4

Read the f*cking manual

Je devais avoir  8 ans. 

Et j’étais là en vacance avec mon frère et mes potes.
Nos parents étaient là, eux aussi.


C’était le premier jour des vacances.


Et en voyant la crique et mes copains courir se jeter à l’eau, je n’ai pas pu me retenir. Je me souviens au loin ma mère gueuler un truc du genre « Julien tes sandales! Rsin… Ours… Sin!!! »

Trop tard. J’étais dans l’eau.

Et une fraction de seconde plus tard, je sentais une vive douleur me traverser le pied.

Ce n’est que plus tard que j’ai réalisé que ma mère me disait « JULIEN FOUT TES PUTAINS DE SANDALES IL Y A DES OURSINS ».


Probablement qu’elle n’utilisait pas ces mots, mais elle ne devait pas moins les penser.


Il y a encore quelques jours, j’étais quelque part entre le lac de joux et le creux du Van (les Suisses connaîtront et les autres… venez jeter un oeil à ces deux sublimes lieux naturels).

Creux du Van

Cela faisait quelques jours qu’on marchait… et lorsque le camp était monté, que le feu brûlait et que les chaussures séchaient… je me dis « un petit café passerait bien ».


Là, je prends ma gazière, ma bonbonne… Et en connectant la bonbonne à la gazière, un filet de gaz liquide s’échappe du joint et évidemment, je faisais cela à 50 cm du feu.


WOUF.


Tout prend feu. Je regarde le truc en flamme et je jette la gazière et la bonbonne en feu à quelques mètres. Mon pote se jette derrière une souche. Je fais pareil. Et là je lui dis « Le tourniquet se trouve dans la poche supérieur de mon sac, avec les bandages… si jamais ».


Quel est le lien avec ces deux histoires? Quelle est la leçon à retenir?


Lisez ces putains de manuel (ennuyeux à mourir).


Des gens ont fait des erreurs et ont eu la gentillesse de transmettre leurs enseignements.

Certains sont morts sur le chemin.

Parfois le manuel c’est…


  • Une maman qui gueule.
  • Une consigne inscrite sur une bonbonne de gaz « NE PAS MANIPULER EN FUMANT OU PIRE, PRÈS d’un FEU ».
  • Un email.


Pourquoi je vous écris ceci?


Parce que cette semaine, j’ai lancé une formation (FOCUS MANIA). J'ai essayé quelque chose de NOUVEAU. C’est-à-dire que j’ai pris le risque d’envoyer 9 emails en 7 jours à ceux qui me font vivre (vous, mes lecteurs). 


Et je ne le referais pas. Ce n’était pas une bonne idée. Mais bon c’est toujours plus facile après coup hein.


  • Ce n’était pas une bonne idée de courir dans la crique sans sandales.
  • Ce n’était pas une bonne idée de manipuler du gaz à côté d’un feu.
  • On est toujours plus intelligent après coup.


Mais quand des personnes me disent « STOP, arrêter de m’envoyer des emails ».


Je me dis « je vais en faire une leçon ».


Une leçon pour nous et une leçon pour moi.


Leçon pour nous:

Lisez mes emails avant de me répondre.
J’explique que 9 messages email arrivent en 7 jours. Que le but est de sensibiliser les gens à la gestion de leur attention.
Et qu’à la fin de chaque email, il y a la possibilité d’aller plus loin.


Si vous ne voulez pas recevoir 9 emails en 7 jours -> vous cliquez sur STOP. Et tout s’arrête. Vous pourrez continuer de lire mes coups de gueule sur l’Organisonews (ou mes conseils).


En termes de clarté, c’est difficile de faire mieux. Mais oui… il faut faire l’effort de lire 300 mots, et là je dois admettre que cela devient de plus en plus compliqué pour certains.


  • Pour ceux qui se sont désabonnés sans rien dire, merci.
  • Pour ceux qui ont cliqué sur STOP FOCUS MANIA, merci.
  • Pour les deux types (sur 5000) qui n’ont rien pigé au concept -> lisez l’email avant de critiquer (et continuez de collectionner les points de votre supermarché favoris.)


