Coronavirus – Organiser vos réserves en cas de pandémie

(le truc qu'on ne vous explique pas à l'école)

Publié le 28 janvier 2020
Mise à jour le 15 mars 2020
Mise à jour du 19 mars 2020 - Génération EASYJET en quarantaine  - Mon regard sur l'évolution de la situation dans les semaines à venir

Tout ce qu’on fait avant la crise sera vu comme alarmiste, tout ce qu'on fera après comme inadéquat: autant s’y mettre tout de suite.
Organiser ses réserves

Note: depuis la publication de cet article, la situation s'est considérablement aggravée dans le monde et je donne en fin d'article les mesures personnelles que je prends pour éviter de choper cette merde de virus.


Naturellement, il n'y a pas de garanties dans la vie, une fois ces mesures prises, je continue de vivre et j'arrête de faire le parano. 


Bonne lecture 🙂

Imaginez un peu...

...un virus d'origine chinoise qui se transmet d'homme à homme s'échappe de la Chine pour "petit-à-petit" contaminer d'autres pays.

En cherchant un peu plus d'information, vous apprenez que son temps d'incubation est de 12 à 14 jours (ce qui rend très difficilement confinable le virus, vu que les porteurs ne présentent pas de syndromes)... 

Imaginez encore que chaque porteur contamine entre 2 et des dizaines de personnes...

Et ajoutez un monde ultra-connecté + des vols internationaux très fréquents + des politiques qui cherchent à calmer la population.

Je ne suis pas du genre alarmiste, mais pour le coup, mardi passé, je suis allé faire mes réserves.

Surtout, paniquer avant tout le monde

La règle centrale dans la vie c'est qu'il est vraiment... vraiment mieux de paniquer tôt que trop tard.

Car comme votre grand-mère qui vous parle du bitcoin (pour vous indiquer qu'il est trop tard pour acheter), lorsque les médias vous diront d'aller faire quelques réserves pour pouvoir rester en quarantaine et réduire au minimum les interactions avec d'autres humains...

Ce sera la débandade.

Ceci dit...

Dans cet article, je ne vais pas remplacer David Manise, instructeur de survie ni prendre la place des survivalistes qui se réjouissent de voir débarquer ce genre de virus en criant à qui veut bien l'entendre "JE VOUS L'AVAIS DIT", mais je vais vous montrer: comment j'organise mes stocks personnels et comment je réduis les probabilités d'être contaminé. 

Rien de plus.

À ceux qui disent "arrête de parler du virus... arrête de flipper" je vous dis ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE.

Votre incapacité à gérer vos pensées stressantes n'est pas mon business. 

Oui.. oui... je sais, on s'éloigne à vitesse grand V des modèles de plan d'action à utiliser... ou de la matrice SWOT ou d'autres sujets a priori plus axés "productivité".... mais attendez un peu... et vous verrez que l'on va parler gestion de stock, mots-clés, méthode kanban... bien que le contexte de cet article soit le coronavirus tout droit débarqué de Wuhan!

Restez informé de la mise à jour de cet article

En fonction de l'évolution de la situation dans le monde (et plus particulièrement en Europe), je mets à jour cet article.

Et j'informe les abonnés de ma newsletter.

Si vous souhaitez être informé des mesures que je prends au fil des jours, inscrivez-vous ci-dessous.


Le problème de nos systèmes occidentaux, c'est que tout est basé sur le profit (le capitalisme). 

Ainsi, les business qui fournissent notre bouffe tournent à flux tendu (just-in-time, toyotisme). Ce que vous voyez sur les étalages des supermarchés, ce sont les stocks.

Quand c'est vide, c'est vide.

Nos médicaments sont fabriqués en chine et les couillons d'entrepreneurs qui ont tout délocalisé pour encore réduire leurs charges vont s'en mordre les doigts...

Inutile de vous dire qu'en cas de coup dur (problème électricité, panique, grève des chauffeurs, etc.) des villes comme Paris ou Londres (qui importent la plupart de la bouffe) seront vite dans la merde.

  • Que feriez-vous si l'électricité venait à manquer quelques jours?
  • Comment payeriez-vous ce que vous achetez habituellement avec votre carte plastique?
  • Que pourriez-vous manger (dans les grandes villes, l'entraide ce n'est pas le top vu qu'il y a beaucoup d'anonymat)?
  • Combien d'accidents arriveraient en même temps sur les routes lorsque les feux de signalisation s'éteindront?

