ON#115 – Être un héros (sans rien faire)

 

 

Bon je ne savais pas quel titre donner à cet email tellement j’avais
d’idées.

J’hésitais entre…

* N’ouvrez pas cet email si vous vivez en utopie.

* Certains dirigeants vont se faire abattre (notamment en UK, pour leur
non-interventionnisme)

* Il y a des claques qui se perdent…

Bref, il y a vraiment des claques qui se perdent quand je vois les
gilets jaunes, les supports du PSG, les marchés bondés de monde…. 
ou encore le gouvernement anglais mais bon…  la connerie humaine est
sans limites.

Citation de la semaine

Ce que vous pouvez durant un isolement social:
1. Sport
2. Jeûner
3. Prendre un bain de soleil
4. Lire et apprendre
5. Écrire

Si votre réponse par défaut c’est netflix, vous manquez une
opportunité.

– P.D. MANGAN

*Ce que je fais*

1. Je sauve des vies (et vous devriez faire pareil)

Bon vous savez cette histoire de virus, maintenant tout le monde en
parle. Le truc c’est que le 28 janvier je publiais un article sur le
sujet
.

Depuis j’ai un peu fermé ma gueule parce qu’il est trop tard pour se
préparer.

À présent la prévention c’est finie.

Peut-être même que j’ai cette merde de virus sans le savoir (j’ai un
rhum).

Mais quand je vois qu’il y a des types qui participent à des réunions
et qui continuent d’aller boire des verres, je me dis qu’ils nous font
une sacrée résistance mentale.

Je ne suis pas étonné que le monde aille si mal.

Juste pour info (sans rentrer dans les chiffres affolants), l’humain
n’est pas mentalement équipé pour comprendre les exponentielles.

Les exponentielles se produisent avec les virus parce qu’un type peut
contaminer des centaines de personnes (en ce moment la moyenne est
d’environ 3).

Quand vous sortez en étant un porteur du virus, vous allez mettre vos
doigts à la bouche, puis dans le nez (et Dieu sait où) sans vous
rendre compte… et toucher des poignées.

Ensuite des vieux passent derrières vous (qui sont de moins en moins
vieux, vu que de plus en plus de jeunes meurent du virus)… ouvrent la
porte, se foutent le doigt dans le nez (où je ne sais où) et ensuite
ils vont surcharger le système sanitaire.

Qui ne sera pas disponible pour vous si vous faites un accident de
voiture.

Sans compter le personnel médical qui se fera réinfecter une fois,
deux fois, et qui meurt.

Bref, faites passer ce message .
Cessez de voir des gens, sauvez des vies.

Si votre boss ne veut pas comprendre le message, restez chez vous. Dans
quelques jours il comprendra… (surtout si vous êtes en France).

Ceux à qui ce message fait encore trop mal à leur système de
croyances (nouvel article
), il y a en bas de
chacun de mes emails un lien pour se désinscrire. Vous n’entendrez plus
parler de moi (par email du moins).

2. Je publie un article sur l’approche systémique

Dans cet article , vous
découvrirez pourquoi les actions que l’on prend peuvent nous maintenir
dans une situation problématique. Je parle de pervers narcissique,
d’organisation et d’insomnie.

Un gros article dans lequel je vous propose de réaliser des exercices
pour aiguiser votre analyse systémique.

3. Je teste la méthode GTD numérique et minimaliste

Résultat du modèle dans 30 jours approximativement.
Pour ceux qui trouvaient la méthode trop compliquée à maintenir sur
la durée… ça vient.

**Ce que je lis**

The Daily Stoic de Ryan Holiday…

Je partage avec vous un texte qui m’a bien fait réfléchir.

Un jour tout fera sens.

Une raison pour laquelle nous combattons vigoureusement les choses qui
nous arrivent est qu’elles ne font pas partie de nos plans… et qu’il y
a un plan plus grand que nous ignorons.

N’est-ce pas vrai qu’à plusieurs reprises, ce qui devait être un
désastre s’est transformé en providence?

Nous oublions aussi que notre perte peut être le gain de quelqu’un
d’autre.

Cette étiquette que nous mettons sur les événements (bien, mal) est
simplement un problème de cadrage. Nous devons nous souvenir que tout
ce qui arrive contient son lot d’opportunités, mais que l’on ne peut
pas tout de suite voir.

***À quoi je pense***

Je pense à la fermeture des frontières. Je pense au changement qui
nous fait face.

Je pense que ce n’est pas le moment d’acheter des actions.

Je pense que les prochains mois il va falloir s’accrocher, mais c’est
très bien.

C’est un type de changement “de rupture”. Et j’explique ici pourquoi ce
qui nous arrive pourrait être notre survie en tant qu’espèce.

Julien

Courage 🙂

Aidez-moi à créer du contenu adapté à vos besoins en découvrant le
sondage de l’Organisologue

Organisologie, Rue Saint nicolas 12, 2000 Neuchâtel, Suisse

Cliquez ici si vous souhaitez quitter l’organisologie à jamais
(et vous désinscrire)

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>
1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez