Journées Productives : mon protocole (septembre 2022)

Depuis quelque temps je teste le protocole OptiFocus (un protocole pour rester concentré entre 4 et 6 heures par jour, semaine après semaine).

Ce protocole s'intègre dans ma routine quotidienne du moment que je vous dévoile ci-dessous.

L'élément déclencheur ? Quelques personnes étaient intéressées par celle-ci.

Si vous venez d'arriver en Organisologie, voici un important rappel : 

Productivité = qualité émergente

La productivité est une qualité émergente. La productivité se situe au niveau des comportements (troisième niveau de l'Organisologie).

Tout comme vous ne pouvez pas vous forcer à dormir, vous ne pouvez pas vous forcer à être productif. La meilleure façon d'avoir un bon sommeil est d'agir ailleurs. Voici une image qui résume bien l'idée.

Formule 10-3-2-1 pour dormir
  • En supprimant le café 10 heures avant le sommeil,
  • l'alimentation 3 heures avant,
  • les écrans et le travail 2 heures avant...
  • et pour terminer, les liquides 1 heure avant...

...j'augmente mes chances de rencontrer Morphée (qui est un homme au passage).

Dans mon monde, la productivité suit le même schéma : si vous vous forcez à être productif, vous réussirez 3 semaines... ensuite, vous retomberez dans vos vieux travers.

5 éléments permettent d'être productif sans se tuer au travail ni prendre de la ritaline ou d'autres merdes du genre (qui sur le long terme, sans suivi professionnel, vous bousille).

1. La créativité.
2. Un but.
3. Du temps à disposition pour le but.
4. De l'énergie pour avancer vers le but.
5. Du focus (la capacité à diriger cette énergie sur un élément).

J'en parle en long et en large dans le programme Les 5 éléments de la productivité, mais c'est un rappel pour vous, si vous n'avez pas encore suivi le programme. Maintenant, revenons un peu en arrière.

Les stoïciens l'avaient compris : il n'y a pas de garanties

Bien avant Clint Eastwood qui dit "si vous voulez des garanties (dans la vie), achetez-vous un grille-pain" les Stoïciens l'avaient formulé dans leur doctrine.

J'ai du contrôle sur mes pensées, mes propos, mes actions.
Mais je ne contrôle PAS les pensées des autres, leurs propos, leurs actions...

Comment être stoïque

Et encore moins sur la santé, la richesse et les résultats de mes actions.

Pour réussir à gérer cette incertitude, je fais deux choses :

  1. Je formule un objectif accessible en lui attachant une clause de réserve (je vais publier un livre en auto-édition si rien ne m'en empêche)
  2. Je fais de mon mieux au quotidien pour qu'en cas d'échec, je ne ressente pas d'amertume, de culpabilité, de regret. Je bosse comme si chaque jour était mon dernier (en espérant que cela ne soit pas le cas).

Ce qui nous amène à mon protocole.

Avertissement sur le copier-coller

Ce qui suit est mon protocole actuel, que j'ai construit année après année. Je ne vous recommande PAS de copier / coller tel quel mon protocole. Nous n'évoluons pas dans le même contexte, nous ne sommes pas câblés de la même manière, j'ai des faiblesses que vous n'avez pas et vice-versa.

Prenez ce qui vous parle / intrigue le plus et testez à votre niveau.

Si vous êtes nouveau dans l'Organisologie, je vous recommande de commencer au premier niveau de l'Organisologie (les outils). 

Surtout, ne comparez pas votre arrière-boutique avec ma scène, pour paraphraser Steve Furtick.

Ce que je ne fais PAS le matin

Commençons avec une technique intéressante : l'inversion.

Face aux doutes, commencez par lister le résultat que vous ne voulez pas atteindre... puis listez tout ce qu'il faudrait faire arriver à ce résultat indésirable.

Exemple : résultat que je ne veux PAS atteindre

 1.Me demander quoi faire en ouvrant mon ordinateur (Ne pas savoir par où commencer)

2. Procrastiner (faites gaffe aux liens sur lesquels vous cliquez... ceux-ci peuvent vous amener très loin)

Ce qu'il faut faire pour procrastiner et ne pas savoir par où commencer

  • Lire mes mails
  • écouter les news
  • Regarder les réseaux sociaux et d'une manière générale, toucher mon smartphone.
  • Ne pas avoir de plan de ma journée devant mes yeux quand je démarre.
  • Ne pas avoir des outils prêts (batteries chargées, etc)

Et vous avez une idée de ce que je ne fais PAS le matin.