Bref... des questions intéressantes. Vous pouvez regarder l'intervention d'un pote qui parle de ce sujet dans la vidéo ci-dessous.

Un deuxième problème des systèmes démocratiques: 

Quand en Chine on construit un hôpital en 10 jours, en France il faut 10 jours pour décider qui va participer à la réunion durant laquelle on va réfléchir à ce qu'il faut faire contre le coronavirus...

Un troisième problème d'individus anesthésiés par une apparente sécurité

Combien de temps pouvez-vous rester chez vous sans sortir?

Si vous avez une salade, 2 œufs, quelques biscuits, des croissants surgelés et une bouteille de vodka... vous êtes mal barré.

Évidemment vous pourrez vous dire "mais Julien, tu psychotes". 

Tu te fais du souci pour rien et nos autorités vont gérer...

Ce n'est rien d'autres qu'une grippe...

À tous ceux qui disent: ce n'est rien d'autre qu'une grippe

Grippe VS coronavirus. Cliquez pour en savoir plus. Anxieux s'abstenir.

1. La virulence (R0) du SRAS-CoV-2 (coronavirus) est estimée entre 1,4 et 6,49, avec une estimation moyenne de 3,28. Cette estimation moyenne est beaucoup plus élevée que celle de la grippe saisonnière, qui a un R0 de 1,3. Cela signifie que le SRAS-CoV-2 se propage nettement plus vite que la grippe saisonnière.

2. Le taux de mortalité du SRAS-CoV-2  est d'au moins 2 à 3% (sur les cas infectés et reconnus), potentiellement 5%. Ce taux est 20 à 50 fois plus élevé que celui de la grippe saisonnière, qui est d'environ 0,1%.

3. Le SRAS-CoV-2  peut être transmis sans que les personnes infectés ne présentent de symptômes. Il est donc beaucoup plus difficile à contrôler (voir impossible).

4. Environ 20% des infections par le virus se traduisent par des symptômes graves qui nécessitent une intervention médicale. Cela représente 10 fois le taux d'hospitalisation de la grippe saisonnière. 

5. Les symptômes du SRAS-CoV-2 peuvent persister plus d'un mois par rapport à la grippe saisonnière où les symptômes ont généralement tendance à disparaître après 3 jours, maximum 5 jous. C'est problématique car vous êtes potentiellement infectieux pendant un mois. Imaginez si vous occupez un lit d'hôpital... cela demande beaucoup de ressources pour s'occuper de vous.

6. Il n'existe pas de vaccin ni de traitement efficace contre SRAS-CoV-2  à l'heure actuelle, alors que les gens se font régulièrement vacciner contre la grippe.

7. Il n'existe pas d'immunité collective contre le SRAS-CoV-2 ce qui signifie qu'il peut théoriquement infecter la population entière.

Source: coronalive info sur telegram

Ceci dit... j'ai envie de vous parler à présent du dindon prédicteur.

Le dindon prédicteur*

C'est un dindon qui se fait engraisser depuis plus d'une année par un boucher.

4 jours avant Noël, il décide de planifier l'année à venir en se basant sur l'année écoulée (les événements passés).

"Bon... tout devrait bien se passer, un homme vient me nourrir tous les jours, je prends du poids et ma vie n'est pas compliquée. Je ne vois pas pourquoi cela devrait changer. Je ne vois pas pourquoi je devrais changer ma manière de me comporter car jusqu'ici tout s'est bien déroulé."

2 jours plus, l'homme qui avait toujours nourri le dindon prédicteur arrive et coupe la tête du dindon.

Morale de l'histoire? Vous ne pouvez pas prédire le futur en vous basant sur ce qu'il s'est déroulé dans le passé.

Ce n'est pas parce que l'Ebola, le SARS, le H5N1, la grippe saisonnière ou d'autres virus du genre n'ont pas posé de problème, que le coronavirus ne nous posera pas de problème.

Dans un système complexe, il est impossible de prédire comment un système va évoluer (voir équifinalité, pour ceux qui veulent aller plus loin).

Nassim Nicholas Taleb a récemment donné un interview sur le sujet. Vous pouvez y accéder ici (partie 1 et partie 2)

*Histoire popularisée par Nassim Nicholas Taleb (lui encore).

