vous explique (grossièrement) comment créer votre tableau (si vous voulez la totalité, vous pouvez acquérir le SYSTEME SCOREUR.


2. Je vous conseille de définir des techniques pour résister et vous changer les idées lorsque l’envie de boire un café surgira. Et vous l’avez deviné, les techniques doivent vous suivre au quotidien, car le café est partout!


Pour ma part j’estime que de me faire une tisane tous les matins (que je prends avec) me permettra de tenir + noix de cajoux pour me passer l’envie de café.


Mais je ne suis pas sûr que cela fonctionnera… c’est donc une nouvelle expérience qui m’attend.


Si vous hésitez, dites-vous ceci:


L’expérience que vous êtes sur le point de commencer vous permettra de:


  • Mieux vous connaître
  • Entraîner votre volonté / discipline
  • Retrouver les joies (réelles) d’une tasse de café (et les tremblements qui vont avec)


La question à vous poser à ce stade est la suivante: est-ce que je veux vraiment être dépendant d’une drogue (la caféine) pour fonctionner?


Voulez-vous vraiment dépendre d’une substance pour avoir de l’énergie?


Moi je tente l’expérience d’arrêter le café quotidien. 


Et si relever ce défi vous intéresse, la première action est simple: dites-le, par exemple en postant un commentaire.


Cela vous permettra d’accéder à mon tableau de suivi que vous pourrez simplement « copier / coller » pour que vous puissiez également mesurer votre progression.


On se retrouve de l’autre côté

Merci pour votre attention!

Julien

Sources:

Images:

​https://unsplash.com/

Articles

http://www.psychomedia.qc.ca/dsm-5/2016-08-25/criteres-diagnostiques-sevrage-cafeine


Arrêter de boire du Café (pour Retrouver les effets de la caféine): Le Défi
4.7 (93.33%) 9 vote[s]
Click Here to Leave a Comment Below 13 comments
@media only screen and (max-width: 768px){ .cnt .bSe.left { width: auto; } .wrp { width: auto; }} .cnt .bSe article { width: 120%; margin-left: -30px; }