Au passage, l'inversion est un exercice super à faire avec vos équipes pour générer un max d'idées.

Ce que je fais le matin pour démarrer mes journées

Balade en plein air pour stimuler la génération de cortisol (qui est sain, lorsque cela arrive le matin, au moment du réveil...) et enclencher mon horloge interne. Cela m'offre une fenêtre entre 14 et 16 heures avant ma prochaine phase de sommeil.

  • Boire un litre d'eau
  • Boire un café (ma première addiction).

Ce que je ne fais PAS la journée

  • Je ne mange pas avant midi
  • Je ne bois plus de café après 12h (si je veux bien dormir)
  • Je ne peux pas me rendre sur LinkedIn, Twitter, YouTube, mes mails avant 12h
  • Je ne prends pas de rendez-vous le matin
  • Je ne travaille pas avec mon smartphone dans la même pièce que moi.

Ce que je fais la journée

1. J'avance sur mes projets en alternant période de concentration et pause

Une sorte de méthode pomodoro (j'adapte simplement mes durées de concentration, pourquoi me limiter à 25 minutes si je peux faire 45 minutes ? Pour mesurer ma concentration, j'utilise l'application OptiFocus).

Pomodoro est une méthode qui mérite votre attention. J'ai discuté avec Francesco Cirillo de sa méthode . Il m'avait fait comprendre que la méthode était avant tout philosophique (accepter ses limites). Dommage, cela ne se ressent pas dans ses livres.

Le matin, j'ai 2 gros blocs de travail, entrecoupés de pauses régulières.

Les pauses régulières peuvent sembler difficiles à prendre quand on a beaucoup à faire, mais c'est être ignorant des recherches effectuées sur le sujet.

FOCUS pause

En fait, vous n'avez même pas besoin de vous perdre dans le labyrinthe du Web à la recherche d'études. Il vous suffit de travailler un jour en prenant des pauses, et l'autre jour en ne prenant pas de pause.

Les pauses régulières me permettent de :

  1. Capturez les idées dans mon vide-cerveau, garder de la disponibilité mentale
  2. M'hydrater (important et souvent oublié)
  3. Rester en forme. Je fais quelques répétitions. Ici j'ai mon jardin à 10 mètres de mon bureau avec mes kettlebells... alors en général je fais quelques swings + 2-3 tractions durant mes pauses.
  4. M'éviter de dévier sur des tâches qui n'étaient pas prévues

Ce que je fais vers midi

Au choix :

  • Bain froid (j'ai une rivière qui passe à côté de la maison)
  • Session de maintien physique (Simple & Sinister)
  • Marche au vert (parfois lestée si j'ai trop d'énergie)
  • Yoga Nidra / sieste

Après cela, je mange un peu, en évitant le risotto et les pâtes carbonara (tout ce qui est riche en glucides et qui a tendance à me filer de la fatigue lorsque l'insuline redescend). Le combo étant la pizza dominos avec de la raclette et du lard grillé.

L'après-midi

Si j'ai une vraie deadline importante (les vraies échéances nécessitent de la créativité à être créée soi-même) je vais tenter de bosser encore 2 heures.

En général ça passe bien si j'ai bien dormi. Parfois je prends des électrolytes si je sens que le focus a tendance à chuter lors de mes précédents blocs. Si je suis dans une période tranquille de ma vie, je m'arrête de bosser à 13h ou 14h.

Si je dois pousser (comme au moment d'écrire cet article), je le fais 3 jours par semaine max. Pour le moment mon protocole ne me permet PAS de bosser 6 heures de manière concentrée (complètement concentré) 5 jours de suite, sans prendre de substance. Le microdosing était une exception.

Le microdosing m'emporte plus facilement dans le FOCUS, mais j'ai plus de difficulté à prendre des pauses quand l'alarme sonne (pour me dire de prendre une pause). Donc le microdosing est plus adéquat, à mon sens, pour les grosses périodes de travail créatif. 

En fin d'après-midi arrive un moment clé : la révision quotidienne

Je termine ma journée par les mails et vider les différentes boîtes de réception (questions clients sur Telegram, amis sur What's app, etc).