Perso, pour avoir discuté avec des types qui bossent chez les autorités, nos systèmes sont moins solides qu'ils n'y paraissent.

En cas de problème, les ressources des autorités seront dirigées vers le plus urgent/important. Et votre faim (ou votre voisin affamé) ne fera pas partie de leur to-do listes.. 😉

Construire mes réserves m'a pris 3h et 500 euros.

Quoi qu'il arrive, cette bouffe est utilisable. J'estime l'investissement OK au vu de la probabilité de voir la situation partir en vrille.

Juste pour info... voici à quoi ressemble les magasins dans certaines villes d'Italie:

magasin italie

Pour le reste, il faut avoir une bonne hygiène de vie, lire du stoïcisme, ne pas lécher les barres d'arrêt des métros et éviter les zones à forte densité.

Qu'ai-je donc choisi de faire pour gérer mes stocks? 

Organiser ses réserves

Vous le savez: constituer quelques réserves.

L'illusion de la sécurité de nos systèmes bien huilés agit comme un anesthésiant et nous empêche de voir que tout peut se casser la gueule rapidement. Un peu comme un salarié qui croit être en sécurité et qui arrête de se former.... nos étalages de supermarché nous font croire que la bouffe est illimitée.

Quelle hérésie. 

Fait intéressant, le gouvernement allemand a recommandé il y a quelques années de refaire des stocks. 

réserve alimentaire allemagne
réserve alimentaire allemagne

De toute façon, quand vous parlerez de ça à votre entourage, vous serez pris pour un fou. Donc, évitez d'en parler. Faites votre truc dans votre coin un après-midi et n'y pensez plus.

(Modification du 23 février: les gens me prennent de moins en moins pour un fou, comparé au 28 janvier)

Maintenant, le truc, c'est que j'ai déjà constitué ce genre de réserves par le passé et souvent, le problème passe... et ces stocks se périment (pas tous, mais une partie d'entre eux). 

Je vais donc vous expliquer (on va faire cela ensemble) comment je rentre mes stocks dans un logiciel de gestion de projet... afin d'être notifié quand je dois manger (durant 1 mois) des lentilles 😉

L'organisation concrète, terrain, éloignée des bouquins de mecs qui ne font que d'écrire sur l'organisation... c'est maintenant.

Créer et gérer vos stocks en cas de pandémie

1. Liste à acheter

J'ai repris une liste que j'ai trouvée ici. C'est une liste générique que j'ai complétée par les achats que je devais faire (une partie de mes stocks étant déjà OK). 

NOTE: cette liste n'est pas exhaustive et je ne me considère pas comme étant compétent pour vous dire "quoi acheter". Je me considère compétent pour vous dire comment gérer le stock. Mais si vous m'avez trouvé, vous trouverez l'information manquante sur internet.

- Aliments de longue conservation (pâtes, riz, conserves, etc.)

  • Pâtes / Lentilles sèches / Poids chiche secs

- Huile végétale & vinaigre

  • Vinaigres + huile d'olive

- Eau & lait

  • Eau robinet, ok, toit récupérateur d'eau ok

- Sel, sucre, miel, épices

  • Sel, miel, poivre, chocolat

- Café & thé, filtres

  • Café (je reviendrai plus loin dans cet article pourquoi vous devriez boire du café)

- Sacs poubelles

  • Check

- Briquets & allumettes

  • Check

- Eau de javel et produits désinfectants

  • Check

- Papier toilette & couches

  • Check

- Serviettes hygiéniques / spray & tampons

  • Tampons

- Savon & lessive, dentifrice, produits d’hygiène quotidienne

  • Check

- Produits parapharmaceutiques (pansements, désinfectants, crèmes, etc.)

  • Check

- Piles & chargeurs

  • Check

- Bougies & lanternes, lampes torches

  • Achat de 80 bougies

- Alcool

  • Check

- Produits de dératisation

  • J'ai 2 chats ici

- J'ai ajouté des masques + des compléments alimentaires.

Maintenant que l'on soit d'accord.. Vous pouvez acheter ce que vous voulez.

Mais vous imaginez bien que d'acheter des moules fraîches, ce n'est pas le top. Concentrez-vous sur l'achat d'aliments qui se conservent longtemps et qui apportent beaucoup de calories. Les aliments séchés qui redeviennent consommables sont de bons aliments.

