ON#117 – Le prérequis pour s’améliorer (selon un psychologue humaniste)

 

 

Quel est le prérequis pour s’améliorer en tant qu’humain?

Est-ce avoir du temps?
De l’argent?
Des compétences?
De l’énergie?

Nope.

Si une personne qui cherche de l’aide ne veut pas s’améliorer, alors il
m’est impossible de l’aider. L’envie de s’améliorer est un prérequis
pour le développement, l’aide et le progrès.

Le désir, la grinta, la niaque, le mojo.

Appelez-le comme bon vous semble. Et ce n’est pas moi qui le dis…
c’est Carl Rogers (psychologue humaniste).

Et vous devez être prudent…

Car améliorer votre vie signifie prendre beaucoup de responsabilités.

Cela demande plus d’efforts, de soins et de régularité que de vivre
bêtement dans la douleur et être plein de ressentiment envers le
gouvernement, votre famille, votre boss, Jésus, Bouddhah ou Mohammed.

*Ce que je fais*

1. J’ai testé les lunettes anti-lumière bleue

Pourquoi des lunettes anti-lumière bleue?

Parce que la lumière bleue de la technologie LED qui équipe vos
écrans surstimule votre glande pinéale et altère la sécrétion de la
mélatonine (qui vous empêche de profiter pleinement de vos heures de
sommeil).

En français maintenant.

Les lunettes anti-lumière bleue sont censées améliorer votre
sommeil… mais est-ce vraiment le cas? C’est par ici que cela se passe.

2. Workflowy Brain – Le nouveau projet

Voilà, je l’annonce.

Je vais créer mon premier programme “haute qualité” en améliorant
celui qui s’est le mieux vendu jusqu’ici (et celui dont les retours sont
les plus enthousiastes): Workflowy Master.

Pour ceux qui ont suivi le programme et qui appliquent celui-ci, vos
retours sont souvent semblables: c’est bien plus qu’une organisation.
C’est un véritable style de vie.

Je vais améliorer le programme et en ce moment je suis en train de
bosser sur les aspects suivants:

* Gestion des contacts (CRM)

* Centralisation des projets et références dans un agenda.

Ainsi, le seul “point” d’entrée hiérarchique serait un agenda, tout le
reste serait lié par des liens ou des mots-clés. Bref… ça turbine
au point d’en faire des rêves.

Autrement, je pense également partir sur un tronc commun puis
spécialiser en fonction des rôles (dirigeant / manager / entrepreneur
/ créateur de contenu ou scientifique).

Bref… je suis content de travailler sur un projet qui me passionne et
avec plusieurs centaines d’utilisateurs que je peux contacter (et que je
vais contacter) pour améliorer le programme.

Maintenant pour savoir si Workflowy est le meilleur “outliner” j’ai
testé son concurrent (Dynalist) et voici mon test que vous pouvez lire
ici.

**Ce que je lis**

12 Rules of life de Jordan B.Peterson

Ceux qui me lisaient en 2018 (et qui ont une bonne mémoire) pourront
dire “mais tu as déjà lu ce livre”. En effet, je relis les mêmes
ouvrages.

Dans le cadre de Workflowy Brain, je profite pour mettre en oeuvre une
technique de prise de notes révolutionnaire (rien à voir avec la
méthode cornell ou encore la méthode SQ3R). Je vous en parlerais un
peu plus quand j’aurais cerné tout son potentiel. C’est juste un truc
de fou…

Revenons sur l’ouvrage 12 rules of life.

Voici quelques passages qui m’ont marqué…

* La délinquance, le vice, le mal se propagent bien plus rapidement et
bien plus facilement que le bien, la stabilité, l’ordre.

* Ce n’est pas ce que nous ne savons pas qui nous pose des problèmes.
C’est ce que nous croyons savoir (et qui est faux). Il cite Mark Twain
(“It’s not what we don’t know that gets us in trouble. It’s what
we know for sure that just ain’t so.”)

* Le succès et l’échec sont des généralisations qu’il faut définir
personnellement. Que penser d’un type qui gagne 15’000 / mois, mais qui
est divorcé et qui n’arrive plus à dormir?

* Une question intéressante à se poser: est-ce que je recommanderais
mes amis actuels à ma mère? Mon père? Mon frère? Si la réponse est
négative, pourquoi devrais-je continuer à les fréquenter?

À quoi je pense

Je pense que ce que l’on vise détermine ce que l’on voit (et donc ce
que l’on ressent). Souvent la façon la plus facile de changer ce que
l’on reçoit (et donc la qualité de notre vie) et de changer de cible.

Cela parait ultra con dit ainsi… mais c’est tellement puissant.

J’en parle un peu plus demain.

Julien

PS: Le test de Dynalist se trouve ici.

Organisologie, Rue Saint nicolas 12, 2000 Neuchâtel, Suisse

Cliquez ici si vous souhaitez quitter l’organisologie à jamais
(et vous désinscrire)

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez