Difficile de se concentrer (3/3): 3 habitudes à enlever de votre quotidien

Dans les précédents articles, (le premier et le deuxième) vous avez découvert les 9 premières habitudes à cesser de réaliser pour augmenter votre concentration. Découvrez à présent les deux dernières et maîtriser votre attention!

Article Invité écrit par... Rafa

Rafa aide les jeunes ambitieux qui ont le rêve d'entreprendre à travailler moins, mais mieux pour lancer leur propre business. En particulier ceux qui ont un boulot à plein temps et un patron pénible. Et surtout, Rafa veux montrer qu'il est tout à fait possible de lancer son propre business en 1h/jour minimum. Découvrez son podcast.

10e Habitude à exterminer : Être tout le temps connecté sur Facebook



Pour la plupart d’entre nous, nous avons un compte sur Facebook.

À peu près tous les jours, on utilise Facebook de différentes façons, comme publier un post sur son profil, discuter avec un ami par Messenger, scroller le fil d’actualité, participer à un groupe, etc.

Et il n’y a rien de mal à l’utiliser, car après tout, Facebook nous permet de communiquer avec ses proches ou avec n’importe qui dans le monde, de partager ses idées, de créer ou de rejoindre une communauté.

Jusqu’ici, Facebook et tous les autres réseaux sociaux sont tout à fait bénéfiques dans notre vie.

Là où ça pose un gros problème, c’est quand on reste connecté sur le réseau pendant qu’on bosse sur son projet business.

Pourquoi c’est un problème ? Pour plusieurs raisons.

Premièrement à cause de son système de notifications.

Alors oui, je t’ai sans doute déjà expliqué (dans un précédent article) pourquoi les notifications représentaient un danger pour ta concentration.

Donc, je ne vais pas me répéter là-dessus. 😉

Et enfin, la deuxième raison pour laquelle Facebook (ou les autres réseaux sociaux) t’empêche de te concentrer, c’est à cause de sa possibilité de le consulter.

Je ne sais pas pour toi, mais quand on laisse un onglet Facebook ouvert, dans 90 % des cas, on est préoccupé par cet onglet, au point de vouloir le consulter pendant la période de concentration.

C’est pareil pour n’importe quel site, à partir du moment où tu laisses un onglet ouvert, ton esprit est comme divisé en 2 ou plus selon le nombre d’onglets.

Une partie est concentrée sur tes tâches business tandis que l’autre est sur Facebook.

Du coup, au lieu de bosser sur ton projet business en mode ‘’focus extrême’’, tu ne sais plus où te donner la tête et de temps en temps, tu n’arrêtes la tâche en cours et tu fonces sur Facebook.

Voilà en quoi Facebook est un poison mortel à la concentration et qu’il faut faire très attention avec.

Après, je ne te dis pas qu’il faut du jour au lendemain arrêter d’utiliser Facebook et de s’enfermer dans une grotte pour toujours.

Bien sûr que non, tu as le droit d’avoir un compte Facebook et de le consulter tous les jours.

L’idée que je veux faire passer ici, c’est de te déconnecter de Facebook pendant les périodes où tu as le plus besoin de concentration.

Tout en consultant Facebook lorsque tu n’as plus besoin de te concentrer.

Bref, comment fait-on pour se déconnecter de Facebook (et autres) ?

La première chose je te conseillerai d’appliquer tout de suite, c’est de te fixer 2 règles simples.

Déjà la première règle, c’est de ne jamais quitter un réseau social sans se déconnecter.

Quand tu veux quitter Facebook, tu te déconnectes du réseau. Quand tu veux quitter Twitter, tu te déconnectes. Quand tu veux quitter Instagram, pareil, tu te déconnectes et quand tu veux quitter Snapchat…

Bon OK, j’arrête de te saouler avec ça. ;-p

Ça peut paraître évident comme règle, c’est vrai. Et pourtant, malgré ça, nous avons tendance à rester connectés.