Ceci fait, il va falloir prendre un petit moment pour rentrer vos achats dans le logiciel de gestion.

Pour le coup, je vais utiliser Meistertask.

2. Créer votre tableau de gestion des stocks

Gestion des stocks

Souvenez-vous de ce que je répète au fil de mes articles: adaptez l'organisation à vos besoins. Ne restez pas bloqué par l'interface visible d'un outil type. 

Il est clair que l'équipe de Meistertask n'allait pas promouvoir son outil en disant qu'il peut être utilisé en tant que gestionnaire de stock de survie... 

Créer un compte puis créer les colonnes suivantes:

  1. À acheter
  2. En stock
  3. À consommer
  4. Terminé
gestion des stocks personnelle

Maintenant, dites-vous ceci: une tâche = un élément de mon stock (comestible ou non).

La fiche de votre tâche devient la carte de votre élément avec différentes informations.

Une fois ceci fait, vous allez créer des automatismes pour vous faciliter la vie: 

  • Si vous êtes plusieurs dans le ménage, vous pouvez créer des e-mails qui sont envoyés lorsqu'un aliment est déplacé dans la ligne "À consommer".
  • Vous pouvez envoyer un e-mail (à la personne de votre choix) lorsqu'un nouvel achat doit être réalisé.
  • Vous pouvez déplacer certains éléments dans d'autres colonnes lorsqu'ils arrivent dans une colonne précise (par exemple, quand je déplace un élément dans la colonne terminée, celui-ci va automatiquement se placer dans la colonne à acheter".

Pour voir comment créer des automatismes, cliquez ici.

Bref... ceci fait, vous allez maintenant enregistrer les différents éléments de votre stock dans votre tableau.

Avant cela... la prochaine étape est vraiment importante...

3. Vous faire un café

boire du café

J'avais tenté d'arrêter le café, mais bon... j'accepte, je suis accro.

Pour le coup, je vous recommande de faire comme moi: une bonne grosse cafetière italienne de café (vous en aurez besoin).

Si vous ne buvez pas encore du café, ce qui suit vous concerne:

"Si vous ne buvez pas de café, vous devriez en boire entre 2 et 4 tasses par jour.

Cela peut vous rendre plus vigilant, plus heureux et plus productif. Cela peut même vous faire vivre plus longtemps. Le café peut aussi vous faire apprécier l'exercice physique et il contient des antioxydants bénéfiques ainsi que d'autres substances associées à la réduction de risque d'AVC (surtout pour les femmes), la maladie de parkinson et la démence.

Le café est aussi associé à la réduction des rythmes cardiaques anormaux, le diabète de type 2 et certains cancers.

Chacun de ces bénéfices pourrait être persuasif... mais mis ensemble, il est inutile de réfléchir plus longtemps

Il y a une heure, je voulais écrire pour un livre mais je n'avais pas l'énergie nécessaire pour m'asseoir et me concentrer. Par contre j'avais suffisamment d'énergie pour me faire une tasse de café. Quelques gorgées plus tard, j'étais heureux de travailler sur mon livre . Le café me fait littéralement apprécier mon travail. Aucune volonté n'est nécessaire.

Le café vous aide à gérer votre niveau d'énergie afin d'en avoir quand vous en avez vraiment besoin. Mon expérience est que les buveurs de café ont des pics de productivité plus hauts et des descentes plus basses que les non-buveurs de café. Mais c'est le prix à payer. (...)

Le plus grand désavantage du café, c'est qu'une fois accro, vous pouvez avoir des maux de tête si vous ne buvez pas de café. Heureusement, le café est l'une des substances les plus abondantes sur terre. Vous avez rarement besoin de vous faire du souci pour vous en procurer.

Oui, le café va vous coûter de l'argent, du temps, vous aurez une haleine de buveur de café et vous irez pisser plus souvent (ce qui est discutable). Cela peut vous faire trembler et nerveux si vous en buvez trop (souvenez-vous 2/4 tasses par jour). Mais si vous rêvez de réussir et agir dans un état mental intense, le café est un bon pari. Je le recommande fortement. En fait, je le recommande tellement fort,, que je suis sincèrement désolé pour tous ceux qui n'ont pas développé l'habitude d'en boire quotidiennement." 