C'est important de comprendre que je ne vais pas tous les jours effectuer la totalité de ma revue quotidienne. Parfois j'en ai marre. Ça me saoule et j'ai envie de regarder des vidéos de l'UFC.

Mais ce que je fais ? J'inscris que je n'ai pas fait un certain élément de ma révision.

Révision quotidienne incomplète

Je récupère les tâches non effectuées et

  • je les annule (la situation a peut-être changé) ou les replanifie.
  • je planifie ma nouvelle journée (3 tâches max, bien choisies).

Le point le plus important pour moi consiste à écrire dans mon journal de la progression :

  • la victoire du jour.
  • le revers de la journée.

Ces éléments viennent automatiquement s'ajouter à ma révision mensuelle, ce qui me permet, en fin de mois, d'avoir une belle compilation de victoires et de revers. Cela fait une vraie différence pour maintenir le momentum.

Cela m'aide à percevoir des schémas récurrents positifs ou négatifs. Sur lesquels je peux bosser, si je le souhaite.

J'ai écrit un article complet sur le journaling et j'avais un problème durant plusieurs mois : dois-je faire du journaling sur un support papier ou numérique ?

En fait, je fais les deux.

  • Le journaling numérique est plutôt axé progrès, revers, victoire.
  • Le journaling papier est plutôt créatif et philosophique. Plus intime.

Le soir

En général je vais une balade de 20 - 30 minutes durant laquelle je vais lire et écouter mes messages audio et y répondre. J'y balance des idées, tâches, truc à ne pas oublier directement dans mon inbox du Cerveau Numérique (que je traiterais le jour d'après, lors de ma revue quotidienne).

Parce qu'en général j'ai terminé ma journée vers 17h (grosse journée) ou 14h (journée normale) j'ai du temps. Je passe du temps avec des amis, Madame, je lis, je cuisine, je regarde l'UFC... je regarde Netflix. ça dépend de mon humeur.

J'ai verrouillé l'accès à certains gouffres temporels (Twitter, Linkedin).

Puis je lis, en général de la philosophie (Montaigne, si je veux dormir, Sénèque si je ne suis pas pressé de dormir). Avec du recul, la journée idéale devient un objectif. Une journée dans laquelle il y a le minimum de différence entre ce que je souhaite réaliser et ce que je réalise.

Cela peut sembler draconien pour vous, si vous travaillez de manière moins structurée, mais avec le temps, je tends à apprécier ce type de journée qui libère totalement ma créativité. 

« Soyez régulier et ordonné dans votre vie, afin que vous puissiez être violent et original dans votre travail. » - Gustave Flaubert

Un mot sur le protocole OptiFocus

Si vous êtes arrivé ici vous vous dites peut-être "C'est quoi ce protocole OptiFocus?!"

Pour faire simple, c'est une association entre mes travaux sur l'organisation et mon intérêt dans le fonctionnement de l'attention.

Je rejoins l'avis de Cal Newport qui disait déjà en 2016 : ceux qui réussiront demain seront ceux qui réussiront à se concentrer plus longtemps que la moyenne.

Je ne dis pas que réussir à vous concentrer fera de vous le prochain Steve Jobs. Mais ne pas réussir à vous concentrer ? Regardez-les ces accros à TikTok. Levez la tête et vous verrez des esprits consommés par le médium (outils numériques).

Alors oui, les outils numériques c'est fantastique : sans eux, vous ne pourriez pas lire mes mots, suivre mes formations et simplement m'écrire en 20 secondes.

Mais il n'y a pas de repas gratuit.

L'un des prix à payer est l'addiction numérique. Une addiction numérique responsable en partie de l'infobésité et de la dégénération de votre attention.

Face à cela ?

Le protocole OptiFocus.

J'ai publié la version Béta et vous pouvez l'obtenir en cliquant ici.

Julien

PS : Vous avez appris quelque chose en lisant cet article ? Partagez-le en 2 clics avec vos amis. 

5/5 - (5 votes)
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Faites comme + de 15'000 personnes ambitieuses: recevez mes conseils testés (et mis à jour) directement dans votre boite e-mail.

Inscrivez votre mail ci-dessous. Vous pouvez vous déinscrire depuis chaque mail.
Vos infos restent confidentielles.

>
Enregistrer
Telegram
WhatsApp
Partagez
Tweetez