Pour être franc avec toi, ce n’est pas ta faute si tu ne te déconnectes jamais de Facebook ou autre, car on sait que c’est plus facile de se connecter lorsqu’on laisse son compte ouvert.

Puis, la deuxième règle, c’est de ne jamais laisser un onglet Facebook ou autre ouvert.’’

Quand tu n’as plus besoin d’utiliser Facebook, ferme tout de suite l’onglet. Ne le laisse jamais ouvert, même si tu penses en avoir besoin pour plus tard.

Ensuite, une fois que tu as implémenté ces 2 règles, tu vas rendre Facebook et les autres réseaux sociaux difficilement accessibles.

C’est-à-dire d’enlever Facebook de tes favoris, des marque-pages et même sur ton propre smartphone.

Plus un site est difficilement accessible, moins on le consulte régulièrement.

Lorsque tu auras fait ça, je te conseille de définir une période ‘’No Facebook’’.

Par exemple, de 8h00 à 12h00, il sera interdit d’aller sur Facebook, pareil pour Twitter, Instagram et compagnie.

Et surtout, tu vas définir une période ‘’Facebook’’ où tu auras le droit d’aller faire un tour sur le réseau.

Genre, de 17h00 à 18h00, tu peux aller sur Facebook ou sur un autre réseau social pour scroller, poster des vidéos de chats, etc.

Ça permet de savoir à quel moment de la journée où tu peux consulter tes réseaux sociaux et à quel moment c’est interdit d’aller sur un réseau social.

Alors oui, ça peut être difficile à appliquer ça si tu n’as pas un outil qui t’empêche d’aller sur Facebook à ce moment-là.

C’est pourquoi je te conseille de créer une session ‘’No Facebook’’ avec Freedom (qu’on a déjà parlé un peu plus haut).

Si jamais, tu ne veux pas investir dans Freedom (et je peux comprendre), je te conseille d’utiliser StayFocusd

C’est le même genre d’outil avec moins de fonctions, mais celui-ci est gratuit.

Avec tout ça, non seulement tu vas être moins connecté à Facebook, mais en plus, tu vas pouvoir être plus concentré sur ton projet business.


11e Habitude à exterminer : Négliger le rangement



Pour beaucoup de personnes et surtout lorsqu’on veut démarrer un business sur le web, nous avons tendance à travailler dans un bureau bordélique.

Genre à droite de l’écran, on a une tour Eiffel de papiers, de carnet de notes et de bouquins non lus et à gauche, on a toute une pyramide de courriers, de magasines, de mouchoirs et de gadgets bureaucrates.

Très souvent, nous laissons sans arrêt notre bureau dans un bordel total parce que nous pensons que ce n’est pas très important.

On pense qu’il est plus important de travailler sur son projet business, comme écrire des articles, enregistrer un podcast, etc. que de ranger un bureau.

Comme on va croire que ce n’est pas important, on va de plus en plus laisser notre bureau dans un état bordélique.

Jusqu’à ne plus jamais faire de rangement de sa vie.

Pour être franc avec toi, j’ai aussi connu ce genre de moment, même si j’ai tendance à être très maniaque avec les objets. ^^

Alors oui, ça peut avoir des avantages de travailler sur un bureau bordélique, comme le fait d’économiser du temps pour le rangement, avoir tout sur la main, être plus créatif, etc.

Malgré ça, il y a des inconvénients.

Et l’un des inconvénients les plus frappants d’un bureau en bordel total, c’est que nous perdons de la concentration.

Et ça, ça peut devenir un gros problème, surtout pour ton projet business.

La raison pour laquelle un simple bureau mal rangé peut arriver à saboter ta capacité à te concentrer, c’est à cause de tes yeux.

Oui, oui, oui, je ne plaisante pas, car selon la science, nos yeux sont capables de voir 50 choses par secondes en moyenne.

Pour prendre le cas du bureau bordélique, si tu regardes ton écran d’ordinateur (comme maintenant), dis-toi toujours que tu n’es pas en train de regarder l’écran d’ordinateur.