Leçon pour moi:


Continue de tester même si c’est difficile. Continue de prendre des risques.


Julien

Vous aimerez aussi...
No related posts for this content
  • Marine Katze dit :

    Salut Julien,

    qui ne tente rien n’a rien comme on dit; et il est plus facile de critiquer quelqu’un qui fait, surtout quand soi-même on ne fait rien (ou uniquement consommer).

    On ne prend pas assez le temps de beaucoup de choses.
    Et on prend aussi trop souvent certaines choses à la légère, en matière d’habitude. Alors que tout ce qui peut représenter un risque potentiel (gaz,feu^^) devrait systématiquement retenir notre attention/concentration. Mais on veut aller vite, on pense qu’on sait comment faire, on oublie qu’on est mortel, qu’on peut vite se blesser, que la vie peut basculer à tout moment…

    Il y a des tonnes de gens qui ne lisent pas. Juste le titre et encore, peut-être 2, 3 lignes et scannent ou direct à la fin. Résultat, alors que tu peux bien faire les choses (expliquer, prévenir), ça râle, ça coince.
    ça me laisse toujours dubitative le paquet de gens qui vont prendre le temps de rédiger un message/mail pour demander un truc dont la réponse est dans le message au-dessus duquel ils laissent un commentaire ou dans le mail.

    C’est pourquoi c’est super important l’attention, la concentration, le focus. Mais le savoir est une autre, vouloir vraiment s’améliorer là-dessus en est une autre. Prendre conscience que tout n’est pas du fast-food type « solution hyper-rapide t’as juste à l’acheter, t’as déjà les résultats » encore une autre.

    En tous les cas c’est sûr que ceux qui auront pris le parti de lire tes productions, tes mails, voire de suivre ta formation sur le focus auront un net avantage sur les autres. La récompense n’est pas clinquante, on ne peut pas se la péter facile avec comme des vêtements de marque ou autre. Mais la différence dans la vie est énorme. Pour soi, pour l’entourage.

    Bref, bon petit rappel que cet article pour prêter attention et ne pas prendre pour acquis certains trucs qu’on a l’habitude de faire ou le fait que parce qu’on a « bien fait », ce sera forcément vu (tu écris les choses oui, mais tu ne peux forcer les gens à les lire…)

    Excellente semaine 😉

  • Quentin dit :

    Salut Julien,
    Un point de détail qui n’a pas grand chose à voir avec le contenu de tes articles mais que je viens de lire 3 fois en 5 minutes : c’est le creux du Van et pas le creux du Vent.
    C’est bête mais c’est le genre de détail qui fait perdre le fil à un lecteur 🙂

  • EmmanuelleVSophro dit :

    Salut Julien,
    C’est amusant, plus je te lis, moins je regarde ma boite mail (ben oui je gagne du temps), et du coup effectivement j’ai vu ce flot de mails accumulés et j’ai aussi ressenti le « trop ». Cela dit, je continue de te lire, en mangeant, dans les salles d’attente, entre 2 clients, parce que le fond m’intéresse, et la forme me faire rire.

    Le jour où j’en aurai marre, je cliquerai STOP, promis. En attendant, continue d’être le seul spam que j’ouvre 😉

    Au fait, lis tu tous nos commentaires ?

    Belle journée à toi,

  • Julien dit :

    Salut Emmanuelle!

    Je lis tout et je continuerai de tout lire (je ne vais pas déléguer ce qui m’a permis de devenir qui je suis).

    Je m’explique: quand un lecteur prend le temps de m’écrire, que ce soit de plein gré ou influencé par « en commentant vous téléchargerez un PDF X » j’ai parfois de véritables PÉPITES.

    Surtout dans les recommandations de lecture.

    12 rules of life ? -> Recommandation de lecture (qui m’a amené à quitter mon job et devenir entrepreneur à 100%)
    A guide to a good life? -> Recommandation de lecture (qui m’a amené à être beaucoup plus serein face aux difficutlés de la vie…. probablement parmi le 2% des livres qui m’a apporté le 98% de changement positifs…).

    Donc oui, je lis 😉

    Merci pour ton retour

  • >
    1 Partages
    Partagez1
    Tweetez
    Partagez