- Scott Adams

une bonne tasse de café

Une fois votre café devant vous, buvez-le PUIS travaillez. Évitez de faire deux choses en même temps... le café et le clavier ne se marient pas bien ensemble.

4. Inscrire les éléments de votre stock dans votre logiciel

Inscrire les stocks

Plusieurs points sont à souligner:

  • Prenez 3 mois d'avance sur la date limite. Cela vous permet une fois l'élément en retard, de glisser celui-ci et de le mettre dans la catégorie "à consommer".
  • S’il y a plusieurs quantités, indiquez celles-ci en utilisant la liste de tâche. 
  • Créez des mots-clés pour retrouver créer des filtres.
  • Si vous avez une végane dans l'équipe, pourquoi ne pas créer un filtre "végane"?

Bon... je pense que la végane mangerait un steak en cas de coup dur... mais vous voyez le truc.

Tâche stock

Un exemple d'une fiche de stock: chaque 1 représente une unité. L'étiquette représente le tag pour créer de nouveaux filtres (utiles si beaucoup d'info)

Une fois ceci fait, rangez le tout dans un endroit (sec) différent de vos stocks habituels.

Et vous voilà mieux préparé que la plupart des gens qui ont 2 jours de réserve. Cela vous permettra quand tout le monde cherchera à trouver de quoi manger... de réfléchir à la suite.

5. Si internet tombe, que faire?

Lisez un livre sur le stoïcisme et regroupez-vous 🙂

Prenez un cours chez Manise.

Conclusion: devez-vous vous inquiéter du coronavirus (ou virus futur)?

Non.

Quoi qu'il arrive, vous y arriverez mieux en étant relax.

Encore une fois, concentrez-vous sur ce que vous pouvez influencer.

Vous pouvez éviter de prendre l'avion, vous pouvez éviter de mettre vos mains à la bouche, vous pouvez avoir un style de vie plus ou moins sain, vous pouvez faire quelques provisions... cela vous permettra d'être mieux préparé que la plupart de gens.

Dans ce genre de situation, être prêt à 100% est très onéreux.

Mettez en place le 20% des actions qui vous apportent le 80% des avantages et puis... passez à autre chose et concentrez-vous sur votre business ou votre projet.

Julien

Mise à jour du 23 février

Qu'est-ce que je fais à présent au niveau personnel pour prévenir une contamination?

  • J'évite de me toucher le visage (c'est peut-être le plus important mais aussi le plus dur)...
  • Je me lave régulièrement les mains...
  • J'évite les contacts sociaux de tout genre (par exemple, je ne m'entraîne plus dans un fitness, je ne prends plus les transports en commun, je fais à nouveau mon ménage moi-même et je ne commande plus de nourriture en ligne)...
  • Je fais encore plus de cohérence cardiaque...
  • Je laisse mes chaussures à l'entrée de l'appartement (pas dans l'appartement)...
  • Je lis Marc Aurèle, Pensées pour moi-même.

Mise à jour du 25 février

Qu'est-ce que je fais à présent au niveau personnel pour prévenir une contamination?

  • Toutes les actions prises précédemment PLUS....
  • Annulation des événements sociaux non impératifs (j'ai annulé 3 conférences)
  • Je ne prends plus le train ni l'avion (je loue une bagnole pour me déplacer en Europe).
  • Je m'assure d'avoir 10 heures pour pouvoir dormir.

Je cesse de regarder les réseaux sociaux (beaucoup de fake news, mais j'ai rejoint un groupe sur Telegram dont l'administrateur fait un bon travail pour trouver des informations de qualité avant tout le monde. Jusqu'ici ses prévisions se sont avérées justes.

Pour rejoindre le groupe, cliquez ici.

Mise à jour du 29 février

J'explique ici les différences entre la grippe saisonnière et le coronavirus.

Mise à jour du 10 mars

Taleb

Mise à jour du 15 mars

Partagez ce message.
Et restez chez vous. Bordel!

Mise à jour du 19 mars

Mon article pour le magazine économique Bilan - Génération EASYJET en quarantaine (mon regard sur l'évolution est les couillons qui continuent de sortir malgré le confinement)

Thrive Leads Shortcodes will not be rendered outside the content area when editing a Page with Thrive Architect

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>
539 Partages
Partagez539
Tweetez
Partagez