Car en plus de ton écran, tu regardes le clavier, la souris, le courrier des impôts, La semaine de 4 heures, ton carnet de notes Oxford déjà bien remplit, tes post-its accrochés au mur, le café du matin, le paquet de cookies, etc.

Il faut savoir que plus tu as de choses sur ton bureau, plus tu as de chances de te déconcentrer.

Pourquoi ? Parce que ces choses peuvent générer des idées ou des pensées qui vont te distraire de tes priorités actuelles, comme payer tes impôts, aller chercher un café ou encore lire La semaine de 4 heures.

Et si jamais, tu travailles dans un bureau quasiment bordélique, que ça soit chez toi ou au bureau, sache que ce n’est pas du tout ta faute.

Car tu ne pouvais pas savoir que ça pouvait te déconcentrer, même si on a tendance à croire le contraire.

Du coup, si tu veux arriver à te concentrer, il va falloir que tu passes un gros coup de Karcher sur ton bureau.

Alors oui, je sais, ce n’est pas plaisant du tout, ce n’est pas très “sexy” et ça ressemble même à une corvée pour tout te dire.

Pourtant, il le faut, car ça va vraiment aider à faire une énorme différence.


Bref, comment ranger ton bureau ?

Déjà la première étape que je te conseille de faire, c’est de te réserver du temps pour ranger.

En général, je te recommande de te réserver 10 minutes, pas plus.

Après, si ça t’amuse, tu peux aller jusqu’à 30 minutes ou 1 heure si tu es vraiment motivé à le faire.

Et surtout, le plus important, c’est de te fixer une date pour le faire. Par exemple, le vendredi 25 mai à 18h30 précise.

Ensuite, une fois que tu t’es réservé à la fois le temps et la date pour ranger ton bureau, lorsque le moment viendra, il faudra que tu commences par trier tout ce que tu as sur le bureau.

Pour être sûr de bien trier, je te conseille de prendre 3 cartons où tu vas noter  au marqueur “À jeter”, “À donner” et “À garder.”

Puis, de prendre un à un chaque objet que tu as sur le bureau jusqu’à ce que tu n’as plus rien sur le bureau (à l’exception de ton ordinateur).

Quand je dis plus rien sur le bureau, il ne doit avoir plus rien, même dans les tiroirs.

Lorsque tu auras rempli les 3 cartons, tu ranges tout ce qu’il est dans le carton “À garder” dans les tiroirs ou sur les étagères.

Et pour les 2 autres cartons, tu fais exactement ce qu’il est écrit sur le carton.

Fais en sorte d’avoir le moins de chose possible sur ton bureau, car moins tu as de choses visibles sur le bureau, plus tu seras focalisé sur une chose, ne l’oublie jamais. 🙂


12e Habitude à exterminer : Ne pas planifier ses tâches


Je ne sais pas si tu es au courant, il y a une loi dans l’efficacité qui dit que plus tu as du temps disponible pour faire des tâches, plus tes tâches vont occuper tout ce temps disponible.

Si tu es connaisseur, il s’agit bien de la loi de Parkinson.

En gros, si tu te réserves une heure dans ton agenda pour écrire un article de blog, la tâche en question va être réalisée comme convenu.

C’est la base de l’efficacité pour tout te dire. 🙂

Pourtant, malgré que ça soit la base, on ne va pas avoir le réflexe de prendre un agenda et un stylo et de noter à quelle heure on va écrire cet article.

En général, on le fait au pif, c’est-à-dire dans sa tête.

Alors oui, il y a quelques avantages à en retirer de ça.

Premièrement, on va avoir une liberté d’esprit, car on n’aura plus besoin de se soucier de ce qu’on va faire demain.

Et surtout, on profite davantage de l’effet “surprise” (ce que l’on retrouve beaucoup moins avec un agenda).

Mais en termes d’efficacité, c’est une très mauvaise idée de faire ça.

Pourquoi ? Parce que premièrement, si tu ne te fixes pas un créneau précis dans un agenda pour faire une tâche qui te demande d’être focus pendant un moment, tu vas avoir moins de chance de la faire.

Car le problème avec les agendas “mentaux” (genre le mec qui réserve tout dans sa tête), c’est que tu as plus de chances d’oublier ce que tu avais prévu de faire dans la journée.

Et ce même si tu as la meilleure mémoire du monde.

Il faut savoir qu’en neuroscience, on se souvient rarement de ce qu’on pense, mais on se souvent de ce qu’on écrit.

Donc, si tu prenais l’habitude de noter tous les jours dans ton agenda les tâches à effectuer, tu auras plus de chances de les faire.

Ensuite, la dernière raison pour laquelle il est important de planifier tes taches dans ton agenda, c’est parce qu’elle te permet d’être plus concentré.

Quand tu te planifies une heure dans ton agenda pour écrire un article, il y a 2 éléments qui vont plus ou moins améliorer ta concentration.

Le premier élément qu’on va retrouver, c’est le fait d’être dans la deadline.

En gros, tu te donnes une heure pour écrire un article et lorsque le temps sera écoulé, ton article doit être déjà prêt.

Ce qui veut dire que tu n’as pas intérêt à détourner ton attention d’une seconde, au risque de ne pas avoir pu accomplir la tâche à temps.

Puis, le deuxième élément qu’on va retrouver, c’est le fait d’avoir une tâche unique pour chaque heure.

Il est plus facile de se concentrer lorsqu’on sait qu’on a réservé un créneau pour écrire un article plutôt que d’avoir un créneau où on peut faire tout sans avoir la capacité à nous concentrer sur une seule tâche.

Du coup, la solution pour contrer cette mauvaise habitude, c’est de planifier toutes tes tâches prioritaires dans un agenda.


Comment on fait ça ?

Premièrement, je te conseille d’avoir ton propre agenda, de préférence un agenda semainier simple, qui te convient et que tu auras toujours sur toi.

Ça peut-être un agenda en papier à l’ancienne ou encore une application comme Google Agenda, Calendrier de Apple, etc.

Pour ma part, j’ai une grande préférence pour les agendas numériques, car c’est intégré dans le cloud, c’est-à-dire que tu peux le retrouver sur n’importe quel support numérique.

Et surtout, tu n’es plus obligé de te balader avec un cahier grand comme un tableau à longueur de journée, un simple smartphone suffit pour le consulter.

Ensuite, une fois que tu as choisi ton propre agenda, à ce moment-là, commence par planifier tes tâches de la journée.

Par exemple, de 7h00 à 8h00, tu écris ton article de blog, de 12h30 à 13h30, tu enregistres un podcast et de 17h00 à 17h30, tu écris une newsletter à tes abonnés.

Je te conseille de réserver un créneau pour une seule tâche à la fois, car plus tu réserveras des créneaux en parallèle (c’est-à-dire à la même heure), plus c’est difficile de se concentrer.

Évite aussi de remplir tes journées comme un malade, laisse du blanc à certains moments de la journée, histoire de souffler un peu. 😉

Puis, à partir du moment où tu as commencé à réserver tes tâches dans ton agenda, tu vas définir à quelle heure de la journée tu préfères planifier tes tâches.

Le matin en te levant ou le soir après le dîner.

Pour ma part, j’ai tendance à planifier mes tâches après avoir terminé ma journée, car ça me permet de savoir à l’avance ce que je dois faire sans avoir à me poser de question dès le matin.

Après, tu n’es pas obligé de faire comme moi, libre à toi de choisir celui qui te convient le mieux.

Et enfin, une fois que tu as défini le moment où tu souhaites planifier tes journées, la dernière chose que tu dois faire, c’est d’en faire une nouvelle habitude.

Comme se brosser les dents par exemple ! 🙂

Alors oui, je sais que ça va prendre du temps pour que ça devienne une habitude, c’est vrai, tu as raison.

Pourtant, ça vaut le coup d’essayer parce que ça va t’aider non seulement pour te concentrer, mais aussi pour toute ta vie.

Bref, fais-le et tu ne le regretteras jamais !

Ce que tu dois savoir avant de quitter cette page…



Bon OK, je sais que tu viens de prendre 11 000 mots dans la tronche, que tu as appris trop de choses d’un coup et que tu ne sais pas par où commencer.

Je comprends, car si j’étais à place, j’aurais réagi de la même façon.

Pour être franc avec toi, tu ne vas pas devenir focus-man en un claquement de doigts.

Je sais, ce n’est pas ce que tu voulais voir, tu espérais que je te dis quelque chose du genre…

“En supprimant une habitude parmi les 12 habitudes que j’ai mentionnée ici, du jour au lendemain, tu vas avoir une concentration de mastodonte, tu arriveras à te concentrer pendant 4 heures de suite sur les tâches de ton projet business, même en étant malade et épuisé.”

Entre nous, je n’ai pas envie de te mentir et je préfère me faire appeler “langue de vipère” en te disant la vérité qui fait mal plutôt que de te donner de belles illusions qui vont te faire déprimer quelques jours après.

Il faut savoir que les habitudes que j’ai citées plus haut, elles ne vont pas être faciles à se débarrasser.

Ça peut te prendre des jours, des semaines, des mois et peut-être même des années dans les cas extrêmes.

Parfois, tu auras des moments où ses mauvaises habitudes réapparaîtront sans aucune raison apparente.

Et surtout, tu vas rencontrer des moments de doute où le moral est à zéro.


Pour tout te dire, c’est normal d’avoir des rechutes.


C’est normal de reprendre ses mauvaises habitudes, comme dormir tard, manger des choses pourries, regarder ses e-mails le matin, être connecté sur Facebook, multitasker, faire des nuits blanches, etc.

Car après tout, on est des humains, des êtres imparfaits et faire des rechutes, ça fait partie de notre nature.

Personne n’a jamais réussi à arrêter le multitâche sans avoir rechuté dedans 6 mois après, personne n’a jamais réussi à arrêter le McDo sans avoir commandé un menu Big Mac 2 mois après et personne n’a jamais arrêté les nuits blanches sans en refaire une seule 3 semaines après.

Honnêtement, même moi j’ai des rechutes, comme faire des nuits blanches, multitasker entre 2 - 3 tâches ou écouter du rock pendant que je bosse.

Pourtant, même si j’ai des rechutes, j’arrive à les remplacer par de bonnes habitudes la plupart du temps.

Ce qui fait la différence entre ceux qui arrivent à éradiquer les mauvaises habitudes et les autres, c’est qu’ils persévèrent malgré les rechutes.

Et je suis sûr que tu es capable d’en faire autant.

Donc, si tu veux arriver à éradiquer ces mauvaises habitudes…

Choisis une seule mauvaise habitude parmi les 12.

Remplace-là par une bonne habitude.

Répète cette nouvelle habitude à l’infini.

En cas de rechute, résiste et continue de pratiquer la bonne habitude.

Une fois que cette habitude fait partie de toi, repars au point 1 et répète.

Comme je l’ai déjà dit, ça ne va pas être une partie de plaisir, ça va être dur, tu vas parfois galérer pour éradiquer ces mauvaises habitudes.

Malgré ça, ça vaut le coup d’essayer, car une fois que tu t’es débarrassé de ces habitudes nocives, tu seras capable de te concentrer plus facilement.

Ta qualité de vie sera améliorée, tu accompliras plus de tâches qu’avant, ton projet business commencera à prendre de plus en plus de l’ampleur.

Tu reprendras confiance en toi et en ton projet et surtout, tu seras fier de ce que tu as réussi à accomplir jusqu’à aujourd’hui.

Sans oublier que tu pourras bientôt démissionner et crier un gros “F*ck” à ton patron. ;-p

Si tu veux avoir tout ça, alors vas-y, lance-toi !

Éradique ces 12 habitudes en suivant les 5 points que je t’ai donnés ci-dessus et deviens indépendant du système !

>
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez